Séjour à New York #départ

Jeudi, le deux février deux mille dix sept – Bruxelles

C’est parti, après des semaines à en parler, de multiples préparatifs, de nombreux décomptes, le jour du départ est enfin arrivé !  Pour ceux qui viendraient d’arriver sur le blog : bonjour, bienvenu et voici le premier article vous racontant notre joli séjour mère-fille à New York.  Mélange d’excitation, de joie, de peur et d’impatience, je crois que c’était un peu le grand écart dans ma tête avec un florilège d’émotions en tout genre.  Partir une semaine à New York (une des destinations qui fait le plus rêver), passer du temps rien qu’avec ma maman, du temps pour moi, du temps pour nous sans horaire, sans pression, sans responsabilités ou contrainte… le rêve ! Oui mais mon coeur tout mou de maman va-t-il tenir le coup  ? Loin de ma petite tribu de Pixels, de mon tendre chéri et de mes boulets ?  Parce que oui les vacances c’est génial mais moi j’ai déjà tout ce dont je peux rêver à la maison.  Et puis comment gérer les au-revoirs, la distance et puis le manque ?  Je dois avouer que bien que je saches à quel point j’ai de la chance, j’appréhendais un peu.  Et puis pour ne rien simplifier Little L a déclencher le plan “allo maman bobo” juste avant mon départ.  Vive la culpabilité de laisser un loulou avec de la température et de s’en aller à des milliers de kilomètres en laissant tout le tralala au chéri.

Heureusement les au-revoir se sont fait tout en douceur.  Plein de câlins, des bisous, deux ou trois petites recommandations, une trentaine de post-it collés et planqués partout dans les quatre coins de la maison et pas de larmes.  A chaque fois que je pars sans le chéri (ce que je fais tous les ans depuis des années) on a l’habitude de glisser des petits mots dans la valise ou sur les murs pour rappeler à l’autre qu’on l’aime et qu’on pense à lui.  J’adore ouvrir ma valise et retrouver ces petits mots doux cachés soigneusement entre mes pulls, dans ma trousse de toilette ou entre les pages de mon bouquin.  Au fil des voyages on tente de nouvelles cachettes ^^ Et je colle alors ses petits messages dans la chambre d’hôtel où je les prends en photo (un peu pour qu’il fasse partie du voyage).

Bref on boucle la valise courageusement, on croise les doigts de n’avoir rien oublié (et comme tjrs j’ai oublié ma brosse à dent), on embrasse les bébés, on fait un câlin au grand, on fait des papouilles aux boulets, on rappelle au chéri qu’on l’aime très fort et on ferme la porte avec le cœur un peu lourd (mais le sourire au lèvres hein _ je vais quand même pas me plaindre :=) ) Allez c’est parti !

Petit trajet en taxi (histoire de ne pas avoir d’adieux déchirant à l’aéroport) avec un joli slalom dans les bouchons et nous voila à l’aéroport de Zaventem.  Notre avion était prévu à 19 h (vol de deux heures direction Oslo pour une nuit d’escale).  L’aéroport a beau être un endroit signe de voyages, d’aventures, de soleil et de bonheur, je ne pourrai jamais plus m’y sentir heureuse et légère.  J’y étais déjà retournée depuis les attentats (pour notre séjour à Lanzarote) mais ça reste un endroit qui me donne froid dans le dos. Impossible de ne pas repenser à toutes les images que les médias nous avaient confrontés à regarder.  Bref, jamais plus je ne serai insensible et joyeuse dans le hall de l’aéroport de Bruxelles nationale.  On fait néanmoins une photo souvenir devant le grand tableau du hall, merci maman pour la bonne blague et mon éclat de rire :)

Bon… revenons à quelque chose de plus léger, parce que mon but est de vous faire voyager et non de vous plomber le moral.  Une fois les check-up de sécurité passés, nous avons deux heures devant nous.  Heureusement passer le temps dans un aéroport c’est pas ce qu’il y a de plus compliqué.  Entre les différents magasins de livres, les boutiques de cosmétiques, les enseignes qu’on ne trouve pas facilement (ou pas du tout) ailleurs (tels que Starbucks ou Victoria Secret) et les petits endroits où casser la croûte, le temps est très vite passer.  Et puis vous savez ce qu’on dit, le temps passe toujours plus vite quand on est en bonne compagnie : )  Non non on a pas déjà cédé à l’envie de faire du shopping (enfin moi je veux dire, parce que ma maman c’est pas du tout son truc).  Juste un livre de jeux et de quoi boire et hop nous voila en direction de la gate.

Un vol sans encombre d’à peine deux heures et nous voilà déjà à Oslo.  C’est bon à savoir pour une prochaine petite escapade :)  La compagnie SAS est vraiment tip top (aussi bien en terme de confort que d’efficacité).  Nous avions réservé un hôtel proche de l’aéroport pour passer la nuit.  On était un peu curieuse et inquiète de découvrir la Norvège, ce pays nordique où il n’y a que 3 heures d’ensoleillement par jour et des températures très basses.  Finalement ce que je retiendrai de ce très court arrêt c’est que l’aéroport est vraiment très beau (bien qu’en travaux), les taxi vous conseilleront de prendre un shuttle (moins cher), qu’il y fait froid et tout blanc mais surtout qu’on y mange très bien (un peu comme dans tous les pays nordiques en somme).

Si tout comme nous vous avez une escale ou une nuit à passer à proximité de l’aéroport d’Oslo (une dizaine de minutes) l’hôtel GARDERMOEREN AIRPORT HOTEL est tout à fait correct.  Prenez le shuttle (70 nok par personne – oui ils n’ont pas l’euro en Norvège), vous arriverez juste devant l’entrée en moins de dix minutes). L’hôtel est tout à fait correct, la décoration est sommaire mais tout est nickel et en parfait état.  Le personnel est très accueillant et surtout le restaurant propose des plats très raffinés et à des prix plus que raisonnables. Nous nous sommes régalées  !  La cuisine de l’hôtel est ouverte jusque 22h30.  Un petit coucou au chéri via facetime, le temps de lui dire que tout va bien et qu’on est bien arrivées et de prendre quelques nouvelles de la marmaille.  Une fois tous les deux rassurés on file au dodo, une longue journée nous attends !  C’est parti pour une nuit sans réveils nocturne _ yeahha ! :)


Vendredi, le trois février deux mille dix sept – Oslo

Bip Bip Bip, debout là dedans !  Il est l’heure d’embarquer nos quelques affaires (les valises étant restées en transit à l’aéroport), une petite douche et on saute dans des fringues souples et confortables.  J’ai pu tester une fois de plus le confort et la régularisation de température des leggings Moodkit (ainsi je n’ai pas eu froid une seconde !).  Des chaussures confortables aux pieds on sort de l’hôtel pour découvrir le pays couvert de poudreuse.  Et oui la Norvège c’est … blanc : ) En attendant le bus on en profite donc pour faire quelques photos. Peut-être que nous découvrirons un peu plus le pays lors de notre escale retour (mais avec le jet lag et les heures de vol dans les pattes j’en doutes un peu).  L’aéroport d’Oslo est vraiment beau.  Petit arrêt au Starbucks pour la pause café matinale de mamie et direction notre gate.  Avant huit heures de vol profitez de l’espace de l’aéroport pour vous dégourdir les jambes.

Onze heures : on embarque.  La compagnie SAS est vraiment à l’image du pays : efficace, élégante, sobre et confortable.  Comme pour tous les longs vols nos sièges sont équipés de petits écrans.  Dommage cependant que tous les programmes ne soient disponibles qu’en anglais ou un chinois.  On a néanmoins énormément aimé Storks (Cigognes et compagnie) devant lequel on a autant ri que pleuré.  Dès mon retour il faudra que je le montre au Pixel et au chéri.  Je suis sure qu’ils vont adorer eux aussi !  Moi qui pensais que passer huit heures coincée dans une boîte en métal avec rien à faire, peu d’espace et pas d’air frais allait être long, le vol est finalement passé tout seul.

Le repas à bord était vraiment bon : copieux et frais. J’ai profité de ce temps libre pour lire “les 4 accords toltèques”, il faut dire qu’il est sur ma liste depuis des années et qu’à la maison je ne prends jamais le temps (je préfère la télé au papier).  Je ne suis pas du tout branchée romands ou grande littérature mais j’adore les bons livres de développement personnel.  Et si c’est aussi votre cas je vous le conseil de tout coeur.  Ce que j’aime par dessus tout c’est de voir défilé le monde à travers le hublot.  Voler c’est quand même l’une des plus belles inventions de l’homme (avec l’appareil photo, le micro-onde et la télé ^^ restons pratique hein).  On en a prit plein les yeux avec entre autre les paysages enneigés et escarpés du Groenland ainsi que les montagnes canadiennes.  La vue était tout simplement incroyable.



Vendredi, treize heures – Newark (New Jersey)

Treize heures et nous voici posés en douceur sur le tarmac de la piste d’atterrissage de Newark (l’un des 3 aéroports de New-York). Petit passage solennel par la douane avec les questions habituelles “pourquoi êtes vous aux USA ?” “combien de temps restez vous ?” “connaissez vous quelqu’un sur le sol américain ?” ” où logez vous ?” etc.  J’étais un peu stressée comme avant un examen oral, et pourtant cette fois j’étais certaine de connaître toutes les réponses :)  Petit scan de nos empreintes digitales accompagné d’un photo et hp un bon coup de tampon franc et libérateur sur nos passeports.  Ouf!  Ca parait idiot mais avec l’actualité j’avais une petite crainte de ne pas être acceptée et de devoir refaire tout le voyage en sens inverse.

Nous posons enfin le pied sur le sol de l’Oncle Sam.  Il nous faut désormais trouver un transport pour rejoindre Manhattan (et notre hôtel).  Comme nous avons atterrit à Newark (dans le New Jersey) nous allions avoir un peu de route avant d’arriver de l’autre coté de l’Hudson.  Nous avons ainsi eu le choix entre : le bus, le train, le taxi ou le uber.  Par simplicité et parce que c’était aussi le moyen le moins cher pour y arriver, nous avons pris le shuttle (qui s’arrête à Grand Central Station pour 16$ par personne en peu moins d’une heure).  Pas trop cher, facile et rapide, c’est une très bonne solution (pour le retour nous avons opté pour le shuttle de l’hôtel qui revenait au même prix mais qui était plus petite).

Se repérer aux USA est vraiment facile.  Pas besoin de plan pour vous orienter tant que vous ayez une adresse. Les rues sont numérotées (du sud au nord) et les avenues (certaines ayant aussi un nom – comme Park avenue, Broadway ou Americas).  C’est ainsi très simple de savoir vers où aller.  On a donc rapidement trouvé notre hôtel – Le POD 51 (situé dans le Midtown non loin de la Cathédral Saint Patrick).  Un hôtel un peu trendy, bien situé et pas trop cher avec des chambres optimisées bien que peu spacieuses.  Le personnel est très agréable et la vue depuis le rooftop est à couper le souffle (14e étage).  Petit bémol ?  Le bruit.  Les chambres ne sont pas super bien insonorisées et comme l’hôtel est tout près du poste de police et des pompiers on entend beaucoup de sirènes sonner.  Sinon il est très bien situé.

A peine les valises posées on décide de profiter de la lumière de la journée pour se balader un peu dans cette géante jungle urbaine.  A New York tout est immense, on a vite fait de se sentir minuscule.  Les grattes-ciels plus hauts les uns que les autres nous dominent à chaque coin de rue, c’est très impressionnant (même si c’est mon deuxième rendez-vous avec la grosse pomme). La ville est toujours aussi effervescente que dans mes souvenirs.  Il y a beau avoir du bruit et de l’agitation de toute part (klaxons, sirènes, etc) la ville est très propre et tout semble parfaitement organisé.

La Cathédrale Saint Patrick

Le premier monument que nous croisons est cette immense cathédrale de style néogothique.  Entourée de partout par des buildings, elle se dresse fièrement en face de la statue du Rockefeller.  C’est un superbe monument fait de marbre blanc qui est parfaitement préservé et qui peut se visiter sans aucun soucis.  La personne à l’entrée nous a accueilli très chaleureusement en nous parlant même quelques mots de français !.  Elle se trouve au croisement de la 50e et de la cinquième avenue, ne vous en faites pas c’est impossible de la rater ! A l’intérieur tout est grand, ses voûtes atteignent les 34 mètres.

Le Rockefeller Center

De l’autre côté de l’avenue se trouve le Rockefeller Center.  Cet immense complexe commercial et culturel est l’oeuvre du géant financier John Davidson Rockefeller et de son fils.  Cette petite ville dans la ville s’articule autour d’une place entourée de drapeau (qui est transformée en patinoire pendant l’hiver).  On y retrouve non seulement de très nombreux magasins mais également le top of the rock (l’observatoire permettant de voir New York depuis tout en haut).  C’est un vrai rendez-vous pour les touristes.  Tout est inspiré du style art déco, n’hésitez pas à aller faire un tour à l’intérieur des bâtiments et des sous sol (plein de magasins).  On y trouve de très nombreuses peintures et sculptures (dont les deux plus connues sont Atlas et Prométhée).  Il y a également les studios d’NBC (avec le magasin), le magasin LEGO et le Radio City Music hall (qui est un immense théâtre couvert).  Comme notre hôtel est situé tout près nous y retournerons de nombreuses fois (notamment pour grimper au sommet du top of the rock).

Lego Store

Impossible de ne pas faire un petit arrêt par le grand LEGO store du Rockefeller Plaza.  Ici on peut trouver tout ce qui est possible dérivés des célèbres petites briques.  Que ce soit les nouveautés (batman), les grands sets plus rares et plus chers (comme le grand château Disney qui coûte quand même plus de 300$ !) ou des briques de toutes les couleurs à acheter en vrac, on y trouve tout.  Moi ce que j’ai surtout aimé c’est les grandes sculptures que l’on peut y trouver (le dragon, la statue d’Atlas ou le Rockefeller tout entier).  C’est un peu le temple de la tentation pour les adeptes des LEGO.

M&M’s Store

C’est un autre pôle touristique fort de Time Square : le M&M’s store.  Beaucoup plus petit et moins joli que celui de Londres, il n’en reste pas moins sympa à visiter.  Tout est proposé en version new-yorkaise, parfait pour rapporter un petit souvenir à vos amis fans de chocolat.  On aura résisté aux tentations malgré que Lady liberty version M&Ms me faisait méchamment de l’oeil.  Ca reste quand même très cher pour ce que c’est.  Bref c’est à faire au moins une fois mais vous en ferez vite le tour.  Il est possible aussi de faire personnalisé ses petits m&ms ou d’en faire un petit bol rempli de vos couleurs préférées.

Les odeurs nous ont ouvert l’appétit, il faut dire qu’il y a des restos et des snacks partout et que tout semble excellent.  Mais pour l’heure direction Broadway et l’incontournable Time Square.  Rien a dire c’est toujours aussi magnifique.  C’est grandiose, on ne sait où regarder.  Malgré que la nuit soit tombée, il ne fait jamais noir à Time Square.  Des écrans géants de partout c’est électrisant.  J’ai l’impression d’être Lucky Luck tellement je shoote plus vite que mon ombre.  A cette allure à je vais vite manquer de place sur ma carte mémoire.  Je sais que nous y reviendrons (en journée entre autre) donc pas d’empressement.  Pour finir la journée on a été mangé chez Sparro (une sorte de fast food italien).  C’était toujours aussi bon que dans mes souvenirs (les vraies pizzas à l’américaine).  C’est parfumé et vraiment consistant (en une part on a été rassasiée pour la soirée).  Je vous conseille vraiment la pizza “sausage & chorizo”, un régal !.  Il est aussi possible d’y manger des pâtes ou un buffet.

Petit détour par Dunkin donuts pour faire découvrir à ma maman les meilleurs donuts et hop on file à l’hôtel pour admirer l’incroyable vue depuis le rooftop (situé au 15e étage). Une première journée bien remplie à la fin de laquelle on s’est effondrée comme des masses dans nos coussins.  Hâte d’être demain pour en voir encore plus !

 Rendez-vous vendredi prochain pour la suite

(direction Brooklyn & le financial district)

3 thoughts on “Séjour à New York #départ

  • Reply Yves 12 février 2017 at 15 h 48 min

    Juste Magnifique !

  • Reply Magalie 12 février 2017 at 18 h 53 min

    J’adore!! Vite vendredi prochain.. tu nous as mis l’envie d’aller visiter NY!! ?

  • Reply Tonton Droop & Le Blog d'un Mec ? 12 février 2017 at 19 h 40 min

    Aaaaah WELCOME BACK bichette! Je l’attendais celui là et je suis pas déçu… nan mais vraiment, c’est largement mieux qu’un guide touristique!! Les photos sont juste wouaw, en accord avec la démesure de NY et chaque phrase m’a juste donné envie d’y aller… Et puis là, t’as même réussi à me donner envie d’aller en Norvège…
    Vivement vendredi!!! ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *