Braver les Interdits, une saga coopérative

Après avoir sauvé tellement de fois le monde des épidémies de Pandemic tu pensais être devenu invincible ? Mais osera-tu affronter l’interdit et ses phénomènes naturels ? Survivra tu à la montée des eaux, aux tempêtes de sable et aux orages violents ? C’est le challenge que te propose Matt Leacock, l’auteur du plus célèbre jeu coopératif. La série des interdits ce sont trois jeux reprenant la mécanique de Pandemic en étant plus accessibles et familiaux (sans être pour autant plus faciles à gagner). Des jeux à la complexité progressive vous apprenant à travailler en équipe, à coordonner vos efforts et gagner ou perdre ensemble. C’est parfait pour découvrir ou approfondir l’expérience des jeux coopératifs. Etant une très grande fan de Pandemic (et surtout des legacy) j’étais impatiente de découvrir ses trois petits frères. Alors prenez place dans l’hélicoptère, l’aéronef ou la fusée… On part en mission « interdite ».

Il y a le ciel, le désert et la mer


L’île interdite et la montée des eaux

Une légende raconte qu’une antique civilisation avait le pouvoir de contrôler les 4 éléments grâce à de précieux trésors. Situés sur une île secrète de l’ancien continent Atlantis, vous allez devoir faire vite pour récupérer ces précieuses reliques avant que l’île ne soit totalement engloutie par les flots. Tentez de limiter les dégâts en asséchant les tuiles inondées aussi non elles disparaîtraient totalement de la carte. Et sans certaines tuiles, votre mission serait vouée à l’échec. Tout comme dans Pandemic, chaque joueur se verra attribuer un rôle lié à une capacité particulière (pilote, plongeur, ingénieur, explorateur, etc). Il faudra user des pouvoirs de chacun pour mener à bien la mission.

Pour regrouper les quatre différents trésors (le cristal ardent, la statue du zéphyr, le calice de l’onde et la pierre sacrée) il vous faudra une collection de 4 cartes identiques par objet. On retrouve la même mécanique que lorsqu’on créé des vaccins dans Pandemic. On est donc pas mal soumis au hasard de la pioche mais il faudra garder la tête froide pour gérer la pression de l’eau qui monte.

Dans la pioche on trouvera aussi des cartes « montées des eaux » (qui fonctionne exactement comme les épidémies de Pandémie) et qui accéléreront le rythme du jeu et des inondations. Deux cartes pourraient vous aider : le sac de sable (qui permet d’assécher tout de suite une tuile inondée) et l’hélicoptère (pour vous déplacer n’importe où). A vous d’associer vos forces et d’utiliser chaque action intelligemment.

Une fois toutes les reliques réunies, empressez vous d’atteindre la piste de décollage pour quitter ce qu’il reste de l’île. D’autres missions vous attendent !

Retrouvez le à 23€95 chez Philibert


Le sable brûlant du désert interdit

Un bruit sourd retenti dans la carlingue de l’hélicoptère. Quelque chose semble être coincé au niveau du moteur et une épaisse fumée s’échappe du véhicule volant. Le crash est imminent. Par miracle vous en échappez vivant mais à mille lieux de toute civilisation vous êtes désormais perdus dans une mer de sable. Heureusement, vous vous souvenez qu’un ancien aéronef s’était perdu dans le désert quelques années plus tôt. Votre seule chance de survie est de retrouver l’appareil ainsi que tous ces composants dispersés aux quatre vents. Une fois la machine volante assemblée espérons qu’elle puisse vous emmener loin de cette fournaise.

Dans ce deuxième opus au style beaucoup plus steampunk, vous allez devoir affronter des conditions encore plus hostiles telle qu’une vague de chaleur et des tempêtes de sable. Vous devrez donc veiller non seulement à ne pas finir totalement ensevelis mais également à ne pas mourir de soif. Heureusement vous êtes l’incroyable équipe qui a mené à bien l’expédition sur l’île interdite. Et grâce à vos différentes capacités (liés aux personnages que vous choisirez) vous pourrez espérer vous en sortir à temps. Vous pourra également vous aider de cartes d’équipement.

Quand t’es dans le désert…

Ici pas question d’attendre que les cartes arrivent pour compléter une collection. Les éléments sont cachés quelques part parmi les tuiles du jeu. C’est donc une véritable exploration qu’il vous faudra mener car les tuiles sont toutes face cachée et il faudra les parcourir avant qu’elles ne soient ensablées pour découvrir la localisation des différents morceaux de l’aéronef ainsi que ce dernier. Il vous faudra trouver deux tuiles indices pour trouver l’emplacement de chaque élément.

Il me faut de l’eau… de l’eau !

Sur certains dos de tuiles vous pourrez voir des gouttes d’eau symbolisant la présence d’un puits. Mais attention, car d’une part rien ne dis que ce dernier n’est pas asséché et d’autre part, une fois la tuile retournée elle ne servira qu’une fois à remplir les gourdes des explorateurs qui s’y trouvent. Veillez à toujours avoir de l’eau dans votre gourde car en cas de vague de chaleur, en manquer s’avérera fatal. Et si vous tombez à court vous pourrez toujours trouver refuge dans l’un des tunnels.

Il est donc plus corsé que son prédécesseur avec plus de dangers et de manières de perdre. On a encore plus la sensation de ne rien contrôler et de subir les conditions climatiques. Ici le maître mot c’est vraiment survivre et limiter les dégâts. Mais plus facile à dire qu’à faire surtout avec un plateau en perpétuel mouvement.

Retrouvez le à 26€95 chez Philibert



Le ciel interdit sous haute tension

Après avoir survécu à la noyade de l’île interdite et à la sécheresse du désert interdit, que peut-il bien m’arriver de pire ? Et bien si vous pensiez être sorti d’affaire c’était sans compter l’atterrissage que vous venez de faire en catastrophe après des turbulences dont vous pensiez ne pas sortir vivant. En proie au vent et entouré de nuages, vous découvrez que vous êtes sur une plateforme aérienne à plus de 2000 mètres de haut. Dans cet étrange environnement un peu futuriste vous apercevez une fusée, certainement votre seule chance de pouvoir rentrer chez vous. Mais déjà le ciel s’annonce menaçant et vous entendez le tonnerre gronder… les éléments semblent une fois de plus être conte vous… Comme diraient les gaulois, pourvu que le ciel ne nous tombe pas sur la tête !

Sous haute tension

Pour faire décoller la fusée et gagner la partie il vous faudra créer un circuit électrique en reliant des condensateurs et des paratonnerres au moyen de connecteurs. Bien entendu il faudra d’abord explorer la station en plaçant des tuiles afin de pouvoir placer sur celles-ci les éléments nécessaires au décollage. Pour pouvoir placer une tuile et agrandir l’espace de jeu, vous devrez vous trouver sur une tuile adjacente et faire en sorte que celles-ci soient reliées par au moins un câble. Attention que cette station n’est plus entretenue depuis longtemps, des trous (percés par les nuages) sont également apparus un peu partout. Evidemment n’étant pas un oiseau vous ne pourrez pas traverser ceux-ci.

Comme dans les autres opus interdits, vous pourrez effectuer 4 actions par tour (vous déplacer, observer – en piochant 1 tuile, explorer en la connectant et finalement raccorder). Une fois tous les éléments reliés (et vos personnages sur les tuiles de lancement) vous pourrez procéder au lancement de la fusée (attention effets sonores et lumineux… on s’y croirait presque !).

Le vent l’emportera

Mais une fois de plus, n’espérez pas avoir des conditions climatiques favorables… à 2000 mètres le vent est bien plus violent. Une bourrasque pourrait bien vous déporter de votre emplacement voir même vous pousser dans le vide. Heureusement vous aurez une corde à laquelle vous agripper (mais celle-ci s’effritera un peu plus chaque fois). Une autre solution serait de se mettre dans un abri (qui vous protégera complètement des effets du vent). Et enfin, le vent sera aussi amené à tourner, alors gardez toujours à l’oeil la girouette et espérez que le temps ne s’emballe pas soudainement.

Coup de foudre !

Il n’y a pas que du vent dont vous allez devoir vous méfier. A tout moment l’orage pour tomber et si vous êtes sur une tuile paratonnerre ou une tuile liée à elle par un connecteur ou un câble vous serez touché ! Chaque coup de foudre vous fera descendre d’un point de vie… alors attention car même si on dit que la foudre ne tombe jamais deux fois au même moment, ici c’est tout le contraire ! Alors faites toujours attention aux connections et tentez de prendre refuge dans des cages de faradays.

Retrouvez le à 35€90 chez Philibert


Vous savez tout, ou presque… sur les trois opus interdits. A difficulté et tension progressive, il vaut mieux les consommer dans l’ordre prescrit. Chacun garde la même mécanique mais se réinvente pourtant à chaque fois. Ce sont vraiment trois jeux que j’ai adoré et pourtant on est loin de remporter souvent la victoire. C’est malin, efficace et réellement coopératif. Les amateurs de Pandemic y trouveront sans nul doute leur bonheur.

Lutez ensemble pour votre survie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *