Être chevronné : mode d’emploi [DIY]

Hello à tous ! Aujourd’hui un article qui devrait vous intéresser : on va parler DECO, DIY et plus précisément chevrons. Cela faisait des mois qu’on en parlait, des mois que je cassais les pieds et les oreilles à tout le monde parce que je voulais à tout prix faire des chevrons sur les murs de la chambre de Tom. Des mois qu’on se prenait la tête pour savoir comment les faire… Et puis finalement… le jour est venu… Désormais la chambre de Tom est ornée de jolis chevrons sur les murs autour de la cheminée. Je dois admettre que je ne suis pas peu fière du résultat :  )

Quand l’idée m’est venue (vive pinterest) de peindre des chevrons à la place de mettre du papier peint ou des stickers comme déco je n’avais absolument pas pensé à l’aspect pratique de la chose. Après avoir cherché un tutoriel sur le net, sans avoir trouvé mon bonheur j’ai demandé de l’aide à un ingénieur supra intelligent, un être d’une extrême gentillesse, mon cher et tendre. C’est donc lui qui va vous expliquer la marche à suivre si vous aussi vous voulez customiser votre mur avec des chevrons.

27

Il y sans doute mille et une façons de créer des chevrons. On a préféré créer notre méthode, car on trouvait toutes celles qu’on a pu voir sur internet trop imprécises, trop risquées au niveau de la netteté des contours, ou encore trop longue dans la phase peinture (on ne souhaitait pas déménager le petit pendant des jours et des semaines). Nous avons donc choisi une méthode plus « scientifique », les vieux cours de géométrie pouvant enfin ressortir des méandres de nos mémoires.

Avant de vous expliquer comment transformer votre mur en oeuvre d’art psychédélique (rien que ça), voilà ce q’il vous faut comme matériel :

  • de la patience (beaucoup de patience)
  • un mètre (double mètre pliant ou sur enrouleur)
  • un crayon rouge et un crayon bleu
  • une calculatrice
  • quelques feuilles quadrillées
  • une latte en bois de la longueur de votre mur.

Pour commencer, mesurez le mur sur lequel vous souhaitez réaliser les chevrons, on appelera la longueur, la dimension horizontale, et la hauteur, la dimension verticale. Redessiner le mur sur une feuille.  Pour la suite de l’article, vous avez deux possibilités, soit vous lisez tout ce qui suit et vous comprendrez comment adapter les dimensions des chevrons à votre mur, soit vous sautez quelques paragraphes et vous utiliser les mêmes dimensions que nous.

29

25

26

Pour les motivé(e)s qui veulent tout comprendre, il va falloir que vous décidiez le nombre de ligne que vous souhaitez dessiner. Très honnêtement, il n’y a pas de règles concrètes. On a fait plusieurs essais en prenant un paquet de feuilles d’une couleur (sinon vous ne verrez pas l’effet avec des feuilles blanches), on les a découpées et assemblées pour pouvoir créer une ligne colorée en papier.  Nous avons ainsi pu placer provisoirement sur le mur une ligne colorée et visualiser ce que cela donnerait en vrai. Après deux essais, nous avons trouvé la bonne proportion.

Dans notre cas, nous avons choisi 8 lignes de couleur sur fond blanc, pour une hauteur de 300cm. Nous avons également décidé que les lignes blanches situées entre les lignes de couleur ne représenteraient que 2/3 de la hauteur des lignes blanches. Cela donne un aspect moins académique et ça accentue l’effet visuel.  Pour déterminer la hauteur des lignes de couleur, on branche le neurone et on se concentre car on attaque une petite équation : sur une hauteur de 300, nous avons donc 8 lignes colorées et 8 lignes blanches.

8 x (hauteur de ligne colorée + hauteur de ligne blanche) = 300

Comme nous avons déterminé arbitrairement que les lignes blanches feraient 2/3 de la hauteur des lignes colorées, on peut transformer notre superbe équation comme suit :

 8 x ( hauteur + 2/3 x hauteur) = 300

Vous pouvez remplacer les éléments selon votre choix :

  • la valeur 8 par le nombre de lignes de couleurs,
  • la valeur 2/3 par la proportion de la hauteur de la ligne « blanche » par rapport à la hauteur de la ligne de couleur,
  • la valeur 300 par la hauteur du mur que vous voulez peindre.

 

Pour aider ceux et celles pour qui les cours de math sont trop loin ou trop complexes, voici un petit coup de main pour la suite :

8 x 5/3 x hauteur = 300

13,333 x hauteur = 300

hauteur = 22,5cm

Les lignes colorées feront donc 22,5 cm de haut et les lignes blanches feront 15 cm de haut.

Pour la suite du dessin, il faut ensuite choisir le nombre d’ondulations par ligne et l’inclinaison formée par les lignes. Aves les essais que nous avons réalisés, nous avons optés pour 3,5 ondulations pour une largeur de mur de 145 cm. La distance entre deux crêtes est donc de 145 / 3,5 = 41,3cm. Cela correspond +/- à un angle de 45°.

 Si vous avez encore un neurone en réserve, c’est le moment de le connecter. Soyez très vigilant à ce qui suit : pour garantir un résultat final optimal, il nous semblait important que les chevrons soit complets, c’est-à-dire que chaque extrémté de ligne doit correspondre à un point haut ou un point bas du chevron. Ceux-ci ne doivent donc pas être interrompus. De même, réfléchissez bien à l’orientation des lignes, si le chevron doit d’abord descendre ou monter. Cela semble anodin, mais le motif final peut être plus doux ou plus agressif selon l’orientation choisie.

36

39

On rattrappe au vol ceux qui veulent aller plus vite.

Nous avons donc les dimensions suivantes :

hauteur des lignes colorées : 22,5 cm
hauteur des lignes blanches : 15 cm
distance entre deux sommes d’une ligne : 41,3 cm.

 Il ne reste donc plus qu’à les tracer au mur.

20

34

Pour préparer le traçage sur le mur, nous avons tout dessiné sur papier pour ne pas se tromper dans les calculs. Un seul côté de notre cheminée représente plus de 60 points. On se remonte donc les manches et on attaque. Petit détail pour commencer, nous souhaitions commencer depuis le plafond par un espace blanc qui a une hauteur arbitraire de 25cm. On préfère « détacher » les lignes du plafond. On a aussi décidé que l’orientation des chevrons commence vers le bas quand on part du côté gauche du mur.

 Sur votre feuille sur laquelle vous avez dessiné votre mur à l’échelle, le point de départ est le coin supérieur gauche du mur. On va tracer les axes en partant de ce point et en descendant sur le côté gauche du mur. Commencez par utiliser le crayon rouge pour ces traits.

 En partant du coin, on descend donc de 25 cm (à l’échelle) et on fait un trait. Ce point correspond à l’axe des points haut de la ligne supérieur d’u 1er chevron. On continue de descendre sur le côté gauche de 22,5cm et on refait un trait. Il s’agit d’un point haut de la ligne inférieur du même chevron. L’espace suivant est une ligne blanche, donc on descend de 15 cm et on fait un autre trait. On se retrouve à nouveau sur un point haut de la ligne supérieur mais cette fois-ci, on est sur le deuxième chevron. Ensuite, c’est une ligne colorée, soit 22,5 cm, c’est le point haut de la ligne inférieur du 2e chevron. On alterne ainsi de suite les lignes blanches et colorées. Je vous conseille de noter sur le côté les notes cumulées depuis le coin, ce sera plus facile à reporter ensuite sur le mur.

21

04

Quand vous avez tracé toute la hauteur du mur, on passe à l’horizontal. En partant toujours du coin supérieur gauche, on part à l’horizontal de la gauche vers la droite. Comme on commence avec une première ondulation complète (puisque on a décidé que les chevrons commençaient par une descente), on marque un trait à 41,3 cm, le second 41,3 cm plus loin et le 3e encore 41,3cm plus loin.  Pour ceux qui n’auraient pas compris ce que nous faisons, si nous faisons passer des lignes horizontales et verticales par tous les traits que nous avons tracés, nous avons les axes de tous les points « haut » des chevrons.

 On procède de même avec les points bas, changez la couleur du crayon, passez au bleu. Je vous conseille d’utiliser une autre couleur pour vous repérer dans votre dessin, sinon ça devient vite compliqué. On va tracer les axes de la même manière, mais on décale les axes verticaux d’une demi-onde. On part donc du coin supérieur gauche, on commence par une demi-onde, soit 41,3 / 2 = 20,7 cm (cela correspond à une inclinaison de 45° et cela permet de décaler les axes horizontaux des points haut et bas).

En partant du coin, on commence donc avec notre ligne blanche de séparation du plafond à laquelle on ajoute le décalage, soit 25 + 20,7 = 43,2 cm. On marque le point qui correspond à l’axe horizontal des points bas de la ligne supérieur du 1er chevron. On descend encore sur la ligne gauche de 22,5 cm, on marque le trait qui correspond à l’axe des points bas de la ligne inférieur du 1e chevron. Vient ensuite un espace blanc de 15cm, on marque le trait de l’axe des points bas de la ligne supérieure du 2e chevron. On continue 22,5cm plus bas, ensuite 15cm, puis 22,5 cm, ainsi de suite.

 Pour l’horizontal, en partant du coin, on commence par une demi-ondulation, soit 20,7 cm, c’est le premier axe vertical des points bas. On continue d’une onde de 41,3 cm, trois fois de suite et dans notre cas, on arrive sur le coté droit du mur avec le dernier axe. Si vous avez adapté les dimensions des chevrons à votre mur, vous devez tomber à quelques millimètres sur le côté droit du mur.

En traçant les axes verticaux et horizontaux des traits bleus, on retrouve tous les points bas des chevrons.

Cela semble assez compliqué quand on le lit, mais il est important de dessiner vos chevrons sur une feuille de papier, d’abord pour comprendre la logique du tracage, mais aussi pour vous montrer à une échelle réaliste, ce que vos chevrons donneront comme effet. C’est ainsi que nous avons décidé de supprimer les deux chevrons dans le bas du mur. Ils étaient cachés derrière des meubles et ne produisaient pas l’effet recherché car ils étaient partiellement coupés par ces meubles. Si nous n’avions pas fait tous nos essais, on aurait eu un morceau de chevron coupé au plafond, ils auraient sans doute été trop larges, et on aurait eu des morceaux de chevrons coupés sur les côtés. Le beau résultat de nos chevrons est qu’on a l’impression qu’ils sont parfaitement adaptés à nos murs.

 On arrive au bout des préparatifs, cela peut sembler rébarbatif, mais je peux vous garantir que ça en vaut la peine. Une fois que tout cela est fait, le reste est beaucoup plus simple et vous n’avez plus à réfléchir.

06

11

On pousse les meubles, on protège le sol et on sort l’escabelle. On va reporter tous nos points sur les murs (d’où l’intérêt d’avoir noté le cumul des cotes). Voici comment on a procédé.

 Sur le coté gauche et droit du mur (dans les angles des murs), on a reporté les axes horizontaux rouges en faisant un tout petit trait au crayon noir que l’on a gommé ensuite pour ne pas les laisser visibles. On a pris une latte en bois qu’on a récupéré dans notre immense stock de bois des démolitions. On l’a coupé à la largeur du mur (145 cm dans notre cas). Sur cette latte, on a marqué un côté comme étant le côté gauche du mur (c’est important pour ne pas se tromper de sens) et on a reporté les axes verticaux rouges sur cette latte. On a ensuite placé la latte au mur en la positionnant sur les traits situés à la même hauteur, et on a reporté sur les murs les points correspondants sur la latte. Les points marqués sur le mur sont donc les points hauts des chevrons.

Un conseil essentiel : quand vous marquez vos points au mur, au lieu d’un simple point, faites un V si vous êtes sur la ligne inférieure d’un chevron, ou un V inversé (un A sans la barre horizontale) si vous êtes sur une ligne supérieure d’un chevron. Je peux vous garantir que sans cela, vous ne pourrez plus savoir à quoi correspond un point. Pour les traits dans les angles, dans notre cas, tous les points situés sur le coté gauche du mur étaient des points haut, on les a donc redessinés en V ou A. Par contre, tous les points situés sur le côté droit ont été effacés car il ne servait que pour le dessin. Faites de même sinon vous mélangerez vos points après le tracage des points bas.

 Quand vous avez fini avec les points haut, passez au point bas. Procédez de même qu’avec les points haut. Utilisez également la technique des V et A mais rajoutez une petite marque supplémentaire du côté où vous allez peindre afin de reconnaitre facilement les points hauts et les points bas.

14

01

Vous lisez toujours ? Alors vous pouvez y arriver car en gros, c’est fini. J’exagère mais si vous avez survécu à la lecture, la peinture ne vous effraiera plus.

 Tous les points sont dessinés, il ne vous reste plus qu’à les rejoindre avec une latte, un peu comme les dessins d’enfant qui ont des points numérotés à rejoindre par une ligne. Allez-y doucement au début, si vous avez bien noté vos points, ce sera facile. Si pas, bon courage. N’hésitez pas à vérifier votre dessin. Entre deux points allignés verticalement, vous devez avoir 22,5 cm s’il s’agit d’une ligne colorée ou 15 cm s’il s’agit d’une ligne blanche. Si vous avez un écart, vous risquez d’avoir des chevrons qui ne sont pas symétriques et vous ne vous en rendrez compte que quand tout sera peint. Ca vaut donc la peine de contrôler tant que ce n’est que quelques traits de crayon.

 Une fois les lignes tracées, sortez le tape de masquage. Pour éviter qu’il ne colle trop fort au mur, collez le à plusieurs reprises sur vos vêtements avant de le coller au mur. Il sera moins adhérent, suffisamment pour tenir au mur, mais pas trop pour arracher votre peinture précédente. Ne laissez pas non plus le tape trop longtemps en place. Faites bien attention à ce que les angles formés par les lignes de tapes soient propres (il est préférable de couper proprement de biais avec un ciseau).

Il ne vous reste plus qu’a être patient et à commencer à peindre !

07

37

40

02

Oui c’est vrai c’est surement pas la méthode la plus simple… Beaucoup le font « au pif », étant l’heureuse amoureuse d’un super ingénieur (ah vous n’avez plus de doute là : ) ) c’était juste pas envisageable. Le résultat est aussi à la hauteur des efforts cérébraux et physiques que cela nous a demandé. Nous espérons que ce tutoriel pourra vous aider (sinon demander de l’aide à un matheux ou tenter la méthode du gabarit reporté (pour les plus petites surfaces ou les meubles/accessoires). Je n’ai plus qu’a vous souhaiter bonne chance !

collage01

17 thoughts on “Être chevronné : mode d’emploi [DIY]

  • Reply Isa Ausgang 13 janvier 2014 at 10 h 36 min

    Merci pour ce DIY !!!! Je le garde dans mes marques pages en attendant…. :)

  • Reply Eloïse 13 janvier 2014 at 10 h 56 min

    Purée mais quel boulot :O On dirait que c’est facile et en fait… pas du tout xD Le résultat est plus que parfait, vous avez vraiment géré ça. Le p’tit Tom a vraiment beaucoup de chance d’avoir des parents aussi créatifs, et une chambre aussi design!!! (moi j’avais du papier-peint avec des Pierot dans ma chambre xD et le pire c’est que je l »

  • Reply Eloïse 13 janvier 2014 at 10 h 57 min

    Zut, j’ai fait une fausse manip! Bref je disais, le pire c’est que je l’ai gardé jusqu’à mes 15 ans ce papier-peint xD ca craint!!!

    Gros bisous!

  • Reply No 13 janvier 2014 at 11 h 34 min

    J’ avoue que j’ ai lu le début arrivé aux explications, j’ ai abandonné, oufti ! C’ est plus que de la patience, c’ est de la maitrise, du calcul, bref pourquoi pas . Mais suis pas tropn fan ;) . Car imagine que vers 5 ans 6 ans Il n’ aime plus, que faites vous ?!

    • Reply Billie 13 janvier 2014 at 12 h 03 min

      Bah on repeint ! : ) Si on avait mis du papier peint il aurait fallu l’enlever, ça aurait été pareil :) Et c’est vrai que les explications semblent compliquées à lire mais en réalité ça a été plus simple que ça !

  • Reply Sophie S 13 janvier 2014 at 11 h 56 min

    Hello biche! Je comprend mieux le boulot monstre que cela représente maintenant! très chouette article et très beau résultat! Gros bisous

  • Reply Lise 13 janvier 2014 at 18 h 04 min

    Splendide !!! Vous êtes formidables ;) Superbe article mais un seul petit bémol… Vous voulez vraiment qu’on se sente fort minable par rapport à vous ??? :P Je suis certaine que cet article pourra aider plusieurs passionnés comme vous… Et Tom peut être hyper méga fier d’avoir des parents comme vous xD PS: Comme quoi les maths c’est important ! ;)

  • Reply Tonton Droop 13 janvier 2014 at 23 h 16 min

    OH MY GOD, je le savais mais c’est plus que confirmé, vous êtes une BANDE DE GRANDS MALADES et de parents aimants <3

    Résultat plus que parfait, c'est juste SUPERBE!! Décidément, ce petit bout est vraiment chanceux!! :D

  • Reply un atelier 14 janvier 2014 at 13 h 22 min

    oh le résultat est magnifique!

    • Reply Billie 14 janvier 2014 at 13 h 51 min

      Merci beaucoup ! :)

  • Reply Top Knot and Tea Cups 14 janvier 2014 at 21 h 05 min

    Bravo le rendu est au top ! J’adore :)

    Xx Mathilda
    http://www.topknotandteacups.com

    • Reply Billie 14 janvier 2014 at 21 h 09 min

      Merci beaucoup Mathilda : )

  • Reply Anne [Kesi'art] 15 janvier 2014 at 10 h 04 min

    Super projet ! Le résultat est top. Bravo pour la patience ;)

  • Reply cutieslude 15 janvier 2014 at 10 h 19 min

    ohhhh c’est juste adorable ! j’aimerais tellement que mon fils plus tard sa chambre soit comme celle ci !
    bisous
    cutieslude

  • Reply Irresistibird 16 janvier 2014 at 23 h 18 min

    Quel travail ! Bravo à tous les deux, le résultat est vraiment superbe !

    Et merci pour le tuto. Je le garde de côté :)

  • Reply pot-teint 1 février 2015 at 13 h 15 min

    C’est très beau, bravo pour ce travail magnifique!

    • Reply Billie 1 février 2015 at 21 h 40 min

      Merci beaucoup Morgane :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *