• Mr Patate – une histoire de famille

    Hello tout le monde !  Je prends le temps aujourd’hui, de vous parler de ce qui est bien plus qu’un jouet à mes yeux : « Mesdames, Messieurs, je vous présente Mr Patate ! ».  Je dois d’abord vous expliquer que lorsque mon chéri et moi n’étions encore « que » meilleurs amis, je lui avais donné comme petit surnom (amical) le nom de ce jouet mythique.  Pourquoi  ?  Je vous avoue que je n’en sais trop rien… mais c’est resté : )

    L’histoire de ce célèbre tubercule a commencé bien avant « Toy Story »,  c’est en Amérique dans les années 50, qu’un fermier inventa toute une série d’accessoires pour customiser les légumes.  Mr Patate était alors fait à partir d’une « real patato ».  Et ce n’est qu’en 1964, que son petit corps à la silhouette plastique apparu pour devenir cette jolie patate que nous connaissons tous.

    Monsieur Patate aura connu une véritable gloire avec son rôle (et sa parfaite interprétation) dans le film Toy Story en 1995 (ainsi que dans les volets suivants en 1999 et 2010).  Depuis lors, cette patate aura fait du chemin.  Désormais mariée, elle se décline à l’infini grâce à toute sorte d’accessoires.  Et comme Monsieur Patate adore se déguiser on pourra le retrouver sous toutes sortes de licences (Starwars / Elvis / Batman / etc).  Si vous avez envie de faire le plein de patates, vous pouvez trouver un large choix sur Amazon.

    patate01

    Monsieur Patate Safari

     Tout commença avec cette grosse et jolie patate : )  C’est une amie qui me l’a offert comme cadeau de babyshower (j’en revais depuis longtemps !).  Je pense que j’ai dû réagir avec un niveau sonore digne d’une enfant de 5 ans « Ohhhhh Monnnnsieur Patateee <3 « .  Déjà avant sa naissance, elle trônait fièrement dans la chambre de notre Pixel.   Et depuis elle ne l’a plus quitté. Si vous désirez vous lancer dans l’univers de ce jeu, c’est la formule parfaite.  En effet cette patate géante (35 cm de haut) comprends 4 corps (2 petits et 2 grands) ainsi que 25 accessoires en tout genres.  Le grand avantage est que l’on peut tout ranger dedans.  Cette équipe de patates coûte 25 euros.

    02

    _MG_7785

    Bar à accessoires à Disneyland Paris

    Pour le plus grand bonheur des patates-addict (comme moi), vous pouvez faire le plein d’accessoires (100 % disney) dans un Disney store situé dans le parc Disney ou dans le Disney village.  Un véritable self service : vous prenez une boite que vous remplissez tant que vous pouvez (attention obligation d’avoir une patate inside).  Vous la chargez (et la remplissez) d’accessoires autant que vous le pouvez.  Cette jolie boîte coûte 19 euros.

    J’avoue, j’ai complètement craqué !  On a prit le chapeau de Mickey, les chaussures de Minnie, la combinaison de Buzz l’éclair, les yeux de Jack Sparrow et tout un tas d’autres choses : )  Il y a beaucoup de choix mais malheureusement, il n’est pas assez souvent renouvelé (une patate suffit donc).  Bref je vous le recommande vivement (et niveau prix c’est plus avantageux que de prendre une boîte « déjà-toute-faite » et tellement plus marrant !).  NB : pensez à bien remplir l’intérieur de votre patate : ) !

    01

    patate

    Un jouet simple (pas besoin de mode d’emploi) – ludique – ne nécessitant pas de piles – développant l’imagination et la dextérité de l’enfant – amusera les enfants (mais aussi les grands) – un jouet qui ne se démode pas – Assimilation de la représentation corporelle

     Alors, cet article vous a t’il donné la patate ?

    billlie

  • Projet 365 # Janvier

    Bonjour tout le monde !  Aujourd’hui, je suis super contente de vous dévoiler mon nouveau projet pour cette nouvelle année !  J’avais découvert cette idée sur le blog de Madmoiz’elle fait des siennes en novembre dernier.  Je trouvais cette idée de filmer une seconde pendant un an très ambitieuse et vraiment très sympa.  J’ai pas mal hésité à me lancer moi aussi parce que mine de rien c’est une chose en plus (de tout le reste) et j’avais déjà en tête le projet 52 (une photo par semaine de Pixel).  Et c’est un projet qui s’inscrit sur du long terme et qui nécessite beaucoup de rigueur.  Bref j’ai hésité.  Et puis à force de voir les vidéos défiler dans mon fil d’actualité, j’ai franchi le pas et j’ai commencé mon 365 : ).

    Read More

  • Dessins animés – A l’affiche depuis notre canapé #2

    Hellø tout le monde !  J’espère que tout va bien pour vous : )  Comme mon premier article (ici) vous parlant des films préférés de Pixel vous avait plu, je vous propose une nouvelle sélection de 10 dessins animés que nous avons aimé.  Je dois avouer qu’il est encore un peu jeune pour tout comprendre, mais certains le font rire tandis que d’autres le captivent par l’ambiance et les images.  Il y en a encore une fois pour tous les goûts !  Je sais que la télé n’est pas conseillée pour un enfant de moins de 3 ans, mais très sincèrement on a essayé plusieurs fois de l’en priver et c’est mission impossible.  Comme il ne regarde jamais les chaînes de télévision, histoire d’éviter les pubs et les images trop violentes, nous lui avons fait un petit stock de films.  N’hésitez pas à me donner votre avis et de nouvelles idées : ) J’espère que cela vous permettra de faire de jolies découvertes.  Je laisse le soin à Allociné de vous faire les résumés.

    Read More

  • Les studios d’Hollywood [ Universal Studio ]

    Hello tout le monde !  J’espère que vous allez bien  : ) Comme promis la semaine dernière, je continue mon récit de notre journée dans les studios hollywoodiens.  Après une matinée passée au Studio Warner bros (par ici), nous avons continué l’après midi dans le parc d’Universal.  Ambiance plus « parc d’attraction », il n’en reste pas moins un studio, la preuve en est que ce jour là, un épisode de Desperate Housewives était en tournage (ce qui fait que nous n’avons pas pu visiter Wysteria Lane).  Je vous laisse découvrir les photos et essayer de retrouvez les différents lieux de tournage : )  Quoi de mieux que des photos de palmiers en cette journée enneigée ?

    # Citywalk

    01

    « La journée étant dédiée au cinéma, on enchaîne par l’Universal Studio, situé à 2 ou 3 km de là.  Changement d’univers et d’échelle, le parking à lui seul fait une colline entière. Comme à Disneyland Paris, un village accueille d’abord les visiteurs, mais ici comme partout aux US, tout est plus grand. Il y a une esplanade de concert, une complexe cinéma, une soufflerie qui vous propulse dans les airs à la manière d’une chute libre avant l’ouverture d’un parachute,  des restaurants pour tous les goûts (surtout du poulet), des boutiques encore et encore, des bars,… »

    02

    03

    05

    06

    07

    08

    04

    09

    # Le parc

    10

    11

    50

    « Une fois l’entrée trouvée et nos tickets imprimés (il est plus simple de les payer sue le net et de les préimprimer), on se présente à l’entrée. Lecture d’empreinte digitale obligatoire, on découvre que ce qu’on pensait être des décors avec quelques attractions se révèlent être un grand parc avec beaucoup de décors. On essaiera d’ailleurs d’y revenir avant de reprendre l’avion car le temps nous a manqué et l’entrée comprend un deuxième jour gratuit dans le mois suivant la première entrée. »

    18

    13

    « J’avoue, j’en rêvais…  enfin plutôt en cauchemar…  je me retrouve avec Dora au bras pour une séance photo.  Cette photo ira dans l’album privé avec celle de la chute du Niagara et la capote jaune. D’autres personnages sont présents aussi : Shrek, les Simpsons et Bob l’éponge qui voulait rouler une pelle à Billie. »

    # Le studio tour

    « On commence par ce qui avait motivé notre visite : le studio tour.  Une trentaine de minutes de file sous les brumisateurs et les ombrelles car le soleil cogne vraiment ici, et on embraque dans un train sur roues.  Pas possible d’en descendre comme chez Warner.  Ici, on est dans un vrai train touristique.  Direction les décors extérieurs d’Universal Studio.  Leurs tailles sont encore plus impressionnantes aussi. »

    15

    16

    17

    19

    35

    39

    40

    41

    Voila comment les américains représentent l’Europe : )

    49

    50

    51

    52

    44

    « On se retrouve dans une ville du farwest, sur une scène de crash d’un avion long courrier utilisé pour la Guerre des mondes (très impressionnante par sa réalité avec les moteurs qui tournent encore et pas du tout compatible avec la phobie des avions de Billie), devant le motel de Psychose avec le manoir sur la colline et un sosie d’Anthony Hopkins qui réserve une bonne surprise à la personne assise sur la dernière banquette du train (on a eu du bol, on était les avant derniers), un village mexicain qui subit une pluie soudaine et un torrent qui le traverse. »

    27

    38

    40

    41

    42

    33

    32

    33

    « Certains décors ont été transformées ou construits en attraction, comme cette catastrophe dans le métro utilisé une seule fois et devenue une scène mythique du tour, ou encore les deux voitures de fast and fuirons qui effectuent une chorégraphie aérienne. La nouvelle attraction est le King Kong 4d. Il s’agit du plus grand cinema 3D du monde et le train se transforme en jouet pour les animaux préhistoriques et King Kong. Attraction très impressionnante à entendre certaines jeunes filles hurler. »

    32

    33

    32

    45

    48

    29

    28

    36

    37

    « Beaucoup de décors plus classiques sont toujours utilisés. Des étudiants de l’université de UCLA étaient en train de réaliser des tournages. Wysteria Lane est aussi visible sur le site, mais nous n’avons pu voir qu’une partie de la rue car ils tournaient des scènes extérieures des prochains épisodes. »

    32

    25

    « Élément très impressionnant : le mur géant chromakey. Peint en bleu lors de notre passage, il est souvent utilisé pour simuler un bateau en pleine mer alors qu’il trempe à peine dans l’eau.  On est aussi impressionné par les moyens mis en oeuvre pour les tournages, comme de bâcher complètement une rue pour tourner une scène de nuit en plein jour, ou encore de déplumer les arbres de leurs feuilles pour simuler un jour de Noël en plein mois de juin. »

    26

    24

    29

    30

    « On regrette de ne pas avoir pu s’arrêter comme au Warner, mais le tour en vaut malgré tout largement la peine. Et puis, ce n’est pas tout, il y a les attractions : Shrek 4d (un peu comme Chérie j’ai rétréci le public), la Simpson ride que Billie a affronté avec courage (c’est une montagne russe dans un simulateur, mais au lieu d’avoir un petit écran de ciné, la nacelle s’élève et c’est un plafond en forme de sphère qui enveloppe la nacelle et qui nous propulse dans un épisode des Simpson, sensations garanties), show avec les animaux utilisés dans les séries et films. Et d’autres que nous n’avons pas eu le temps de visiter : maison de l’horreur, terminator 2 3D, waterworld, et bien d’autres. »

    20

    21

    22

    23

    31

    32

    39

    48

    47

    46

    « Le temps file et pour notre dernière soirée à LA avant la boucle des canyons, on quitte les studios pour prendre de la hauteur dans le Griffintown Park, c’est la colline où sont placers les lettres « Hollywood » (qui ne sont pas éclairées la nuit »). On grimpe en voiture de nuit pour aller à l’observatoire et profiter du panorama sur la baie des anges. Contraste saisissant avec la vue du Rockfeller center de New York. Ici, tout est plat et les grands boulevards divisent la ville. Petit moment de calme et d’apaisement avant de plier les valises pour le circuit de 2 grosses semaines dans les canyons. »

    Retrouvez la description complète ainsi qu’une mine d’infos sur les sets et les différents tournage sur ce site.

    29

    Et voila pour notre récit dans les studios : )

    J’espère que ça vous aura plu !

    billlie