Ice team, la c-ours-e polaire !

Une légende raconte qu’il existait au sommet de nos mappemondes, un endroit magique appelé banquise. C’était une grande étendue de neige et de glace où vivaient ours blancs, phoques et pingouins. Avant que celle-ci ne fonde à cause du réchauffement climatique, c’était une vraie plaine de jeux pour les animaux du grand nord. Chaque année avait lieu la grande course des ours. Un événement à ne pas rater ! Ces grandes peluches blanches s’affrontaient en équipe pour décrocher la pôle position. Mais attention car être premier ne signifie pas avoir gagner. Ce sera l’équipe qui aura rapporté le plus de poissons qui sera récompensée. Alors à vos marques, prêts ? Gliiissssezz !

Rien ne sert de courir si t’as pas fait le plein !

Ice Team, c’est un joli jeu de course et d’opportunisme à se partager à deux joueurs dès 8 ans (pour une partie d’environs 20 minutes). L’univers du jeu est tout mignon et le matériel aussi. Que ce soit au niveau des illustrations ou des figurines, il m’a vraiment tapé dans l’oeil. Les règles sont fluides et le jeu se joue rapidement avec un tantinet de hasard et de réflexion. Excellent jeu familial qui plaira autant aux parents qu’aux enfants. Bon allez, enfilez vos combinaisons de neige, je vous emmène sur la banquise.

Premier arrivé, premier servi

Vous voilà sur la ligne de départ, devant vous s’étend un parcours fait d’igloo, de glaces fragilisée, de traces de pattes et de vos amis les pingouins. Vous allez devoir réfléchir au meilleur parcours pour non seulement arriver rapidement au village (arrivée) mais aussi faire le plein de poissons. Chaque équipe pourra effectuer deux actions par tour de jeu (avec le même ours ou pas). Sur la banquise, il y a de nombreuses manières pour les ours de se déplacer. Ils peuvent marcher en se déplaçant sur une case adjacente, jouer à saute-ourson en passant au dessus d’un autre ours ou encore nager (en ligne droite sur des cases mer). Mais attention, car vu leurs tailles, les ours ne peuvent jamais partager une même case.

Qui veux du poisson frais ?

Quand on est un ours, on a jamais les yeux plus grands que le ventre. Le vrai but de ce jeu sera d’être l’équipe qui a réussi à chopper le plus de poisson en fin de partie. Pour gagner les précieuses écailles, il y a trois possibilités. On peut tout d’abord fouilles les igloos. En début de partie, chaque case igloo est accompagnée par un poisson. Le premier joueur qui arrivera sur une case igloo emportera le poisson et pourra également lancé le dé en espérant faire bonne pêche. Le résultat au dé pourra rapporter 1 à 3 poissons de la pioche ou vous permettre de voler deux poissons frais à l’équipe adverse. Et finalement à chaque ours qui franchira la ligne d’arrivée sera donné la possibilité de lancer les deux dés. Il pourra ensuite choisir le résultat de l’un des deux dés et récupérer le précieux butin.

Briser la glace

Comme je vous le disais, le parcours sur la banquise sera mouvementé. En plus des tuiles de glaces, vous pourrez également visiter les igloos (et parfois empocher les poissons). En suivant les traces des pattes d’ours, vous pourrez rejouer mais attention car la banquise est fragile et si vous faites arrêt sur une tuile de glace fissurée, elle sera retirée dès que vous la quitterez. Le parcours va donc évoluer au fil des tours avec de nombreux trous qui vont se former. Certaines tuiles de glaces ne demandent que votre passage pour dériver. En vous arrêtant sur l’une de ces tuiles, vous pourrez la déplacer sur l’eau jusqu’à un autre morceau de glacier. Il est également possible que cela fasse dériver un bloc tout entier.

Les Pingouins bossent chez Picard

Oui mais les pingouins dans tout ça ? Et bien, ils vous permettront de protéger vos poissons en les congelant. J’ai longtemps hésité entre le slogan de Findus et celui de Picard… Bref. En arrivant sur une tuile où se trouvent les oiseaux en smoking, vous pourrez congeler (en les retournant face givrée) autant de poissons que vous posséder qu’il y a de pingouins. Ces fishstick sont désormais imprenables par l’équipe adverse.

Vous l’avez compris, ce sera une vraie course de coudes où le premier arrivé sera le premier servi. C’est mignon, dynamique et malin. Attention quand même aux allergiques au hasard à qui ce jeu pourrait bien faire givrer les neurones. En tout cas, nous, il ne nous aura pas laissé de glace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *