Mum’zelle : Mes indispensables make-up [bilan 1 an après]

ℋℯℓℓℴ tout le monde ! Aujourd’hui j’ai envie de prendre un peu de temps pour parler avec vous de mes indispensables maquillage. Il y a un an je n’étais pas du tout familiarisée avec tout cet univers parallèle qu’est la beautysphère. Je n’avais dans mon tiroir, qu’un fond de teint et un crayon noir. Non pas que ça me suffisait… juste que je ne savais pas ce que je pouvais avoir ou faire d’autre. Je n’y connaissais vraiment rien et je dois avouer que ça ne m’intéressais pas. Je ne savais pas me maquiller et je me disais juste que “j’étais pas une vraie nana un point c’est tout”. C’est dingue comme parfois on peut se ranger dans une catégorie sans aucune réelle raison pour finalement ne plus oser en sortir ensuite. Je ne voulais pas perdre de temps à ça… je trouvais ça cher et futile… mais tout ça … c’était avant. 

Alors que j’étais plutôt mal dans ma peau, à la recherche de changement et avec la furieuse envie de devenir meilleure, je suis tombée sur une vidéo beauté sur youtube. Et là j’ai mis le doigt dans un engrenage (de termes spécifiques et de tentations en tout genre). J’ai réalisé que tout le monde pouvait s’embellir avec quelques produits bien choisi et se sentir mieux dans sa peau en en prenant soin. De là tout à changé.

J’ai donc commencé par combler les lacunes de mon tiroir en achetant des produits conseillés par des Youtubeuses. J’ai appris ce qu’étais une routine / un highlighter / un swatch / une poudre fixatrice / un matifiant etc. J’ai testé des marques, des produits, des teintes… certains étaient top d’autres ne me correspondaient vraiment pas. J’ai du apprendre aussi à déchiffrer les besoins et spécificités de ma peau / cheveux. Bref tout ça à pris du temps (et a également coûté de l’argent).

1 an plus tard j’ai un peu changé. J’ai perdu certains des kilos que les 9 mois passés en collocation avec Pixel m’ont laissé, j’ai appris à me maquiller (mieux en tout cas), j’ai changé mon look et puis surtout je me sens bien mieux dans ma peau.

J’ai compris que le maquillage ce n’est pas juste un truc de nana qui fait perdre du temps dans la salle de bain. C’est aussi prendre soin de soi, apprendre à se mettre en valeur (a camoufler ce qu’on aime moins et à mettre en avant ce qui nous plait), c’est également s’accorder du temps. Je suis devenue une vraie addict de tout ça. Cet univers qui me semblait inaccessible et pas fait pour moi est désormais quelque chose qui me fait me sentir bien et qui rends mes journées plus roses parfois. Alors peut-être que vous aussi vous n’avez dans votre tiroir qu’un simple fond de teint et un crayon et que comme moi vous avez envie de plus sans savoir comment. Voici donc un article pour les nanas en herbe qui ont envie de se faire un essentiel maquillage.

_MG_1232

# Un fond de teint qui vous colle à la peau

Le plus important pour moi c’est le teint. A moins que vous ayez une peau de Barbie (et à ce moment là sachez que je vous déteste ^^), on a rarement une jolie mine et un teint éclatant tous les jours (voir très très rarement pour certaines… hum). Et perso je suis quelqu’un qui marque très fort le stress et la fatigue (c’est pas pour rien qu’on me rajoute souvent quelques années au compteur). Je suis également une victime de l’acné, il m’est donc impossible de me passer de mon fond de teint.

J’en ai testé de toutes sortes, de toutes marques et de toutes teintes et trouver LE bon fond de teint n’est pas chose facile. Je vous conseille de vous orienté vers la parapharmacie ou les parfumeries pour pouvoir tester les fonds de teint, bénéficier des conseils des vendeuses et vous procurer un fond de teint de “marque” qui sera p-e un peu plus cher mais si il y a bien une chose qui le mérite c’est bien ça. Selon votre type de peau la vendeuse pourra vous orienter vers un fdt en poudre ou liquide et qui sera de préférence non comédogène (qui ne bouche pas à les pores de la peau et qui évite de vous provoquer une éruption de boutons).

Pour ma part j’utilise un fond de teint liquide de chez Clarins (qui est oil free et avec un spf 15). Je l’ai utilisé tout l’été et je l’ai adoré. Il est agréable à porter, fluide à appliqué et il ne bouge pas au court de la journée (malgré les fortes chaleurs). J’aimerai un jour utiliser le naked de chez urban decay mais en attendant je termine avec minutie mon tube. Je vous conseille également d’utiliser un primer (une sorte de crème que l’on met avant d’appliquer le maquillage sur votre visage, cela sert de protection pour votre peau et sert à unifier le teint et maintenir le maquillage tout au long de la journée). J’utilise un primer de chez Revlon (photoready) qui est pas mal mais sans plus.

Si vous voulez vous lancer dans la quête du fond de teint idéal voici deux articles qui pourraient vous y aider : L’article d’Eloise du blog “Dear Rosemary” [ICI]  et la vidéo de Sandrea [ICI].

# Un correcteur plus efficace que photoshop

Le correcteur… cet ami qui sait se rendre indispensable ! Comme je vous l’ai dis j’ai une vilaine peau avec des imperfections, des cicatrices d’acné et des rougeurs. La simple application d’un fond de teint ne suffit donc pas. Et puis comme tout le monde j’ai des cernes (surtout en automne / hiver) que je n’ai pas envie de montrer (afin d’éviter le “ohh t’as mal dormi ?”). Le correcteur c’est donc cet outil magique qui camoufle les boutons / les cicatrices / les rougeurs et les cernes. Il existe tout un tas de format (liquide / crayon / crème / stick / etc). Pour ma part j’utilise le concealer de chez MAC et je l’aime d’amour ! Il s’applique au doigt (en tapotant du bout du doigt … non non n’appuie pas et ne frotte pas… tapote juste et avec la chaleur de ta peau ça fera des miracles). Faites attention à ne pas prendre une teinte trop claire ni trop foncée, le but n’est pas de ressembler à un panda…

Pour les points noirs il existe aussi une solution miracle qui floute le tout et rends votre peau toute lisse comme par magie. Attention à ne pas en abuser, c’est un produit avec du silicone, ne l’appliquez donc pas tous les jours. Quand j’ai vraiment envie d’avoir un joli maquillage plus soigné j’utilise le “Porefessionel” de chez Benefit.

# De bons pinceaux tout doux

 J’ai longtemps négliger l’importance d’avoir de bons pinceaux. Et pourtant c’est tout aussi important de choisir des bons outils que de bons produits de maquillage. Evidemment au début on a pas trop le budget pour s’acheter des pinceaux “réputés”, de meilleure qualité. J’ai donc utilisé ceux de chez Hema pendant des mois, histoire de comprendre un peu quel type de pinceau sert à quoi. Il y a peu j’ai craqué, je me suis offert des pinceaux real technics (qui sont d’ailleurs en vente chez DI). C’est clairement des pinceaux formidables ! Ils sont doux, ne perdent pas leurs poils et leurs formes a parfaitement adaptées. Bref j’ai acheté un pinceau pour le blush, un pour le contouring et un autre pour le bronzeur. Pour appliquer ma poudre libre j’utilise le pinceau rétractable de chez Sephora (que j’aime d’amour). En dehors de ceux pour les yeux c’est selon moi les principaux pinceaux à avoir.

02

# Une base pour les yeux

 Pour unifier la paupière et supprimer le coté bleusatre qu’on peut avoir quand on a peu d’heures de sommeil au compteur. C’est aussi parfait pour que le fard soit plus facile à appliquer et ai une meilleure tenue. Bref c’est tout benef ! Vous pouvez évidemment utiliser un correcteur mais prévoyez en un avec un coté plus doré que celui que vous allez utiliser pour camoufler vos cernes. J’utilise pour ma part une base de la marque NYX mais je sais que la primer potion d’Urban Decay est très bien réputée.

# Une poudre fixatrice ou poudre matifiante

 Je sais que tout le monde n’aime pas forcément avoir un effet poudreux à son maquillage mais perso j’ai toujours fixé mon teint avec de la poudre. Que ce soit pour unifier ou pour matifier je ne sais pas faire sans. C’est ce qui fini l’étape du teint et qui scelle en quelque sorte tout mon maquillage. Pendant l’été ça m’évitais aussi de finir avec une vilaine peau toute grasse en fin de journée. J’utilise fidèlement depuis un an, le “Sexy mama” de chez The Balm, et pour preuve il en est tout creusé. J’aime aussi la poudre libre de chez NYX qui me sert en finition et que je trouve très agréable non seulement à appliquer mais aussi au toucher. Une fois que mon pot sera en fin de parcours je pense m’orienter chez MAC pour la suite (maybe avec un effet plus nacré).

# Un joli blush pour donner de la couleur

 Encore une fois, c’est quelque chose qui n’avait pour moi aucun intérêt jusqu’alors. Je trouvais que ça donnais un coté “trop poupée” et pas du tout réaliste au visage. Et puis j’ai appris à l’appliquer correctement et avec mesure. J’ai aussi compris que toutes les teintes ne m’allaient pas et que certaines étaient réservées à l’été tandis que d’autres convenaient pour l’automne et l’hiver. Parce que oui le maquillage évolue aussi selon les saisons. C’est notamment plus visible pour les rouges à lèvres. Trouver un joli blush est donc finalement assez simple et pas forcément onéreux mais trouver celui qui vous correspond est déjà plus compliqué. Évitez d’utiliser le petit pinceau plat qui est souvent fourni avec, c’est le meilleur moyen d’avoir l’air d’un sioux ou d’une poupée à l’ancienne. Il existe des pinceaux spéciaux pour le blush, qui font parfaitement le job. Pour ma part je ne l’applique que dans le haut des pommettes.

Je suis absolument fan de mon premier blush, reçu il y a un an par mon chéri. C’est un rose gold de chez Milani, il est absolument magnifique. Maintenant que je suis devenue “blonde”, je peux me permettre d’aller plus dans des tons rosés (ce qui ne donnait pas grand chose avec mes cheveux marrons). J’ai donc complété ma collection grace à Eloise par deux jolis blush roses (Sleek & The Balm). Celui de chez Sleek est une vraie petite merveille. Pour l’appliquer je fais confiance à mon pinceau blush de chez Real Technics qui est un fluffy en pointe parfais pour ça.

# Un highlighter & un bronzeur pour sculpter le visage

 En discutant un peu avec des copines je me suis rendue compte que peu de personne “sculptent” leur visage avec un contouring ou un highlighter. Je ne vais pas vous faire un article complet et détaillé ici mais en quelques lignes, cette technique permet d’une part de mettre en avant certaines zones du visage comme l’arrête du nez, le haut des pommettes avec une mise en lumière. Et d’autre part d’amoindrir des endroits qui nous plaisent moins (diminuer un front trop grand, rendre le nez plus fin, le visage moins rond etc). J’utilise moins souvent le bronzeur, ou uniquement en diagonal des joues pour rendre mon visage moins rond. Par contre je ne manque jamais de mettre mon enluminateur qui me donne un teint glowy et un effet bonne mine. Si vous voulez en savoir plus sur cette méthode je vous recommande l’article d’Eloise [ici] ou celui de Sarah [].

J’ai trois highlighter qui font chacun très bien leur job, bien que ce soit de manière différente. J’ai pour ma part une vraie préférence pour le high beam de chez Benefit. Il est très puissante mais donne un fini super naturel et se fond parfaitement à mon maquillage. J’ai également une version poudre avec le Marylou manizer de chez The Balm, qui est joli également mais moins naturel. Et récemment j’ai craqué pour la cheek highlighter palette (rose) de chez Revlon.  Je vous conseille dans tous les cas de vous diriger en magasin avant d’acheter votre highlighter, afin de voir son intensité, son fini et sa teinte sur vous. Cela vous permettra aussi de vous procurer de précieux conseils auprès de professionnels.

03

# La panoplie make-up des yeux

 Ce n’est pas indispensable de se maquiller les yeux mais c’est une étape qui change radicalement votre look. En effet sans maquiller les yeux vous aurez un look naturel, parfois pour certain une mine plus fatiguée, c’est parfait si vous voulez garder un coté “même pas maquillée”. Si vous optez pour quelque chose de discret mais dans des tons clairs voir nacrés, cela donnera un style plus “doux” à votre visage. Et si à l’inverse vous accentuer vos yeux avec un maquillage plutôt affirmé (style yeux charbonneux), cela vous donnera de suite un style plus apprêté et affirmé. Bref les yeux se maquillent selon ce que l’on projette de faire de notre journée (en soirée on ose généralement plus que pendant une journée de boulot).

Moi qui ne me maquillais jamais les yeux (a part avec un trait de crayon), je dois avouer que depuis que je me suis décoloré les cheveux je n’ose plus trop m’en passer (faute d’avoir de suite l’air malade). J’utilise essentiellement toujours les mêmes palettes, le quatuor “A harvest of greens” de chez MAC et l’Idivine de chez Sleek. Elles sont toutes les deux parfaites pour ma carnation et sont nacrées (oui j’ai plus de mal avec les fard mats). J’utilise toujours un fard beige nacré dans le creux de paupière et je fonce les extrémités en estompant avec un pinceau de chez MAC. Vous pouvez retrouver mon article MAC par [ici]. Si vous n’êtes pas une grande habituée de tout ça je vous conseille encore une fois d’aller en magasin pour tester différentes teintes, orientez vous vers des tons neutres qui vont à tout le monde.

# Un rouge à lèvre assorti à votre humeur / tenue

Et pour finir, ma dernière étape make up : le rouge à lèvres. Je ne suis pas une grande collectionneuse de ral, j’en ai quelques uns mais essentiellement des roses clairs (trop clairs). Je rêve de m’offrir un bon ral de chez MAC, mais à chaque fois qu’on passe devant on manque de temps pour s’arrêter et en choisir un. Evitez de faire comme moi et de vous acheter des articles via le net, sans connaitre ce qui vous va ou non (par la suite vous saurez éviter les mauvais achats). Evitez aussi le rouge hyper soutenu si vous n’avez pas du tout l’habitude de porter un rouge à lèvres, on verra que vous n’êtes pas à l’aise et ça vous donnera un style maladroit et pas du tout sophistiqué.

J’ai beaucoup de mal avec les gloss, bien que je trouve leur rendu très joli. Je ne trouve pas ça “agréable” à porter. Bref comme pour toutes les autres étapes, il existe tout un tas de style de rouge à lèvres dans une infinité de teinte, il vous suffit de les essayer et de les adopter.

Voila pour mes indispensables beauté !

Et oui en un an ça a considérablement augmenté…

Et vous, quels sont les vôtres ?

billlie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *