La panne d’décembre

Chaque année c’est un peu le même schéma. Chaque année je vie et vibre au fil des saisons (avec une nette préférence pour l’été qui est celle qui me réussi le mieux).  Et puis arrive irrémédiablement l’hiver et le terrible mois de décembre.  Non pas que je ne l’aime pas.  J’adore l’ambiance de Noel, les fêtes de fin d’année et le plaisir d’être au chaud à la maison quand on aperçois la neige commencer à tomber à travers la fenêtre.  J’aime l’esprit cocoon qui va de paire avec le froid de l’hiver.  J’aime l’esprit de famille qui ressort encore plus à Noël.  J’ai rien contre décembre.  Et pourtant, chaque année, c’est la traditionnelle panne d’essence. Un peu comme si mon réservoir était complètement vide et qu’il allait falloir attendre le cap d’une nouvelle année pour repartir.  Je n’aime pas être à l’arrêt.  C’est quelque chose qui m’inconforte et qui a tendance à m’angoisser. Je suis continuellement en mouvement (même quand je suis assise dans le canapé avec mon pc sur les genoux, mon esprit lui fait un véritable marathon).  J’ai besoin d’avancer.  Toujours avec un/deux ou dix projets en tête.  Le calme me fait peur, comme une sorte de néant.  J’ai peur du “rien”.  Alors quand arrive la fin de l’année, quand mon corps me fait comprendre qu’il est fatigué et qu’il est temps de me poser et je sais que la panne n’est pas loin.  J’ai des dizaines d’envies, de projets, de choses à faire.  Mais pas l’énergie ou l’impulsion pour les mettre en oeuvre.  C’est rien.  C’est décembre.  C’est juste une panne.  Bientôt le réservoir sera à nouveau rempli et le moteur redémarrera de plus belle.

C’est rien, c’est juste la panne d’décembre.

Pardon pour ce texte qui n’a pas trop de sens (ni d’intérêt).  Un blog c’est aussi ça parfois :)- Je vous reviens l’année prochaine avec plein d’articles et de projets tops à vous partager.  Prenez soin de vous d’ici là et profitez bien de ces derniers jours de l’année ! 

One thought on “La panne d’décembre

  • Reply The Stories Maker 28 décembre 2016 at 16 h 54 min

    Je comprends bien cette sensation, cette léthargie de décembre entre les fêtes, et puis Janvier, les résolutions qu’on ne tient pas forcément d’ailleurs, l’envie de croire à une nouvelle année et ça repart, du repos et un retour en force :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *