Takenoko #Asmodée

Hello tout le monde !  J’espère que vous allez bien ?  Je suis particulièrement ravie aujourd’hui de vous présenter un jeu qu’on a véritablement adoré.  Moi qui suis, depuis (presque) toujours, une grande fan de jeux de société, ça faisait très longtemps que je n’avais pas autant accroché à un jeu (au point d’y jouer presque tous les jours plusieurs parties de suite).  Excessivement bien côté sur les sites spécialisés, maintes fois récompensé, voilà un jeu qui avait de nombreuses promesses à tenir.  Rien qu’à ses illustrations on pouvait deviner qu’il y avait de quoi s’en éblouir.  Et puis bon un jeu avec un panda… c’était un peu écrit qu’on allait adhérer :)  Bref aujourd’hui c’est un nouveau jeu édité par Matagot et Bombyx et distribué par Asmodee Benelux que je vais vous présenter : Takenoko (qui signifie : Pousse de Bambou).

“Il y a bien longtemps, l’Empereur de Chine offrit à l’Empereur du Japon un panda géant, symbole de paix.  Vous aurez alors la délicate mission de prendre soin de l’animal en lui aménageant une jolie bambouseraie”.  Vous devrez avoir la main verte et surtout un bon sens de la stratégie pour mener à bien vos différents objectifs. Pour cela, vous vous lancerez dans l’aménagement de parcelles, des choix de disposition de terrains, l’irrigation des terres, la culture et pousse des bambous sans oublier de nourrir le gourmand Panda.  C’est un magnifique jeu familial (à partir de 8 ans) qui propose une mécanique agréable où les joueurs feront progresser leur jeu sans que leurs actions n’empêchent les autres joueurs d’avancer.  Au fil des parties, les constructions stratégiques s’élaborent et les manches deviennent de plus en plus palpitantes.  Chez nous c’est un vrai challenge de gagner le plus de parties possibles :)

Comme toujours chez Asmodée le matériel de jeux est soigné.  Autant les illustrations, que les rangements, ont été bien pensés.  J’ai rarement vu une boîte de jeu permettant de si bien ranger chaque élément facilement pendant et après les parties.  Les couleurs sont pastelles ce qui donne un esprit doux et paisible au jeu.  Les personnages (le panda et le jardinier) sont de véritables petites figurines et ça c’est encore une fois très agréable (oh il est troooooop mignon !).  Et le truc en plus (non négligeable) c’est que chaque joueur dispose d’une petite carte de jeu reprenant les informations importantes (à quoi correspondent les faces du dé, les différentes actions possibles etc).  Bref vous l’aurez compris c’est un jeu absolument magnifique.

Doux mélange entre les colons de Catane (pour l’esprit parcelle et développement) et les aventuriers du rail (pour la mécanique des objectifs secrets et de la stratégie), c’est selon moi le meilleur jeu famille qui existe.  Les règles du jeu sont assez simples et on les intègre très vite (tant tout semble logique).  Malgré la durée des parties (en moyenne une heure) on ne voit pas du tout le temps passer tant l’ambiance est conviviale et le jeu captivant.  Moi qui ai tendance à trouver les jeux de stratégies un peu trop complexes et fatigants j’ai vraiment aimé celui-ci.

Bon ok mais comment ça se joue ?  Pour faire simple (et ne pas vous refaire l’écriture des règles du jeu) vous devrez réaliser 9 missions secrètes au cours de la partie.  Ces missions sont divisées en trois couleurs (de cartes) qui ont chacune une portée différente.  Les rouges (jardinier) porteront sur la hauteur des bambous (par exemple il faudra qu’il y ait un bambou rose de 4 éléments sur l’une des parcelles), les mauves (du panda) correspondent aux différents morceaux de bambou que vous aurez dans votre garde-manger pour le panda et enfin les bleus représentent les parcelles et leurs dispositions sur la table (par exemple il faudra qu’il y ait 4 parcelles roses mises ensemble).  Ce qui est sympa aussi c’est que parfois en piochant une nouvelle mission elle peut être réalisée immédiatement si c’est déjà présent sur la table.

A chaque tour de jeu vous devrez lancer le dé de la météo qui apportera une pointe de hasard dans la partie.  Selon la météo du jour vous pourrez faire une action en plus, réaliser deux actions identiques, déplacer le panda, faire pousser une parcelle etc.  J’aime le hasard quand il ne détruit pas pour autant la stratégie mais apporte juste une petite touche de complexité à la partie.  C’est totalement le cas ici (et c’est un peu ça en fait la météo).  Une fois le dé lancé, vous pourrez effectuer deux actions (qui doivent être différentes sauf si la météo dit le contraire).  Parmi les actions proposées vous pourrez soit développer les parcelles, bouger le panda (pour manger un bambou), faire grandir les pousses (en bougeant le jardinier), prendre une nouvelle carte objectif ou irriguer une parcelle.  Le but étant d’optimiser vos choix pour réaliser le plus vite vos objectifs.  Vous me suivez toujours ?

Lorsque vous choisissez de développer les terres vous pouvez piocher 3 terrains et choisir celui qui vous convient le plus, puis le placer sur la table.  L’endroit que vous choisirez n’est pas sans importance puisqu’il pourrait correspondre à l’un de vos objectifs.  Soyez donc attentif et tactique.  Les petits hexagones que vous verrez sur certaines parcelles sont des aménagements.  Ils en existe trois sortes.  Un panda barré indique que ce grand glouton ne pourra pas manger de bambou sur cette parcelle, deux râteaux signifient que le bambou y pousse deux fois plus vite et le petit bambou dans l’eau rend la dalle irriguée sans qu’elle doive être reliée au lac.  Il est possible d’en ajouter sur des dalles qui n’en sont pas munies (mais il faudra pour cela qu’elles soient irriguées et non cultivées).  Vous pourrez recevoir des aménagements grâce au dé.

Si vous optez pour le jardinier vous pourrez le déplacer uniquement de manière linéaire mais d’autant de parcelles que vous voulez.  Ainsi une fois qu’il arrive sur une case, le bambou y pousse (ainsi que sur les cases adjacentes de la même couleur, pour autant qu’elles soient irriguées).  Le panda agit de la même manière, il se déplace de manière linéaire et d’autant de cases que vous le décidez.  Il mangera un morceau de bambou à l’endroit où il arrivera.  La pièce retirée de la case sera mise sur votre carte joueur.

Vous pouvez également irriguer les parcelles qui ne le sont pas encore.  Seules les parcelles adjacentes au lac sont irriguées (ainsi que celles qui ont un aménagement d’eau).  Si vous voulez que le bambou y pousse il faudra y amener l’eau (logique non ?).  Un peu dans le même esprit que les routes de Colons de Catane, vous tracerez un chemin d’eau depuis le lac jusqu’à la parcelle (il faudra qu’un de ses côtés soit longé par l’eau).  En choisissant cette action vous pourrez prendre un tronçon d’eau et le placer (ou le garder pour plus tard).

Et enfin vous pouvez choisir de prendre une carte mission supplémentaire (avec un maximum de 5 cartes en main qui ne soient pas encore réalisées).  Ca peut être intéressant d’en prendre en début de partie, histoire de savoir comment préparer votre jeu et optimiser vos choix.

Si tout ça vous semble un peu chinois… c’est normal hum hum ^^  Le mieux c’est encore de faire une première partie et je vous promets que tout vous semblera hyper simple lorsque vous aurez joué quelques tours.  En tout cas, nous on ne s’en lasse pas !  On a d’ailleurs enfin réussi à abandonner nos PC en soirée pour prendre le temps de passer un vrai moment à deux.  Lors de notre petite virée au salon Made in Asia nous avons découvert qu’il existait une extension (Chibis) (avec l’arrivée de maman panda et des bébés).  Je sais déjà ce que je vais demander aux Cloches de Pâques cette année ^^

Et vous Takenoko vous connaissez ?

One thought on “Takenoko #Asmodée

  • Reply Pauline 19 avril 2017 at 16 h 23 min

    J’aime aussi beaucoup ce jeu, même si je ne possède pas la boîte et que j’y joue du coup en version dématérialisé sur BoardGameArena (on a mille fois trop de jeux chez nous …). Le principe est simple à comprendre et ce petit panda trop mimi ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *