Rhodes – Partir à l’aventure – Rhodes #Neckermann

Hello tout le monde !  J’espère que vous allez bien ?  Je vous retrouve pour le deuxième rendez-vous sur notre récit de voyage à Rhodes.  Pour rappel, c’est grâce à une collaboration avec Neckermann que toute ma tribu et moi avons pu passer une semaine en famille au centre de la mer Égée.  Une destination idéale lorsque l’on cherche un climat agréable, des paysages époustouflants, une végétation luxuriante et le tout à seulement 3h30 de Bruxelles.  C’est parfait pour les vacances avec enfants.  Rhodes est la plus grande île du Dodécanèse (l’archipel des 12 îles grecques).  Sa place stratégique entre l’Italie, la Turquie et la Grèce lui ont valu de nombreuses invasions au court des siècles.  On y retrouve de nombreuses traces des différentes occupations sur l’île.  Les vestiges moyenâgeux sont vraiment impressionnants et particulièrement dans la vieille ville de Rhodes.  C’est d’ailleurs notre destination du jour : un petit retour en arrière à l’époque des châteaux et des chevaliers.

Par soucis de flexibilité et de facilité, nous avons choisi de louer une voiture (afin de pouvoir aussi suivre le rythme des enfants).  Nous étions resté sur une mauvaise expérience lors de la location avec Goldcar à Malte.  On était donc un peu hésitants.  On se demandait aussi comment allions nous faire pour asseoir les enfants dans la voiture sans sièges auto.  Heureusement, un bureau de location (Rhodes car) était à disposition dans le hall de l’hôtel.  La personne était super gentille et nous a bien rassurés.  Le prix était tout à fait raisonnable et nous avons trouvé une voiture parfaite pour accueillir toute la smala (une Caddy 7 places). On a pu louer les sièges auto pour un petit supplément.  Aucune mauvaise surprise !  Le fait qu’il y ait un bureau à l’hôtel est vraiment confortable.  On boucle toutes les ceintures et c’est parti pour l’aventure.   Cap sur le nord de l’île.

En longeant la côte, nous faisons un bref passage par la ville de Faliraki.  Cette station balnéaire est bondée de touristes et de bars / clubs et discothèques en tout genre.  C’est très loin de notre petit coin calme situé à flan de montagne. Et comme il y avait énormément de vent (comme vous pouvez le voir sur la mer déchaînée), nous n’y sommes pas resté.  Je pense que c’est vraiment un endroit à éviter si comme nous, vous détester la foule et les rues bondées de magasins.  C’est selon moi bien plus adapté pour les jeunes adultes qui cherchent l’animation.

Et nous voici arrivés à Rhodes.  La ville se divise en plusieurs parties et nous avons décidé de nous concentrer sur sa cité médiévale.  Comme les visites sont  toujours au ralenti avec des enfants, il est préférable de ne pas planifier trop de choses à voir afin d’éviter d’être déçus ou frustrés.  Nous nous sommes garés à proximité des remparts (ligne blanche = parking gratuit, ligne jaune = parking payant) et depuis le parc nous avons une jolie vue d’ensemble.  C’est là qu’on prend un peu plus conscience de l’ampleur de cette cité médiévale et de ces pourtours hauts de plus de 15 mètres.  Ces remparts sont, paraît-il, les mieux conservés d’Europe. Quand on pense qu’ils datent du XIV siècle, c’est impressionnant.  Ils sont percés d’une dizaine de portes et cette construction est à l’initiative des chevaliers de l’ordre de Saint Jean (Jérusalem).  Cette jolie citée médiévale est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988.  Allez, c’est parti pour une petite visite guidée.

Dès que l’on passe l’une des portes, on fait un bon de quelques siècles dans le temps.  Des petites ruelles aux façades en pierre, de jolies places, des fleurs de partout et des monuments épatants.  Rhodes a beaucoup de charme.  On penserait que toutes les rues sont piétonnes mais on croise de très nombreux scooters (ce qui peut parfois être un peu compliqué quand on doit naviguer avec la poussette double sur les ruelles pavées).   La ville est très lumineuse, tout est parfaitement entretenu et les ruines ont beaucoup de charme.

La première grande curiosité est la place Hippocratous où se trouve la jolie fontaine turque.  Cet endroit était autrefois un quartier marchand et bien des siècles plus tard, ce sont des touristes qui inondent la place en direction de la rue socratous qui regorge de boutiques en tout genre.  Une fois de plus nous décidons de dévier et de prendre des petits chemins moins fréquentés et avec bien plus de charme.  D’autant qu’il commence à faire faim et que nous avons hâte de goûter des slouvlakis (brochettes fines grillées).  On se pose alors à une terrasse

Tout était délicieux et les Pixels se sont régalés du pain grec.  Comme la gastronomie est assez proche de la notre, aucune prise de tête pour faire manger les enfants.  C’est tellement agréable de manger en terrasse, je pense que c’est l’un des meilleurs moments de vacances.  Surtout que les terrasses sont vraiment charmantes.

La Mosquée de Soliman est notre prochain arrêt.  C’est suite à la victoire du Sultan turque sur les chevaliers que cette édifice a été créée au XVIe siècle.  L’endroit est vraiment bien conservé et la mosquée est entourée de petits restaurants et magasins très charmants.  Son minaret a du être reconstruit il y a peu (le précédent menaçait de s’effondrer à la suite d’un tremblement de terre).  Grâce à ses 34 mètres de haut, il sert de point de repère lorsqu’on est perdu dans les petites ruelles.

Ce que j’aime par dessus tout quand on part à la découverte d’une nouvelle destination, c’est les couleurs et la végétation.  Je sais que souvent les gens sont attentifs aux grands monuments, aux sites très touristiques, aux magasins ou même aux restaurants.  Pour ma part ce sont les plantes et les mélanges de couleurs qui me font rêver.  C’est comme ça que je peux tomber en amour devant une vielle porte d’une façade toute décrépie.  Et le pire, c’est que toute ma tribu me connaît tellement bien que ça leur semble tout à fait normal :)  Soyez attentif, les petits détails sont tellement plus importants et charmants que les grands bâtiments.

Et quand on parle de grand bâtiment, en voila un parfait exemple : le Palais des grands maîtres.  Cette immense forteresse a de suite impressionné mon grand Pixel.  Lui qui commence à se passionner de plus en plus pour les châteaux et les chevaliers, c’est certain là il avait de quoi être inspiré !  C’est sur un ancien temple grecque (consacré à Hélios le dieu du soleil) que ce palais a été construit (au XIVe siècle). On peut visiter le palais (payant) et y découvrir de très nombreuses mosaïques.  Avec les loulous et la poussette double, on a pas tenté l’expérience :)

La journée touche doucement à sa fin et il faut bien avouer que déambuler dans les petites rues pavées nous a tous épuisé.  On aurait aimé poursuivre la visite jusqu’au port de Mandraki mais la raison nous a poussé à reprendre doucement le chemin de la voiture.  Nous n’avons évidemment pas non plus vu le fameux Colosse de Rhodes (l’une des 7 merveilles du monde).  Cette statue gigantesque (33 mètres de haut) se trouvait dans le port de Rhodes.  Pour certains, c’est un mythe et pour d’autres un vrai symbole d’unité (car c’est suite à une accord de paix que la statue a été construite – grâce à la vente des équipement militaires abandonnés sur l’île par des soldats macédoniens).  Les habitants de Rhodes ont alors décidé de fabriquer une énorme statue en l’honneur d’Hélios, le dieu soleil.  La construction aura duré plus de dix ans et c’est en 282 avant J-C qu’elle aura été achevée.  C’est suite à un tremblement de terre que la statue a été en partie détruite. Elle n’aura par la suite jamais été reconstruite.

C’est tout pour aujourd’hui, mais on se retrouve vendredi pour une nouvelle journée à Rhodes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *