Prendre le temps au château d’Urspelt – Luxembourg

Avant le sprint final de fin d’année et la folie des fêtes, nous avons eu envie d’une petite parenthèse, juste tous les deux. Vous allez dire qu’on est toujours en vadrouille et je dois admettre que vous n’avez pas tout à fait tord. Cette année a été riche en aventures et en voyages, je pense d’ailleurs que je n’ai jamais enchaîné autant de déplacements en une seule année. Je vous prépare à cette occasion un petit article rétrospectif de ce que fut 2018 pour nous. Et en attendant l’arrivée de 2019, nous avons eu envie de ralentir un peu la cadence (et oui 3 enfants en bas age, un job d’indépendant et une grande maison en travaux, ça épuise). Après avoir découvert Rotterdam, Lille, Malines et Düsseldorf, nous avions envie de nous poser au calme, sans avoir une liste de mille choses à faire et à voir. Et croyez-moi, c’est un vrai challenge pour moi qui ne tiens pas en place. Et nous avons eu la chance d’être invités à passer une nuit dans le joli château luxembourgeois d’Urspelt.


Il pleut dehors, on reste au chaud ?

Bien qu’étant à seulement deux heures de route de chez nous, le Luxembourg est encore une destination qui garde tous ses mystères. Un pays couvert de forêts, de montagnes et de petits villages au charme rural. Réputée pour son shopping et ses ballades en pleine nature, le Luxembourg est aussi un pays où il fait bon vivre… enfin quand il ne pleut pas. Comme à mon habitude, j’avais préparé un petit guide de choses à voir et à faire dans la ville de Luxembourg ainsi que dans les villes situées plus au nord. Malheureusement, la météo en a décidé autrement. C’est un peu le pari risqué quand on choisit de partir en décembre, vous me direz. Alors nous avons décidé de ne pas lutter contre la pluie et le vent en optant pour un séjour reposant à l’hôtel. Mais pas de panique, on peut s’évader même sans quitter l’hôtel.

Le Château d’Urspelt est situé à quelques kilomètres de la petite ville de Clervaux. L’hôtel est un point de chute central pour visiter le pays (à une heure de la ville de Luxembourg). Une bâtisse pleine de charme et d’élégance qui accueille en plus des visiteurs, des mariages et des événements d’entreprise. L’intérieur est cosy et chaleureux et l’esprit de noël est omniprésent. L’ambiance du lieux est très convivial et le personnel accueillant. J’ai eu un gros coup de cœur pour le robot qui vous donne de nombreuses informations sur l’hôtel et la région, mais qui connaît surtout la chorégraphie de la Reine des Neiges ! L’hôtel dispose de nombreuses infrastructures comme des espaces bien être privatifs (sauna / hammam et jacuzzi), des salles de séminaires, un bar et un restaurant. Les chambres sont spacieuses et bien aménagées avec une décoration sobre et apaisante.


Et si on prenait enfin le temps ?

Alors est ce qu’une météo catastrophique peut vous empêcher de passer un bon séjour ? Absolument pas ! Bien entendu, vous devrez vous raviser à mettre vos plans de visite de côté mais n’est ce pas l’occasion idéale pour prendre soin de soi en ralentissant un peu ? Je m’entends dire plusieurs fois par jour “je n’ai pas le temps” et râler parce que je suis toujours interrompue 40 fois quand je commence quelque chose. J’ai la sensation d’être toujours en alerte avec les enfants qui alternent entre questions à répétitions et bêtises en tout genre. Il m’est presque devenu impossible de me poser à la maison, juste pour souffler. J’ai la sensation de manquer d’air et d’être parfois en apnée durant toute la journée. A peine installée, je repense au millier de choses à faire (les lessives, le boulot, le rangement etc). Je pense qu’il faut se rendre à l’évidence, il me sera difficile de me déconnecter tant que je serai entourée par mon quotidien. Et la frustration des journées saccadées, des choses que je n’ai pas eu le temps de faire, l’épuisement mental du bruit et de l’accumulation des choses matérielles, tout ça s’entasse jour après jour pour devenir un poids de plus en plus lourd à porter.

Cette année m’aura vraiment fait comprendre que la charge mentale n’est pas une fatalité et qu’il faut parfois en faire la vidange pour continuer à fonctionner.  Avoir des moments de relâchement avec absolument rien au planning. Juste se laisser porter par le moment et se recentrer sur soi et sur le rythme qu’on a envie d’avoir et non celui qu’on subit. J’aime jouer la touriste en explorant les quartiers d’une ville et vivre l’expérience à 100 à l’heure. Mais grâce au passage de la trentaine, je peux aussi accepter de renoncer à mon besoin de tout voir et tout faire pour remplir celui de prendre soin de moi. On choisit alors des endroits où il n’y a “rien à faire” ou tout du moins pas des grandes destinations ultra touristiques ou la pression de “visiter” serait trop forte. On opte plutôt pour des endroits calmes en pleine nature (comme une cabane dans les arbres, un lodge sur un lac ou un château au Luxembourg).

Voici quelques petites choses qui sont devenues rares et inaccessibles depuis que je suis maman…



Lire une page ou tout un tome !

L’une des choses que je ne prends jamais le temps de faire à la maison, c’est lire.  Ouvrir un bouquin quel qu’il soit, feuilleter un magasine, plonger dans un roman ou m’instruire dans un guide. J’aime pourtant les livres, leur odeur, le plaisir de tourner les pages (d’y ajouter des annotations). J’ai beau avoir développé la capacité de faire mille choses en même temps, je suis incapable de lire dans le bruit. Autant vous dire qu’avec les enfants autour, c’est juste mission impossible. Et quand ils ne sont pas là, je me sens obligée de “rentabiliser” mon temps en étant productive. Du coup, je délaisse les livres pour mon clavier. Plutôt que de nourrir mon esprit je tente de vider ma to do liste. Mais la créativité nécessite d’avoir un esprit rassasié. Prenez toujours avec vous un ou plusieurs livres quand vous partez en voyage. Peu importe le format du livre ou sa vocation, que ce soit pour grignoter quelques pages de votre magasine préféré ou savourer un tome complet d’une collection que vous adorez.  Rester à l’hôtel permet de prendre le temps de lire et de nourrir son esprit.



Laisser mon esprit vagabonder

Je vous parlais du besoin de ne rien faire. Cela signifie pour moi se poser à un endroit, s’y installer confortablement et laisser voguer son esprit. Le laisser se promener à travers un paysage d’idées, de projets, d’envie et de souvenirs. Aucune limite, aucun mur ni couvre feu. Je suis quelqu’un qui pense trop. J’ai l’esprit qui turbine non stop et qui parfois tourne en rond avec des idées ne menant que dans des culs de sac. Quand je garde la main sur mes pensées je les empêche de s’évader et par la même occasion de me rapporter de nouvelles idées. C’est impressionnant comme donner de l’espace à son esprit permet de lui laisser tracer de nouvelles routes et des chemins qu’on ignorait jusqu’alors. Cela permet de mettre aussi de l’ordre sur des choses qui étaient en attente et de gagner de la place en faisant le tri.



Rester blottis l’un contre l’autre

Moi, la pluie, je trouve ça romantique (enfin uniquement quand je suis au sec évidemment). Le bruit des gouttes qui tintent sur le carreau, le plaisir d’être blottis au chaud quand le vent souffle au dehors… Et si on se coinçait bien l’un contre l’autre sous la couette. Prendre le temps de se redécouvrir, partir en exploration de l’autre et des détails de sa peau. Passer sa main dans les cheveux et faire des papouilles pendant des heures tout en s’apaisant du battement du coeur sur lequel repose ma tête.



Me chouchouter un peu

Quand j’étais ado, la salle de bain était un endroit magique. J’aimais y passer du temps. Que ce soi pour me prélasser dans un bain ou sous la douche, profiter du bien être de l’eau chaude sur ma peau ou le plaisir de prendre soin de soi. J’utilisais des dizaines de soins que je m’enduisais comme des potions magiques pour rendre la peau plus douce, les cheveux plus souples, les ongles plus brillants. J’avais une collection de vernis digne d’un salon de manucure et je pouvais passer des heures à me colorer les doigts et les orteils.

Depuis, j’ai eu trois enfants. La salle de bain est désormais un lieu pratique où mon but est de passer le moins de temps possible. Je passe toujours devant chez Lush en essayant d’inhaler un maximum de parfum, histoire de me souvenir de ce que c’était “avant”. J’ai rangé mes vernis à ongles derrières les boîtes de sirops et l’aérosol des enfants. J’ai opté pour des produits “tout en un” afin d’optimiser mon temps et je pourrais désormais compter en minutes le temps par jour que je m’octroie.

Mais le corps n’est pas qu’une machine mécanique. C’est important de prendre soin de soi, je l’oublie trop souvent. Alors quand on sait que l’hôtel dispose d’une baignoire, j’emporte toujours avec moi une bombe de bain signée Lush. Pas d’enfant, pas de lessive ou de repas à préparer, juste du temps pour se prélasser.



S’amuser autour d’un jeu ou deux… 

Vous vous en doutez, avec mon addiction aux jeux de société, il m’est totalement impossible de ne pas en emporter avec moi quand je pars quelque part. Je pense que je pourrais facilement oublier ma trousse de maquillage à la maison s’il n’y a plus de place à cause des jeux ! J’adore ce moment, après une journée bien remplie, où on se retrouve au bar de l’hôtel pour découvrir ou redécouvrir un jeu de société. On se plonge dans un nouvel univers et on passe un vrai moment ensemble sans écrans ni réseaux sociaux. Peu importe la taille de votre ludothèque, emportez toujours avec vous un petit jeu. Il n’y a que de bonnes occasions pour commencer une partie !



Communiquer sans parasites sur la ligne

On en profite aussi pour discuter, de tout, de rien, de petits sujets légers ou de grands débats plus profonds. Avec les enfants, on est constamment interrompus (même le soir quand ils sont supposés dormir et qu’ils redescendent négocier un dernier câlin ou une histoire). Du coup, on met souvent en pause nos discutions et on finit souvent par perdre le fil. Alors quand on ne doit pas partager le droit à la parole et se battre pour finir une phrase, on en profite.

On replonge dans nos souvenirs en entraînant l’autre avec nous. On papote des dernières actualités vues sur les réseaux sociaux, des projets de boulot et des envies de voyages. On ose installer un climat de confiance et de partage pour se poser les questions plus sensibles et parler des sujets plus timides. On dit toujours que la communication, c’est la clé d’une relation et que sans elle rien n’existe. Et bien quand on a trois enfants en bas âges, je peux vous affirmer que ça brouille parfois un peu le signal et qu’il devient téméraire de s’essayer à entendre se que l’autre dit.

C’est une des raisons pour lesquelles j’aime les vacances mais surtout les voyages. On ne parle jamais autant que quand on a des heures de route devant nous. C’est d’ailleurs ainsi que notre histoire à commencer, par 7000 kilomètres à travers tous les pays de l’est de l’Europe.



Me préparer pour aller au restaurant

Cela va certainement paraître idiot mais j’ai toujours été intriguée par ces couples qui en vacances prennent la peine de remonter dans la chambre en fin de journée pour s’apprêter pour le repas du soir.  Depuis qu’on voyage en meute, c’est devenu un vrai défi d’affronter le moment du repas avec nos trois monstres affamés et difficiles. J’ai plus un look de louve ébouriffée et fatiguée plutôt que d’une belle biche élégante.  

Mais un peu de maquillage, une tenue élégante et des chaussures hautes perchées peuvent vite transformer une simple soirée en un moment glamour en amoureux.  On rajoute quelques étoiles et on ravive la flamme… Bien entendu le chéri m’aime au naturel, mais le surprendre de temps en temps est un vrai plaisir (qui se traduit par des mots doux et des regards amoureux).




Un réveil tout en douceur

Mais le nec plus ultra pour moi, c’est la bonne nuit de sommeil (sans pipi au lit, sans cauchemars ni réveil dans le speed).  Je pense que c’est le plus grand renoncement quand on devient parents : le sommeil.  Avec les jumeaux, on a subi des nuits infernales avec parfois 6 réveils par nuit.  Autant vous dire qu’on traîne une grosse dette de fatigue envers notre santé depuis des années.  

Et peu importe l’état de la nuit (surtout que nous sommes des couche tards), chaque matin est une nouvelle course contre la montre pour préparer les enfants, les nourrir et les conduire juste à temps à l’école.  Du coup, avoir le luxe d’éviter tout ça, c’est divin !  On devrait tous avoir droit à au moins une vraie grasse matinée par mois. 

Et pour commencer la journée du bon pied, on s’est vraiment régalé au déjeuner de l’hôtel.  Extrêmement fournis, un large choix autant en salé qu’en sucré et même un appareil pour faire vos gaufres à l’instant.  C’était délicieux ! 



Vous l’aurez compris, notre séjour au Luxembourg ne s’est pas tout à fait passé comme c’était prévu.  Pas de photos de paysages, pas de bâtiments, de ruelles typiques ou de lieux culturels… Par contre, une vraie expérience reposante qui, au final, fait beaucoup plus de bien qu’un séjour de découvertes.  Nous ne manquerons pas pour autant d’y retourner pour un séjour plus estival afin de percer les mystères de ce beau pays. 

Si vous aussi, vous sentez le surmenage vous guetter, surtout prenez le temps d’écouter votre corps.  Nous ne sommes pas des machines et nous avons besoin de repos, de douceur et de bien être pour vivre.  N’attendez pas d’être totalement submergé pour regretter de ne pas avoir réagis plus tôt.  Et surtout, ne culpabilisez pas, en tant que parents, vous êtes déjà un super héro du quotidien, vous méritez vous aussi un peu de repos, non ?

5 thoughts on “Prendre le temps au château d’Urspelt – Luxembourg

  • Reply Fanny 14 décembre 2018 at 19 h 48 min

    Très joli article, je te rejoins sur le fait d’emmener toujours des jeux en week-end, ma dernière découverte est Kariba, un petit jeu de plis qui ne paye pas de mine et qu’on aime bien faire en fin de journée lors d’un week-end. Dans les valises sinon on a toujours un Batisseurs, Mr Jack Pocket ou Famiglia (peut-être bientôt Star Realms si Papa Noël est gentil).
    Et puis la boule Lush, indispensable pour un bon bain dans un hôtel !

  • Reply Alena 15 décembre 2018 at 0 h 03 min

    Ces donuts au caramel sont une tuerie !!

  • Reply Petite G 15 décembre 2018 at 10 h 44 min

    Je valide tout ce programme ! Nous ne sommes pas dans un endroit aussi féérique ce week-end mais aussi sans les enfants, pour festoyer un peu avec les copains :) mais en journée, on savoure ce calme, ce temps rien que pour nous !

  • Reply Noémie 16 décembre 2018 at 9 h 17 min

    Ton article est top ! Et tu as totalement raison dans ce que tu dis quand on est parents. On se délaisse. Ça faisait trois ans qu’on étaient plus parti avec mon Tichou, ça nous a fais un bien fou. Et le petit déjeuner rolalalala royal quoi 😊. Je mise toujours sur le petit déjeuner ihihihih. Il faudrait vraiment que je relise ton blog à défaut de lire un vrai livre. Ton blog est WOUAW merciii Billie 😘

  • Reply Syntia Marchal 23 décembre 2018 at 18 h 47 min

    Ton article donne tellement envie de faire pareil! Et bien évidemment je te rejoins sur le fait qu’il y a tant de choses simples qui sont inaccessibles au quotidien quand on est maman et qui font pourtant du bien au moral! Puis c’est primordial de prendre du temps pour son couple aussi de temps à autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *