Bref : je suis en perte de vitesse

ℋℯℓℓℴ tout le monde ! Ce soir j’ai un peu du mal à faire le tri dans mes idées, à gérer mes frustrations et toutes ces chose qui ne vont pas comme je l’aimerai. Je sais que ce type d’articles n’est pas franchement des plus intéressants, je m’excuse donc auprès de ceux et celles qui ont l’habitude de suivre les publications de ce blog avec fidélité. Pour être sincère, voila quelques semaines que j’ai vraiment l’impression de tourner à vide. A tel point que je songe de plus en plus à fermer ce blog. Il n’y a pas particulièrement de raisons à cela. Non pas que je manque de temps, pas plus que d’habitude, juste que ces derniers temps je ne sais plus trop comment en faire quelque chose de bien. Je pense que la saison (je suis photographe de mariage) a été plus que hard pour nous cette année (combinée avec les travaux de la maison, le gros stress du permis de conduire, les challenges du quotidien etc). A vouloir trop en faire on fini par s’épuiser et ne plus rien faire du tout. J’en suis là.

J’ai le défaut d’avoir un vrai besoin de mener toujours toutes sortes de projets, c’est un peu ma drogue à moi. Une drogue qui me consume (ainsi que mon entourage) et qui peut parfois mener à une augmentation continue de la dose (je n’ai pas fini le premier projet que j’ai déjà le besoin d’en lancer deux autres). Pour certains c’est le signe d’une volonté d’entreprendre ou d’un trop plein d’énergie etc. Pour moi ça a tendance à devenir dur à gérer. Si il n’y avait qu’un seul domaine, ça irait. Je suis une passionnée et je me laisse vite « bouffée » par le projet du moment, à tel point que je peux en oublier tous les besoins primaires (manger, dormir, etc). Quand c’est occasionnel c’est plutôt une bonne chose mais quand c’est du non stop… ça en devient très rapidement insupportable. Et il n’y a pas que dans mon boulot que je suis comme ça (la photo), c’est pareil pour les travaux de la maison, mon blog, des envies x ou y, les voyages, les events etc. Tout peut devenir une sorte de combat que je me dois de mener à terme (le plus parfaitement que possible… bien que ce soit impossible). Et malgré la réalisation de celui-ci, je n’en suis que très rarement satisfaite. C’est ainsi que j’ai toujours été.

01

Parfois quand je vois sur mon FB la vie des autres, j’en viens à me demander « comment font ils, alors que j’ai le sentiment de faire les choses à 200 à l’heure et de ne pas avancer ? ». C’est clair que FB est la pire des « télé-réalité » sachant que ça ne montre que ce qu’on a envie de montrer (et je suis la première à faire attention à ma manière de communiquer). Plutôt que de parler de mes multiples angoisses, des soucis d’argent, de la fatigue, des frustrations, de mon gâteau au chocolat complètement foiré, je préfère parler de ce qui va bien. Ce qui donne au final une vision idéalisée et erronée de ce qu’est ma « vie réelle ». Je ne me plains pas, j’ai beaucoup de chance (une famille en or, un amoureux que j’aime plus que tout, un Pixel en bonne santé, des boulets tout câlins et un toit au dessus de nos tête) mais cela n’empêche pas d’avoir des jours / semaines OFF, des soucis et traquas et tout un tas de choses que l’on voudrait changer.

J’aimerai avoir du temps et savoir en profiter, j’aimerai ne plus être stressée par les finances et les inconvénients d’être indépendant, j’aimerai que nos chiens arrêtent de se blesser bêtement, j’aimerai que Pixel mange des fruits et des légumes, j’aimerai changer ma manière de travailler, j’aimerai faire de la photo argentique, j’aimerai m’améliorer en cuisine, j’aimerai voyager (même pas loin) mais en famille, j’aimerai que les travaux que la maison avancent, j’aimerai pouvoir faire du shopping, j’aimerai aller chez le coiffeur et avoir enfin un joli blond cendré, j’aimerai refaire le design de ce blog, j’aimerai pouvoir profiter de l’instant présent.

02

Bref il y a un millier de choses que j’aimerai faire, que j’aimerai être. Je ne vous parle même pas des centaines de pin que j’ai en attente sur Pinterest et que je n’ai juste pas le courage de faire. Toutes ses envies sont parfois porteuses mais ces derniers temps c’est pour moi un chemin d’angoisses. J’ai développé une peur de ne pas « rentabiliser ma journée », ce qui conduit à des grosses frustrations quand certaines choses n’avancent pas ou que je ne peux pas continuer (pour des raisons financières ou autres).  Pour le moment je suis donc en perte de vitesse. Je cloture la saison. Je suis « in time » au niveau boulot. Je réfléchis, cogite et me torture le crane toute seule.  Je fais des listes d’envies mais je n’en fais aucune. Tout cela est sans aucun doute normal et était même prévisible… Il n’empêche que je n’aime pas du tout être dans cet état. Voila donc pourquoi je ne poste plus grand chose sur le blog ces temps-ci. J’espère retrouver l’envie dans les prochaines semaines.

a3bf3d4e6455b4af5b18a6956cc881fd

Et vous avez vous tendance à vous lancer dans plein de projets ?

ça vous arrive aussi de tourner à vide ?

billlie


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *