Une console de jeu à 6 ans ?

Vous l’avez compris, on est une famille de joueurs. Il n’y a pas un jour sans qu’une boîte de jeu de société ne soit ouverte à la maison (par nous ou par les enfants). Parce que même si on dit que le travail c’est la santé, le jeu est selon moi quelque chose d’indispensable pour avoir un bon mental. La vie ne peut pas être que productive et rythmée par les choses à faire. Mais notre passion ludique ne s’arrête pas aux jeux de plateau. Parfois on aime troquer les dés, les cartes et les pions pour une jolie manette avec plein de boutons et l’attrait hypnotisant d’un écran. Avec un papa qui a connu Atari et la commodor 64 et une maman qui maîtrisait les rudiments de Simcity 2000 à 6 ans, on peut dire que notre Pixel a ça dans les gènes.

A mon époque…

Quand on était enfants la technologie était vue comme quelque chose de positif, et nos parents n’avaient pas de soucis à nous mettre ces nouveaux outils révolutionnaires à portée de main. J’ai appris énormément de chose en regardant la télé et en tapotant sur mon clavier. Apprendre à utiliser un ordinateur quand on a 6 ans devient vite un jeu d’enfant. J’ai appris le développement et la stratégie en jouant à Simcity, la géographie avec Carmen Santiago, le raisonnement et la résolution d’énigmes avec Simon le sorcier et enfin les maths avec Adibou. Je vous avais d’ailleurs écris un article à ce sujet (juste ici).

Mais 25 ans plus tard, on fait machine arrière. Là où la technologie est désormais devenue omniprésente dans chaque aspect de nos vies, on en fait quelque chose de tabou et de négatif pour nos enfants. Bien entendu je ne vous dis pas que c’est bien de lobotomiser les enfants pendant des heures devant un écran de télé ou de laisser libre accès à internet ou à des jeux non adaptés. Mais en tant que parents, choisir d’offrir une console de jeu est très souvent mal vu par la société.

J’ai donc décide de vous partager notre point de vue (qui bien entendu est totalement personnel), non pas pour nous déculpabiliser mais plutôt pour éveiller les esprits au fait que non, tout ce qui est avec un écran n’est pas forcément à bannir du quotidien de vos enfants.

A quoi ils jouent ?

A la maison les enfants jouent avec toutes sortes de choses. Quand ils rentrent de l’école, les jumeaux (3 ans et demi) se ruent vers les boîtes de jeu et installent le matériel à leur façon, tout en inventant les règles à leur sauce. April est une fan de dessin, elle peut passer des heures à faire des œuvres (très abstraites) qu’elle conserve ensuite fièrement. Leon aime les duplo et construire de drôles de bâtiments qui représentent souvent des casernes de pompiers. Tom (7 ans) délaisse depuis peu ses circuits de train Brio pour jouer à des jeux en solo (du type Smart games) ou pour ses cartes Pokémon. Tous les trois sont des dévoreurs de livres (certaines même au sens littéral). Mais souvent en fin de journée (avant le repas du soir) ils réclament un dessin animé.

La télé n’est pas votre ennemie

A la maison on est pas contre la télé, mais sous certaines conditions. Par exemple les enfants ne regardent jamais la télé distributions (pas de pubs, pas de risque de tomber sur du contenu non approprié). C’est pourquoi on a souscrit à Netflix. C’est super facile, le catalogue proposé est ultra riche et se renouvelle tous les mois. On peut arrêter et recommencer un film ou un épisode quand on le veut. Quand les enfants sont dans le salon vous ne verrez donc jamais un programme à destination des adultes ou une chaîne de télé qui bombarde de pub. Par contre, ils connaissent par coeur les épisodes des aventures de Tintin, la musique de la maison de Mickey, de Peppa Pig ou de Samsam. Tant que le contenu diffusé est de qualité (enfin on se comprends) et adapté à leurs âges, cela ne nous pose pas de soucis d’allumer la télé.

Chacun ses outils

On est par contre beaucoup plus stricts quand aux tablettes et téléphones. Ce sont des outils conçus et développé pour une utilisation d’adulte. Nous avons donc toujours refusé de les utiliser avec les enfants (pas de dessins animés sur youtube au restaurant ou de jeux de toutes sortes). Tom n’a découvert qu’à ses 6 ans, qu’un écran pouvait être tactile (c’est pour vous dire). La technologie est un outil qui doit être, selon nous, adapté à l’utilisateur qui en fait usage. C’est pour cela que jamais nos enfants ne touchent ou n’utilisent nos téléphones, tablettes ou ordinateurs.

En tant que parents on doit préserver nos enfants mais est ce que cela nécessite de les couper de tout ? C’est un peu la question qu’on s’est posée cet hiver. Car peu importe ce qu’on en dit, leur génération sera encore plus confrontée à la technologie que la notre. Et leur interdire d’apprivoiser tous ces outils risquerait au final de les handicaper plus tard ou d’accentuer l’effet que cela pourrait avoir quand ils y aurons accès.

A Noël dernier, nous nous sommes demandé ce qui pourrait vraiment leur faire plaisir (et qu’ils n’auraient pas déjà). La tablette Vtech de Tom venait de tomber en panne quelques mois plus tôt et on se demandait si c’était une bonne idée de la remplacer. Pour être sincère il l’utilisait surtout lors des grands déplacements (quand on avait des heures de route à faire) mais assez rarement à la maison. Sauf pour faire des photos et filmer (les chiens ne font pas des chats !).

Cher Père Noël

Sa passion des Pokémon continuant à grandir (on plaide coupable d’avoir beaucoup joué à Pokémon GO avec lui) on a pas manqué l’information quand le nouveau jeu de Pokémon let’s go est sorti il y a un an. S’est alors lancé de longs débats aux multiples arguments entre nous. 6 ans c’est un peu jeune ? Il risque vite de devenir accro et de délaisser le reste ? Cela ne risque pas de le rendre plus nerveux et plus irritable ? Comment va-t-on doser son temps à jouer ? Est ce que les jeux seront adaptés ? Etc etc.

On a donc lancé nos recherches et après moult réflexions on a passé commande au Père Noel tout en incluant un petit contrat à destination du futur propriétaire. Je vous passe les détails, mais je pense que quand il a reçu la console ça a été l’un des plus beaux jours de sa vie. Impatient de découvrir ce nouveau monde ludique mais aussi fier de la confiance et du privilège qu’on lui offrait. Et en deux temps, trois coups de manettes, il maîtrisait son nouvel outil parfaitement.

Je reviens donc un an plus tard pour vous donner notre avis et vous parler de sa première console : la Nintendo switch ainsi que de ses jeux.

La Console Nintendo Switch

Après une étude comparative des différentes consoles, il était clair pour nous que la Nintendo Switch était la plus adaptée aux jeunes gamers. Nous avons rapidement exclu ses voisines qui étaient certes beaucoup plus fournies en jeux proposés mais qui convenaient beaucoup moins à l’utilisation que notre 6 ans allait en faire.

2 en 1 : à la maison ou en vadrouille. La première de ses qualités est qu’elle est totalement portative. A la maison l’installe dans un socle et on peut jouer sur le grand écran du salon. Quand la télé n’est pas disponible parce qu’elle est prise d’assaut par la maison de Mickey, il suffit de retirer la tablette de la Nintendo du socle et de la poser sur la table. Et quand on part en vadrouille (lors de longs trajets en voiture) on peut clipser les manette autour de l’écran et elle se transforme en console portative. Pas besoin d’accumuler les appareils, c’est une tout en un.

Manettes et accessoires adaptés aux petites mains. A la maison, on a une Xbox et je dois avouer que je n’y joue pour ainsi dire jamais parce que les manettes me semblent toujours trop grandes (j’ai des petites mains). Il fallait donc trouver quelque chose d’ergonomique pour les toutes petites mains d’un enfant de 6 ans (histoire qu’il ne se fasse pas de courbature du pouce ^^). Encore une fois la Nintendo Switch remplit parfaitement le job. Ses joy-con (manettes) sont légères, d’assez petites tailles et peuvent être utilisées de différentes manières (en vertical, horizontal, avec les boutons ou avec les mouvements).

Nintendo c’est aussi et surtout l’univers Mario. La console c’est important mais le catalogue des jeux proposés l’est encore plus. Evidemment il n’est pas question de jeux de combats, effrayants ou super compliqués. Nous cherchions quelque chose de purement ludique, d’amusant et qui nous rappellerait les jeux que nous avions connu étant enfants. Quoi de mieux que Mario ? Ce petit jardinier connu de tous qui saute sur les champignons, pilote des karts et vit d’incroyables aventures. Alors certes Nintendo a son propre catalogue (vous n’y trouverez pas les jeux qui sortent sur playstation ou xbox) mais c’est tant mieux ! Avec Nintendo ce sont des jeux aux graphismes moins réalistes mélangeant de la 2D et 3D dessinées qui conviennent parfaitement aux plus jeunes (aucun risque que cela provoque un cauchemars).

Et puis surtout… le contrôle parental. Lui donner accès à une console de jeu ne signifie pas qu’on ne doit pas avoir un regard sur ce qu’il fait et le temps qu’il y passe. A la maison, la console est une récompense accompagnée de conditions et avec une limite d’utilisation d’une demie heure. Il faut donc que sa chambre soit rangée, ses devoirs faits, qu’il mange bien (aussi des légumes) qu’il soit sage et qu’il aide aux tâches ménagères. Quand il remplit son contrat, il a le droit de jouer à l’un de ses jeux pendant 30 minutes. Evidemment quand on joue le temps passe vite, du coup la console est programmée pour lui rappeler quand le temps de jeu arrive à sa fin. On peut également tout vérifier depuis une application (son temps de jeu, les jeux auxquels il joue, limiter à certaines tranches horaires etc). Tout est donc parfaitement sous contrôle !

Non la console n’isole pas forcément

L’une de mes angoisses était qu’il s’isole et se lobotomise devant un jeu. On a choisit la console comme un divertissement et une récompense et non comme une baby-sitter ou un somnifère neuronal. Du coup on ne le laisse pas jouer « seul ». La console étant dans le salon, on est toujours pas loin quand il commence à jouer (et la plupart du temps on joue avec lui). Ce que j’aime sur les console Nintendo (c’est également le cas pour la Wii, qui a été ma première console) c’est qu’elles ont une vraie vocation sociale. Ce sont vraiment des jeux destinés à être joué en famille ou entre amis. Bien sure on peut y jouer seul, mais sa force est plutôt dans les mécanismes de groupes (des party games comme on dit).

A l’heure actuelle il possède 6 jeux. Pokémon est un bon jeu nécessitant plus de lecture (c’est d’ailleurs un très bon moteur pour apprendre à lire). Mario kart est plus nerveux, il enchaîne les courses et avec de l’entrainement à même réussi à nous battre. Il possède aussi Yoshi crafted world qu’il a complètement fini (un jeu super mignon), Roller coaster tycoon (où il doit gérer les dépenses), Mario et Sonic aux jeux olympiques et Just Dance. Ce dernier est un vrai coup de coeur, on y joue tous les 5. Les petits dansent comme des fous et moi ça me permet de me défouler.

Il respecte vraiment bien les conditions même si cela ne nous épargne pas de temps en temps une petite crise quand il ne peut pas jouer. Avoir une console ne l’a pas éloigné des jeux avec lesquels il jouait, il continue d’ailleurs de choisir des livres quand il peut être récompensé d’un beau bulletin.

Verdict : la console bonne ou mauvaise idée ?

On a vraiment beaucoup hésité et finalement on ne regrette vraiment pas notre choix. La console est un bonus et une très belle récompense qui le motive (si mange tes brocolis sinon… pas de console !). Il n’y joue pas tous les jours et n’utilise pas encore la tablette de manière portative. Et évidemment pas de console quand on a du monde à la maison ou après 18 heures. C’est une jolie entrée dans le monde technologique qui préserve néanmoins ses limites et son univers d’enfant.

Voila donc ce très trop long article qui touche à sa fin (enfin !). Loin de moi l’envie de vous convaincre de faire les mêmes choix que nous, mon objectif est surtout de vous partager notre point de vue. Boycotter tous les outils technologiques n’est pas la solution. Il suffit de trouver les bons appareils qui conviennent à l’utilisation de leur destinataires. En tant que première console (pour une enfant à partir de 6 ans), la Nintendo Switch est un bon choix. Apprendre à un enfant à respecter des limites et mériter l’utilisation d’un divertissement est pour moi quelque chose de bénéfique dans son éducation. Allez je vous laisse, Luigi, Yoshi et Mario m’attendent pour lancer des peaux de bananes et des carapaces de tortues !

Et vous les consoles, qu’en pensez vous ?

One thought on “Une console de jeu à 6 ans ?

  • Reply Violetta L. 30 novembre 2019 at 23 h 24 min

    Bonsoir. merci pour cet article sur les consoles. A l époque, on avait acheté la wii u pour mon fils de 7 ans qui a aujourd’hui 12 ans et franchement, nous avions fait le même constat que vous car on jouait avec lui et on encadrait aussi la durée. En plus, les univers Mario sont vraiment top !!!
    Aujourd’hui, la question se pose à nouveau car son frère vient de faire 6 ans et a mis sur sa liste de Noël la switch car il adore Mario aussi.
    J avoue que pour le moment ce qui nous arrête c’est le budget plus que la console. …
    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *