EXIT – l’escape room qui agite les méninges

Hello tout le monde !  Vous connaissez maintenant ma passion pour les escapes games.  Que ce soit en réel ou en virtuel, mécanique ou à cadenas ou encore à la maison ou dans une salle, c’est enfin un “sport” que je pratique sans limite.  Je vous ai déjà partagé de nombreuses escapes aux thèmes variés (d’Alice au pays des merveilles à un bunker soviétique en passant par le cabinet d’un avocat spécialisé en Monopoly ou encore à la prison des Daltons).  Chaque fois, c’est une expérience exaltante faite de réflexion, de coopération et de fouille en tout genre.  Mais le principe de l’escape ne se limite pas à la découverte d’une nouvelle salle.  Comme je vous en avait parlé (par là), il est aussi possible d’y jouer depuis son salon, que ce soit avec un livre ou un jeu de cartes.  Après avoir dévoré les différentes éditions d’Unlock j’avais hâte de me faire la main sur son cousin, Exit.


Arriverez vous à décrypter les codes ?

Bien moins narratif qu’Unlock, Exit s’illustre par une série d’énigmes et de casse tête à résoudre.  Il ne s’agira pas ici d’associer des objets pour progresser dans le jeu mais bien d’ouvrir des coffres et des cadenas au moyen de codes (déchiffrables grâce à une roue et des symboles).  Ce système est bien conçu et donne la sensation d’un véritable escape game de la première génération.  Plus orienté sur une ambiance et moins sur une histoire, il faudra néanmoins faire turbiner les méninges au plus vite pour résoudre toutes les énigmes à temps.



Attention, ce jeu s’autodétruira

Contrairement à Unlock, il n’y a pas d’application mobile ni de chronomètre.  Plus linéaire, il conviendra mieux aux esprits cartésiens et fans de jeux de logique.  Petite précision : il est à usage unique.  Et oui, c’est un jeu qui se plie, se coupe, se déchire et se griffonne.  N’espérez donc pas pouvoir le refiler ensuite à des amis.  Vu qu’il a un prix très démocratique, on lui pardonne.  Et puis je dois avouer que, même si au départ, on a quelques scrupules à le malmener, on finit par y prendre un vrai plaisir.



Alors exit(é) ?

Ce petit jeu de logique à usage unique est déjà décliné en 6 boîtes aux niveaux progressifs.  Que ce soit un laboratoire secret, une cabane abandonnée, un tombeau de pharaon, une station polaire, un château interdit ou encore une île oubliée.  Exit coûte environs 13 euros, ce qui est tout à fait raisonnable pour 90 minutes de jeu.  Vous pourrez vous y attaquer en solo ou jusqu’à 6 cerveaux.  Il fera le bonheur des amateurs de jeux de logiques et de casse tête et vous proposera de longues minutes de réflexion.  Rassurez vous, en cas de blocage de nombreuses cartes aides et solutions seront à votre disposition.  Nous, on a dévoré les trois nouvelles boîtes et on attend avec impatience les suivantes ! Intéressé ?  A vos coups de ciseaux, vos pliages, griffonnages, réflexion et aux malmenages.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *