Chronicles of (noir) Crime

Il y a quelques temps, je vous avais présenté un jeu qui avait révolutionné notre ludothèque et nous avait complètement rendu accro, je parle bien entendu de Chronicles of Crime. Un jeu d’enquête collaboratif et interactif où tout s’articule autour de QR codes à scanner. Si vous ne voyez pas de quoi il s’agit, je vous invite de tout coeur à palier à ça en lisant cet article de présentation. Une fois les premières enquêtes terminées (fournies avec la boîte de jeu), nous avons dévoré toutes celles proposées sur l’application. On était donc impatients de voir sortir les extensions. Et vous l’avez certainement compris (si ce n’est avec le titre), aujourd’hui je vais vous parler de l’une d’entres elles : Noir (c’est noir…).


Les heures sombres d’Hollywood

On quitte donc le Londres du 21e siècle pour plonger dans les polars hollywoodiens des années 50. En tant que détective privé, n’espérez pas trop compter sur l’aide de la police, celle-ci est totalement corrompue. Pas d’explications de la scientifique, pas de précisions du médecin légiste, vous ne pourrez compter que sur vous !

Pour mener votre enquête, vous aurez 4 nouveaux mécanismes de jeu à votre disposition. Des actions que vous pourrez appliquer tout au long de la partie sur les personnages ou sur les lieux (corruption, filature, effraction ou force). Certaines actions vous coûteront du temps, d’autres de l’argent mais toutes pourraient avoir de lourdes conséquences si elles sont utilisées sans réflexion préalable. Faites attention à vos arrières car la mafia rôde et la police n’est jamais loin.

Vous allez donc devoir jouer des coudes, faire couler les pots de vin, vous faufiler par effraction, user de persuasion et vous planquer en filature.


Tous les moyens sont bons

Avec cette nouvelle extension, vous allez donc devoir résoudre 4 nouvelle enquêtes, rencontrer une trentaine de nouveaux personnages, visiter 15 lieux et jongler avec un tas de nouveaux indices. En plus de tisser des liens entre les faits et les personnages, vous devrez également prendre le temps et l’argent en considération. Car, dans les années 50, tout s’achète, ou presque !

Mettez donc vos intuitions au diapason, votre esprit en mode polar et résolvez ces sombres affaires avec brio. Et surtout n’oubliez pas, tous les moyens sont bons !


Scandales, Mafia, corruption…

Cette première extension a totalement réussi son pari et propose non seulement une ambiance radicalement différente de la boîte de base, mais aussi une nouvelle manière de jouer. Les illustrations sont canons et la petite bande son complète vraiment bien l’atmosphère du jeu. Les dialogues du jeu ainsi que les différentes intrigues sont dans le thème et les parties toujours aussi riches. On vient de terminer la deuxième enquête et c’est toujours avec le même plaisir que je ressort la boîte de la ludothèque.


Et vous Chronicles of Crime, vous avez aimé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *