BREF. # j’ai réussi mon permis de conduire

ℋℯℓℓℴ tout le monde ! Je ne pouvais pas vous épargner un article tout entier dédié à ma grande victoire (sur moi-même et sur mes peurs) de l’année ! Et oui à désormais 27 ans j’ai enfin passé mon permis de conduire (comme quoi tout arrive). J’ai bien conscience que peu de personnes seront intéressé par cet article, je m’en excuse. C’est malgré tout important pour moi de vous en parler (sait on jamais que ça puisse servir un jour à quelqu’un).

#Le permis théorique

La première étape c’est évidement la partie théorique suivit par le jeux des questions réponses. Là je peux vous parler d’expérience puisque je l’ai passé, et réussi ( ! ) trois fois ! Oui on est perfectionniste ou on ne l’est pas = ) Plus sérieusement j’ai passé mon premier examen théorique a l’age de 18 ans, super motivée et convaincue que très rapidement, comme tous mes amis je pourrai moi aussi conduire ma tuture. Pour m’encourager et pour marquer le coup de mon entrée à l’université, mes parents m’ont offert une petite mini old school (1982). Vieille mécanique, double embrayage, peu de reprise, personne disponible ou autorisé à m’apprendre à conduire. Bref le temps est passé… et le délais aussi. Mais ça je vous en parlerai un peu plus tard, revenons donc à l’examen théorique. Peut-être que comme moi vous avez tarder à passer votre permis, et peut-être que vous aussi vous aurez envie de sauter le pas (vive les bonnes résolutions), voila donc quelques conseils :

– La première fois que j’ai étudié mon code de la route c’était avec le livre feu vert, il n’est pas donné mais il est franchement bien fait. Il est fournit d’images claires et d’explications qui le sont tout autant. Les chapitres sont bien organisés et malgré que ce soit plutôt (très) indigeste comme type de lecture, la mise en page permet d’y survire. C’est selon moi une très bonne base mais attention à ne pas récupérer une vieille édition d’une copine ou en seconde main car le code change relativement souvent (par exemple le système de la tirette fait désormais partie du code). Néanmoins, même si c’est important de tout connaitre et de tout savoir, sachez que les centres d’examen ne sont pas toujours à jour non plus dans leur questionnaire. Soyez donc attentif à ça.

– S’entraîner et tester son niveau. L’avantage c’est que contrairement à un examen d’école ou d’unif, ici toutes les questions sont tuyautées ^^ Il y a aucune chance que lors de votre examen au centre vous tombiez sur une question qui n’a jamais été faite au par avant. Vous avez donc toutes les cartes en main pour le réussir. Entraînez-vous. Dans votre livre feu vert, sur le cd-rom ou même en ligne. Personnellement j’ai opté pour la dernière solution lors de mon dernier « blocus permis de conduire ». Je n’avais pas envie de débourser encore de l’argent pour me racheter un énième livre ni même envie de chercher dans mes cartons mon vieux cd-rom. J’ai donc opté pour une recherche google qui m’a menée à ce site : http://www.permisdeconduire-online.be. Ce site est très complet et mis à jour quotidiennement. Il dispose d’une partie « cours vidéo » théorique avec également la théorie reprise sous forme de texte. Cette partie est gratuite. Mais en plus, vous pouvez tester votre compréhension et votre niveau avec tous les tests qui y sont repris (et il y en a énormément), cette partie là est payante (3€50 pour 3 jours). C’est donc bien moins cher qu’un programme ou qu’un livre. J’ai parcouru toutes la théorie et fais tous les tests en une journée. J’ai réussi mon code avec 47/50.

– Pour la petite info, le permis coûte 15€ et il doit être fait dans un des 32 centres d’examen. C’est sans rendez-vous mais évitez les mercredis après-midi ou les congés scolaires parce que vous risquerez de devoir faire beaucoup de file. L’examen se fait sur un ordinateur (vous avez un casque audio sur les oreilles) et vous devrez ensuite répondre à 50 questions. Pour réussir votre code vous devrez répondre correct à 41 des 50 questions (il n’y a plus de différenciation entre les fautes graves et les autres, chaque erreur est comptabilisé comme 1 point). Comptez environs une demie heure. Vous pouvez retrouvez toutes les infos sur le PDF explicatif de GOCA (ICI).

collage01

#La pratique…

Une fois votre code en poche (si je puis dire), on s’attaque à la partie pratique. C’est le moment où moi je me suis dégonflée deux fois. Ça doit être un truc familiale parce que ma maman (et ma grand mère) n’ont pas non plus leur permis. Je vous rassure toutes les autres femmes de ma famille roulent sans aucune soucis : ). Ma maman a toujours tout fait à pied ou en transport en commun. On avait vraiment la chance d’habiter près de tout et de pouvoir se passer du permis (magasin à 5 minutes, gare à 10 minutes etc). Elle n’a donc jamais vraiment eu besoin de ça, elle a pourtant essayé mais les autres conducteurs lui faisaient peur. Longtemps après, lorsque je suis devenue maman à mon tour, celle qui est désormais appelée avec amour « mamie » a décidé que les kilomètres et le manque de facilités avec les transports en commun (j’habite la campagne) n’allaient pas l’empêcher de venir nous voir et de passer du temps avec son Pixel. A 50 ans elle se remet donc à étudier son code de la route, le réussir et s’inscrire dans une agence d’auto-école. Ma maman quand elle décide quelque chose, elle fonce et rien ne peut l’en empêcher. Je pense qu’elle l’a fait aussi pour me montrer l’exemple et m’encourager, et ça a marché.

En début d’année j’ai énuméré toutes les bonnes résolutions que j’allais tacher de mettre en place au fil des mois (l’article par ici). Le fait de l’écrire et de le dire « publiquement » m’obligeais aussi à aller jusqu’au bout (cette fois). Mon activité professionnelle et mon statut de maman était également deux bons moteurs pour mettre les choses en place. Le pari était lancé. Je dois aussi vous dire que c’était un vrai boulet à la cheville que je traînais depuis des années. Au final je finissais par me dire que jamais je n’y arriverai. C’est un peu le soucis quand on passe son temps à reporter sans cesse quelque chose qui nous fait peur.

J’ai voulu refaire le même parcours que les deux précédentes fois, à savoir avec une période d’essai de 36 mois et avec un guide. Mais une nouvelle loi belge m’a rendu cela impossible, et ainsi évité de faire une troisième fois la même erreur. En effet, désormais lorsque vous avez été titulaire d’un permis de conduire provisoire et que celui-ci est périmé il ne vous est plus possible de refaire un permis provisoire avant un délais de 3 ans. Si vous ne désirez pas attendre autant de temps vous serrez obligé de passer par l’auto école. L’avantage c’est que ça vous oblige à vous dépasser et ne pas rester dans un état transitoire. Le plus dur reste alors de prendre le premier rendez-vous.

#Les cours d’auto-école

 Je me suis donc inscrite à des cours d’auto-école. Je suis de ceux qui pensent qu’on ne devrait jamais apprendre à conduire avec son père, sa mère ou son copain. C’est un peu l’idée parfaite pour s’embrouiller et se pourrir quelques soirées. Bref comme je n’avais de toute façon pas le choix et qu’il était hors de question de faire machine arrière je me suis dit qu’il fallait au moins que je tente. J’ai donc appelé un centre agréée et pris rendez-vous en expliquant mon « cas ». Je lui ai aussi dis que je n’allais pas m’inscrire à 10 heures de cours dans un premier temps et que je voulais d’abord voir comment je me sentirai après mes deux premières heures.

J’étais plus que stressée. Je pense que ces 10 ans de blocage ont fini par créer en moi une véritable phobie, non pas de la route mais du fait même de rouler. Le plus grand combat était donc de ne pas craquer sous le poids de la peur (et des douleurs physiques que ça engendrait). Il faut alors marcher en direction de son objectif d’un pas ferme et décidé sans jamais s’arrêter. C’est ma manière d’affronter mes peurs et d’essayer d’avancer. Je redoutais dans un premier temps la vitesse, les ronds points, monter sur l’autoroute. Au fil des cours j’ai pris petit à petit un peu plus confiance à chaque fois. Si vous êtes comme moi c’est important de trouver un moniteur qui vous rassure et qui ne vous braque pas. Mon moniteur était super, il était à l’écoute et m’a laissé évoluer à mon rythme sans me stresser ou augmenter mes angoisses. J’ai même pris goût à la conduite. Comme je ne pouvais pas rouler en dehors de mes cours je ne savais conduire que 2 heures tous les jeudis, c’était pas beaucoup mais c’était déjà ça.

Apprendre avec quelqu’un qui connait la route et qui en a fait son métier c’est totalement différent que d’apprendre avec papa ou maman. Premièrement le temps pris pour apprendre n’est pas encore deux courses ou après une longue journée de boulot, le moniteur est donc calme, posé à l’écoute et attentif. Il a l’habitude d’apprendre à toutes sortes de personnes et il est donc pédagogue, contrairement à papa qui aura peur pour sa voiture ou maman qui sera un tantinet trop angoissée. Il connait également le code de la route, je veux dire la dernière version et pas uniquement les habitudes qu’il en reste, ça évitera donc qu’on vous donne des conseils erronés ou des mauvaises habitudes.

Bref malgré que ce soit un gros budget, faut bien l’avouer, c’est selon moi la meilleure manière d’apprendre à conduire. Sachez qu’il est possible de payer vos cours avec des eco-chèques (hourra enfin une façon de les dépenser…) mais renseignez vous sur la manière dont il faut procédé. C’est un investissement mais ça en vaut la peine. Ne dit-on pas que la liberté a un prix ?

collage02

#L’examen

Une fois le nombre d’heures minimum fait (et un peu plus) on peut commencer à se poser la question de l’examen. Si vous n’êtes pas comme moi je vous conseillerai de rouler le plus que vous pouvez afin de vous habituer à la route. C’est clairement ce qui m’a le plus manqué. Je m’étais fixé l’objectif d’avoir mon permis avant mon prochain anniversaire. Oui je sais que avant ou après ça ne change rien et que c’est assez idiot, après avoir laissé les choses traîner pendant 10 ans de se mettre la pression pour l’avoir au plus vite. Mais c’était important pour moi de me donner une dead line.

Après 12 heures de cours je me suis donc inscrite à un examen pratique. Là encore vous devrez payer une trentaine d’euros si ma mémoire est bonne. On vous conseillera d’arriver bien à l’avance avec tous les papiers nécessaires et le plus frais et reposé que possible. Je suis quelqu’un de très angoissé, je stress beaucoup, tout le temps et sans pouvoir le contrôler d’aucune façon. Paniquer ou être trop stressé est le meilleur moyen de faire des erreurs et de rater son examen. Je vous conseille donc d’essayer de vous détendre le plus possible. Pour ma part j’ai pris du Lysanxia (qui optimise la concentration et aide à vous détendre), j’ai également beaucoup utilisé mon roll-on anti-stress de chez Pure Essentiel (il ne quitte plus mon sac, je vous le conseil de tout coeur). Le plus important est néanmoins de relativiser et de ne pas trop vous mettre la pression.

J’ai raté mon permis. Trop stressée, pas prête, dans de mauvaises conditions, parcours compliqué, histoire de quota, pas assez d’heures sur la route, etc etc. On peut toujours trouver des raisons ou des excuses. Le plus difficile c’est surtout de ravaler sa fierté et de retourner DIRECTEMENT s’inscrire à d’autres cours et prendre un autre rendez-vous pour un examen. J’ai un peu le principe de « Maintenant ou jamais », après être sortie démontée de mon examen foireux où j’ai fais tout un tas de petites erreurs j’ai littéralement craqué. C’est là qu’arrive mon conseil de toujours être bien accompagné par votre meilleure amie, votre frère ou quelqu’un qui vous rassure et avec qui vous vous sentez bien. Non seulement pendant le temps d’attendre cette personne pourra vous aider à vous détendre mais en plus en cas d’échec ou de réussite c’est la personne qui vous épaulera ou dans les bras de qui vous courrez pleurer de joie. Je remercie encore ma meilleure amie d’avoir été LA personne présente <3.

collagefear

J’avais deux solutions : abandonner ou me faire une dernière fois violence et prendre sur moi encore un peu. Après m’en être voulue, avoir raler sur mes bêtes erreurs et pas mal pleuré je suis donc retourné à l’intérieur pour poser mes questions à mon examinateur et comprendre en détails mes erreurs. Savoir exactement ce qui n’a pas été permet de rectifier le tir au plus vite. J’ai donc repris 4 heures de cours avec deux autres moniteurs. Je pense que varier les moniteurs est également une chance en plus de réussir. En effet aussi bon soit votre moniteur il finit par prendre l’habitude de rouler avec vous et ne fais plus assez attention aux petites erreurs que vous faites. Chacun d’entre eux a également des choses différentes à vous apprendre et une manière personnelle de vous l’expliquer. C’est aussi une manière de sortir de sa « zone de confort », au plus vous aurez l’habitude de rouler avec différentes personnes au plus vous serez à l’aise au volant.

Relativisez ! Même si vous ratez votre examen ce n’est pas la fin du monde et vous le repasserez plus tard. Si vous y aller en vous disant « il faut absolument que je l’ai » vous le raterez a coup sur. Partez plutôt dans l’esprit de faire « au mieux » et « on verra ». C’est ainsi que je suis allée repasser mon examen une semaine plus tard. J’étais plus consciente du fait que j’avais encore beaucoup à apprendre et que je n’étais pas encore tout à fait prête à affronter le coté sauvage de la route. J’étais plus cool, moins stressée, moins impatiente et sans cette pression idiote. Et devinez… j’ai réussi !

Voila mon parcours. Pour la plupart des gens c’est juste une formalité, pour moi c’était un long combat. Je suis désormais fière de dire : oui j’ai mon permis de conduire, et je peux désormais tirer un trait sur ces 10 dernières années de frustrations. Si vous êtes arrivé jusque ici bravo vous ne devez pas être nombreux (certains sont morts de fatigue vu la longueur du texte), alors merci : )

Untitled-1

 billlie

4 thoughts on “BREF. # j’ai réussi mon permis de conduire

  • Reply No 1 septembre 2014 at 9 h 18 min

    Super ! Moi aussi je l’ ai eu tard . J’ ai voulu le passer enceinte, enfin le pratique mais non trop stressée, ensuite 3 mois après la naissance d’ Esteban on le repassait, et hop in the pocket, et je dois dire, heureusement que je l’ ai car habitant la campagne c’ est mieux . J’ adore prendre ma cacahuète, le modèle de la Ford Ka, mais l’ ancien, bientôt vais dire au revoir car elle va plus trop bien . Avec elle je pouvais tout faire, me garer dans un mouchoir de poche aussi . Enfin voilà .

    Deux voitures on a pas le choix .

  • Reply Elise 3 septembre 2014 at 13 h 26 min

    A toi la liberté et bravo pour ta persévérance !

  • Reply Desamory 1 août 2016 at 20 h 07 min

    Bonjour tout d’abord merci pour ce texte car je suis exactement dans la même situation. Je ne peux donc pas conduire avec guide et je suis hyper stressée car j’ai l impression que 20 heures d’AE ne seront pas assez pour pouvoir passer mon examen pratique tellement je suis en stress. Faut dire que j ai jamais conduis de ma vie ( sauf qqs démarrage mais il y a 3 ans). Mais bon les cours c’est cher et je peux pas me permettre de payer plus que 20h. Mais bon ton texte me fait un peu relativiser. Je vais repasser mon permis théorique demain et puis prendre des cours de conduite. Mon anniversaire est le 15 septembre qui sait je l aurais peut être avant cette date :-)

    • Reply Christina 16 mai 2017 at 16 h 56 min

      Bonjour,

      Il a fallu que je rate mon théorique pour me rendre sur ce genre de blog! (Mieux vaut tard que jamais ;) )

      Je l’ai passé cet aprem sans trop grande conviction. Plus envie de voir comment ça se passe. Conclusion: je l’ai évidemment raté! :(

      Trop de stress! Mauvaise série de questions? Trop de questions sur les situations réelles et pas assez sur les panneaux? Qui sait!

      Et j’ai vraiment eu l’impression que c’était la toute première fois que je voyais ce genre de questions, malgré mes simulations de préparation?

      Bref, c’était la première fois.

      Vous me conseillez de le repasser demain ou d’attendre?

      Merci :)

      P. s: ça été pour vous finalement?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *