• Mum’zelle – I <3 LUSH !

    Hello à tous ! Je préfère vous prévenir tout de suite, cet article sera LONG et je risque d’être très (trop) emballée à certains moments, je mériterai le statut de “très grande fan de LUSH”. Je m’en excuse déjà. Cela fait bien 5 ans déjà que j’ai entendu parlé pour la première fois de cette nouvelle marque “in” débarquant en Belgique (il me semble d’ailleurs que c’était repris comme étant un magasin branché à Liège – qui a depuis fermé). J’avais déjà été séduite par l’idée et par le coté éthique de la marque. Néanmoins, une fois arrivée dans le magasin (facile à trouver grâce à ces multiples odeurs qui embaumait la rue) je me suis sentie comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Le shop était tout petit (comme la plupart des LUSH je pense), une multitude de produits de toutes sortes et de toutes les couleurs y était entreposé à la façon d’un magasin de bonbons… Ce n’est pas pour rien que LUSH signifie : “luxuriant, juteux et appétissant”, Je ne savais pas par quoi commencer. Si mes souvenirs sont corrects, j’y étais allée pendant les fêtes de fin d’année, autant vous dire que c’était l’horreur.

    Read More

  • Los Angeles – USA 2011

    Hello tout le monde ! Comme chaque vendredi je vous propose une nouvelle destination et cette semaine mon choix c’est porté sur Los Angeles ! Soyez indulgents avec la qualité des photos (nous nous sommes un peu améliorés depuis – enfin j’espère). Pour ceux qui sont déjà allé visiter la cité des anges vous savez qu’il y a tout à faire et tout à voir. C’est une ville où nous aurions bien passé une semaine (ou plus), mais notre road trip était assez serré au niveau du timing. Voila donc la première partie de notre passage à L.A. La prochaine fois je vous emmènerai faire un tour dans les studios : )

    Au bout du monde… Du moins au bout de notre carte du monde d’Européen (la terre étant ronde, pour les américains, c’est leur continent qui se trouve au centre de la carte). Nous n’aurons jamais été aussi loin, 9000 km nous séparent à présent de notre terre natale. Nous avons donc quitté l’East Coast, rendue notre titine rouge, et pris un avion en direction de la Californie. Le vol aura été un peu agité, surement dû aux vents contraires.  Pas d’attardement après l’atterrissage car notre nouvelle voiture nous attends et on est impatient de faire sa connaissance. On doit admettre que les américains sont vraiment mieux organisés et beaucoup plus efficaces que nous. Le checking peut être fait sur une borne électronique, et avec le temps de remise des bagages on en a eu pour dix minutes ! A la sortie de l’avion, récupération des valises dans un temps record (et jusqu’à présent il ne nous en manquait pas une!) et direction les shuttles pour les agences de location de voitures qui roulent en boucle et viennent rapidement vous chercher juste devant la sortie du terminal.

    01

    Nous étions vraiment très satisfait de notre location chez Alamo mais pour la cote ouest, la meilleure offre provenait de chez Dollar… Et oui ça ne s’invente pas !  » I need a dollar… dollar is what I need » Cette fois, nous avons choisit de prendre un mini suv pour nous conduire à travers les terres arides et sauvages du far West. Après que la vendeuse ait essayé de nous refourguer une assurance complémentaire dont on avait pas besoin (déjà couvert par mondial assistance), nous arrivons sur le parking où nous attendaient trois voitures… Dude where is my car ?… Une Ford escape blanche, une grise et une Jeep Liberty blanche. On vous laisse deviner laquelle a conquit notre coeur ? La Liberty bien entendu ! Pour tailler la route dans les canyons rien de tel qu’une jeep blanche ayant déjà l’appellation Liberty ; )

    02

    03

    Ça y est ! On est dans la cité des anges ! Plus rien à voir avec les deux semaines précédentes, tout est radicalement opposé. Le soleil éblouissant, les palmiers ombrant légèrement les rues, ce petit vent venant de l’océan et surtout des noms de célébrités ou de rues connues un peu partout pour nous rappeler que nous ne sommes pas dans n’importe quelle ville. Madonna disait everybody comes to Hollywood.. Et bien nous ferons partie du lot. Nous déposons vite fait nos bagages à l’hotel et reprenons la route vers Hollywood boulevard et son Walk of fame. Trop impatients, malgré la fatigue de la journée et du vol, avec deux heures de décalage en plus… (nous en sommes donc à 9h de décalage) Rien ne nous donne plus envie que de plonger au cœur de tout cela.

    Nous commencerons par Hollywood Highland qui est un énorme centre commercial à ciel ouvert. Encore des magasins vous nous direz.. Mais non le lieu vaut vraiment le coup  d’œil. Juste à cote se trouve le Chinese Grauman Theatre, c’est là que les stars viennent immortaliser le sol en mettant la main à l’asphalte. Ce jour la justement la dernière « dalle » en date était occupée à sécher, la star étant la première top modèle mondiale, Janice Dickinson. Devant le théâtre on croise toute sorte de personnes… Dark Vador qui taille la bavette avec John Travolta.. Samuel L Jackson qui prend la pause tout près de captaine america.. C’est un peu ça Hollywood !

    04

    05

    06

    Sur le trottoir étoilé, on peut voir le nom d’acteurs, musiciens, cinéastes, chanteur etc. Certains sont mondialement connus.. Tandis que d’autres datent d’un autre temps… Je pensais à tort que le Walk of fame n’était qu’une rue.. Et bien non, les stars ont bel et bien envahi les rues de Hollywood. Les limousines rallongées sont encore plus communes qu’à New York et le public est parfois très surpenant aussi, dans des tenues étranges ou originales, et parfois accompagnés de leurs fans. On ne sait pas trop qui est la star et qui la joue.

    08

    09

    10

    Nous avons été assez surpris par l’état des trottoirs… certains ont vraiment mal vieilli et l’étoile s’est un peu ternie pour certaines célébrités.  Nous avons donc fais l’essentiel en parcourant Hollywood boulevard et pour le reste, nous avons décidé de nous munir d’une carte reprenant les différentes stars et leurs emplacements. Après notre petite escapade dans les canyons nous retournerons quelques jours à L.A avant de prendre le vol de retour, on en profitera pour faire les étoiles manquantes.

    collage02 collage3 collage4

    Sur Hollywood boulevard vous pouvez trouver tout et n’importe quoi ! Boutiques de luxe, vendeur de hotdog, magasin vintage, bazar à souvenir, tatoueur, smoke shop… Ce qui marque définitivement la césure avec la cote est, c’est le style des vêtements : ici vous trouvez  le nécessaire de Betty Boop et de Pamela Anderson… Vulgaire ou too much ? Mais non vous êtes à Hollywood voyons ! Loin de nos gouts… On tente vainement de trouver un maillot… Autant vous dire que c’est comme pour Tom Cruise : mission impossible !

    17

    18

    19

    Nous commençons à avoir un peu la « dalle » à parcourir ces trottoirs (je pense que c’est le seul endroit au monde où les gens ont les yeux rivés sur leur pieds…), on s’arrête donc dans un restaurant japonais, histoire d’étancher la soif de sushi de Charlie. En entrant, le personnel de salle vous salue en criant… Drôle de coutume… Mais au moins vous êtes sur qu’ils vous ont vus. Au menu, sushis froid, tiède ou cuit. Leur carte est très différente de ce que l’on à l’habitude de trouver en Belgique, on en profite pour découvrir de nouvelles saveurs. Et puis en toute logique les plus à même de faire les meilleurs California rolls sont surement les japonais californiens eux même. Avant de prendre la route du retour on fera un petit détour pour voir l’Egyptian theater et le records tower.

    20

    21

    22

    23

    b

    a

    c

    d

    e

    f

    g

    h

    i

    j

    k

    La prochaine fois je vous parlerai des studios, alors stay tuned ! 

    [button size=”small” color=”blue” style=”download” new_window=”true” link=”http://ilovemypixel.be/blog/wp-content/uploads/2013/12/LA2.pdf”]Mon guide sur Los Angeles[/button]

  • Deux semaines avant noël

    01

    02

    04

    05

    06

    07

    08

    09

    10

    11

    12

    ikea

    Depuis quelques années notre sapin dévoile fièrement ses couleurs mauves et argenté pour noël. J’adore ces décorations que nous avions trouvé (et reçu de mamie) chez Oh Green (ancien Goldie) mais je dois avouer que 4 années de suite ça commençait un peu à me lasser. Nouveau décor (si vous débarquer nous avons échangé notre petit appartement douillet pour un grande maison en travaux), l’occasion de changer un peu les couleurs de notre feuillu. C’est vrai que finalement c’est souvent un gros budget pour quelque chose qu’on ne sort que deux /trois semaines sur l’année. Mais je ne pourrai pas imaginer passer un début d’hivers sans ! Comme je n’avais pas envie d’investir une fortune dans de nouvelles boules et guirlandes (et que je manquais de temps pour faire tout moi même) nous sommes allés faire un tour chez IKEA. Puisque ce noël sera très famille j’avais envie de retourner vers les couleurs plus “traditionnelles’, à savoir le rouge et le doré. Et pour donner une touche plus claire et plus neutre j’ai rajouté un peu d’argenté. Voila donc notre sapin (et le déroulement de son habillage) – merci mamour pour les photos ! :

    Voila de quoi décorer son sapin pour moins de 30 euros ! 

    sapin3

    Et vous il est décoré comment votre sapin  ?

  • Chicago – USA 2011

    Hello tout le monde ! Comme promis voici un autre volet de notre voyage aux USA (fait en mode “roadtrip” il y a deux ans). J’aimerais donner un rythme à ce blog et tenter de vous proposer une destination différentes chaque semaine. Voila encore une nouvelle résolution (ça va pas être coton de tenir tout ça). Quand nous avons préparé notre itinéraire et nos visites j’ai eu parfois un peu de mal à trouver les infos qui m’intéressaient sur le net. Pas très fan des musés ni des trucs trop historiques et puis surtout nous avions peu de temps par ville. Bref il m’a fallut faire pas mal de recherches pour que notre voyage soit bien organisé. Puisque je suis une fille hyper-méga-gentille je vous propose les guides (fait maison) que nous avons suivit lors de notre voyage. J’espère que cela aidera les voyageurs qui comme nous aurons envie de découvrir les grandes villes américaines (et autres peut-être). J’ai pris énormément de temps à les faire alors merci de respecter cela et de ne les utiliser qu’a des fins privées et puis n’oubliez pas de me dire si vous les avez utilisé !. Je vous laisse avec notre journal de bord.

    Deux semaines déjà se sont écoulées depuis notre arrivée sur le sol américain. C’est fou ce que le temps peut passer vite, et le nombre de villes que l’on a déjà traversé. La côte Est aura été pour nous une vraie découverte et chaque étape une nouvelle rencontre. Mais nous voici à la fin de notre chemin, Chicago sera notre terminus. Laissez nous vous parler de la ville du célèbre Al Capone.

    _MG_5060

    _MG_5097

    _MG_5108

    Chicago est certainement, avec New York, une des villes les plus importantes de tout le pays. Au bord du lac Michigan, Chicago se situe a peu près au centre du pays. Une mauvaise réputation lui a longtemps collé à la peau mais depuis quelques années, Chicago redore son blason et fait peau neuve, en réduisant considérablement son taux de criminalité. Malgré tout, de toutes celles qu’on a visitées, ce n’est pas la ville où l’on se sent le plus en sécurité. Surtout de nuit, il y a des quartiers où il ne vaut mieux pas s’attarder.

    Depuis Toronto, nous avions une sacrée trotte jusqu’au Michigan. 900 km à parcourir qui nous ont permis de terminer le gros bouquin que nous avions emporté spécialement prévu pour les trajets trop long. Nous avons ainsi presque achevé le dernier livre de Musso (l’appel de l’ange), 300 pages en 12 heures… Pour la petite anecdote, nous avons failli terminé notre périple au Canada… Faute de pouvoir rentrer a nouveau aux USA ! Arrivé au passage de douane américain, les agents semblaient perplexes devant nos passeports… Ils nous demandent alors de nous ranger sur le coté et d’attendre l’arrivée de leurs collèges. On doit leur laisser les clés de la voiture et se diriger vers le bureau des douanes… Tout le monde passait les contrôles sans soucis et on commence à se demander ce qui pose soucis… Au final plus de peur que de mal.. Simple problème de paperasse : nous ne savons pas comment mais nous sommes rentré au Canada sans sortir des USA, et nous voila aux portes de l’Amerique sans être sorti du Canada !? Nous n’avons que des tampons d’entrée dans nos passeports ! Ce qui pose un soucis au douanier qui ne peut mettre son petit cachet « entrée » a son tour… Tant pis.. Nous continuerons sans : ) Nous sommes arrivés tard dans la nuit à notre hôtel et nous avons directement foncé dans nos plumes, éprouvés par le trajet parcouru et par une heure de décalage horaire supplémentaire suite à notre transhumance.

    _MG_5138

    Il faut savoir que la ville de Chicago est vraiment très grande. Apres une bonne nuit de repos, nous nous sommes donc juste intéressé au loop et le Millennium Park, qui sont les lieux les plus touristiques. Sans le savoir nous nous sommes parquer à quelques mètres seulement du début de la mythique route 66 que nous retrouverons dans quelques jours à Los Angeles.

    Chicago est aussi appelée « Windy City », non à cause des vents venant du lac mais du fait de son incapacité, malgré les déclarations des politiciens locaux, à inaugurer à temps l’Exposition de la célébration du 400e anniversaire de l’arrivée de Christophe Colomb sur le continent. Petit surnom donné par les villes concurrentes signifiant « qui brasse de l’air »… On connait un autre pays qui pourrait parfaitement porter ce petit sobriquet ! Nous proposons donc de renommer la Belgique : Windy Country… The land with no government ! (n’oubliez pas que cet article date de 2011 ^^)

    _MG_5316

    Nous commencerons ce city trip par un petit tour du cote du lac Michigan et du Millennium Park. Nous aurons ainsi fait 4 des 5 grands lacs : le lac Erié a Buffalo, le lac Ontario à Toronto, le lac Huron à la frontière americo-canadienne et le lac Michigan à Chicago. Petit passage a la Buckingham fountain, puis nous partons à la recherche du célèbre Cloud Gate. Veritable monument emblématique, c’est aussi le haut lieu de rassemblement des touristes. La Cloud Gate (Porte des nuages) est aussi appelée « le haricot » de par sa forme. Sculpture urbaine faite de plaques d’acier polies, elle se trouve tout à cote du Loop (le quartier des affaires où sont réunis tout les grattes ciel de la ville). A l’approche de ce drôle de monument, on se retrouve quelques années en arrière dans le palais des miroirs des fêtes foraines. Sa forme offre une déformation étonnante permettant de faire toute sorte de photo… Attention il faut s’armer de patience pour faire « la » bonne photo parmis les dizaines de touristes qui vous entourent. C’est vraiment LA visite incontournable selon moi pour tout visiteur passant par Chicago… C’est original… Sympa… Gratuit… Et permet de faire de chouettes clichés. (bon en même temps nous on avait galéré)

    _MG_5255

    _MG_5399

    collage1

    collage2

    Tout à côté, dans le Millennium Park, se trouve également deux grands blocs de fontaines se faisant face, beaucoup d’enfants en profitant pour patauger en plein centre ville. Les deux fontaines sont en fait des écrans géants sur lesquels sont affichés deux visages avec pour originalité  qu’ils ouvrent la bouche pour vous cracher de l’eau dessus … On a pu voir durant notre road trip qu’un peu partout dans les US se trouvent des espaces de ce genre prévus pour les enfants et les familles, avec des fontaines ou des points d’eau.. C’est vraiment chouette de voir des gens en maillot, s’amuser et se rafraîchir en plein centre ville… Bon c’est vrai on imagine pas trop ça en Belgique…

    collage3

    Une autre caractéristique de Chicago, c’est son métro aérien. Par dessus les routes se trouvent des structures sur lesquels défilent de vieux métro en inox. C’est vraiment très typique de Chicago. Les rues en sont malgré tout assombries.. On se prends alors à s’imaginer dans un vieux film du parrain… Et puis, certains oublient aussi qu’ils ont un métro au-dessus de la tête, comme ce chauffeur de camion qui s’est coincé sous la structure en plein milieu d’un carrefour.

    _MG_5427

    _MG_5436

    _MG_5448

    _MG_5460

    On finit l’après midi en se baladant dans le loop, passant devant le Chicago Theatre (qui était l’un des lieux les plus prestigieux du cinéma de 1925 à 1945), on aperçoit les buildings les plus connus (le Carbide & Carbon building, l’Aon center, la Sears tower, etc.) et on flâne un peu dans les boutiques.

    _MG_5476

    _MG_5516

    De retour à l’hôtel, on remplit le plus intelligemment possible les valises, optimisant au mieux la place disponible pour caser tout nos achats, le linge sale et les cadeaux… Après une partie digne d’un tetris nous y sommes finalement arrivés ; ) Demain nous prendrons un vol intérieur pour la Californie… Le début d’un nouveau chapitre !

    [button size=”small” color=”blue” style=”download” new_window=”true” link=”http://ilovemypixel.be/blog/wp-content/uploads/2013/12/chicago.pdf”]Mon guide sur Chicago[/button]

  • DIY – Mon premier calendrier de l’avent

    Hello tout le monde ! Je suis toute contente de vous proposer cet article aujourd’hui, voila des semaines que j’y pense. Cette année moi aussi je succombé à l’envie de faire mon propre calendrier de l’avent. L’année passée déjà j’y avais pensé mais Tom était encore beaucoup trop petit. Cette année ce sera le premier (d’une longue série). Vous avez peut-être comme moi vu votre fil d’actualités facebook être envahi par une tonne de calendriers différents. Peut être que comme moi vous avez eu l’envie d’en faire un sans trop bien savoir comment faire (ou lequel choisir). Pour les moins bricoleur ou les plus pressés d’entre vous, il existe les calendriers déjà tout fais vendus dans le commerce (proposant soit du chocolat soit des petits jouets). Pour ma part j’ai fais quelques recherches sur Pinterest (la source des sources d’inspirations) et puis j’ai beaucoup cogité à savoir quoi y mettre. Notre Pixel est encore trop petit pour le chocolat (quoi que un peu…) et les jouets trop petits sont également à éviter. Pour un calendrier de l’avent c’est juste supprimé l’essentiel. J’ai donc farfouillé un peu partout pour trouver de petits jouets (qu’il ne pourrait pas manger) et puis j’ai un peu triché (je suis retourné dans les cartons – toujours pas déballés – pour prendre quelques uns de ses anciens jouets). Les Kinder sont évidemment pour papa : )

    Read More