The River

Les célèbres Days of Wonder partent à la conquête d’un nouveau monde avec un jeu de placement d’ouvriers et de gestion de ressources. Jusque là, rien d’innovant je vous l’accorde. The River apporte néanmoins un vrai vent de fraîcheur avec un thème apaisant et affranchissant. Un très joli jeu de gestion de 2 à 4 joueurs pour des parties de 45 minutes.

Partez en quête de nouvelles terres, aménagez votre camp, exploitez et stockez des ressources et fondez la plus prospère des colonies. Mais contrairement à son titre, ne vous attendez pas à un long fleuve tranquille. Car même si c’est un jeu familial aux mécanismes assez “classiques” il propose bien des stratégies pour en faire un très bon jeu de plateau.

Les ressources sont limitées et vos colons enclins à se sédentariser. Il va donc vous falloir bien gérer votre progression et être plus rapide et efficace que les autres. Faites preuve de beaucoup d’anticipation, de stratégie et ne vous fiez pas à la chance, ici il n’y a pas de hasard ! Alors prêt pour une petite traversée de la rivière ?


Ici coule une rivière

Comme toujours avec Days of Wonder, le matériel de jeu est superbe. Le thème est exploité à fond, les meeples sont parfaits et les éléments de jeu d’une grande qualité. Chaque joueur reçoit un plateau individuel disposant de 12 zones constructibles. Certaines d’entre elles sont déjà ornées de symboles de ressources et de granges de stockages (qui pourront être recouvertes au fil de la partie).

Les joueurs disposent également d’un navire sur lequel sont disposés leurs colons (ouvriers). Au cours de la partie, les joueurs pourront remplir les cases de leur camp avec les tuiles qu’ils auront acquises durant leurs tours de jeu. Celles-ci leurs seront utiles pour acquérir plus de ressources mais également les stocker.



Un long fleuve tranquile

Cap désormais sur le plateau central. Celui-ci représente plusieurs îles réparties en 4 zones. Chacune des îles dispose d’emplacements (un ou deux selon le nombre de joueurs) sur lesquels les joueurs pourront placer leurs ouvriers. Comme vous l’avez certainement compris, les places sont limitées et il faudra jouer des coudes pour obtenir sa place. Il faudra donc bien réfléchir à vos actions et anticiper celles des autres joueurs.

Parmi les actions possibles, les joueurs pourront acquérir de nouvelles tuiles terrain (à placer sur leur plateau individuel), récolter des ressources (bois, pierre, brique ou dindon), bâtir un nouveau terrain ou encore réorganiser votre camp.



Bâtissez votre colonie

Il existe différents types de terrains (montagne, forêt, prairie, canyon et désert). Ces tuiles sont ornées de ressources et de petits entrepôts de stockage. Chaque joueur pourra acquérir jusqu’à 2 tuiles par tour en y consacrant 2 de leurs colons. Les tuiles sont alors directement installées sur leur plateau personnel en suivant le cours de la rivière. Au fil de l’installation des tuiles, certains pionniers décideront de se sédentariser (et ne pourront dès lors plus être utilisés). Au plus vous faites progresser votre camp, au plus votre capacité d’actions diminuera. A vous de trouver la bonne vitesse et surtout la bonne stratégie.

Ces tuiles vont vous servir de coefficient multiplicateur lors de l’acquisition de nouvelles ressources. Lorsque vous placerez votre ouvrier sur l’une des îles “ressources” bous pourrez prendre autant de pions qu’il y a de symboles correspondants sur votre plateau (et sur vos tuiles). Au plus votre camp sera construit, au plus vous pourrez obtenir de ressources rapidement.

Oui mais… encore faut-il pouvoir tout stocker. Car les ressources acquises devront être disposées sur les entrepôts de stockages de votre plateau personnel. Les ressources en trop devront être directement remises sur l’île. A tout moment vous pourrez échanger 3 de vos ressources contre un dindon (tellement mignon !). A vous de ne pas avoir les yeux plus grand que le ventre et de bien anticiper le stockage lors du choix des tuiles.



Du bois, des pierres, des briques… et des dindons !

Les ressources vous sont nécessaires pour construire des bâtiments (qui vous rapporteront des points de victoire). Car oui, comme dans presque tous les jeux de gestion, le but du jeu est d’être le joueur possédant le plus de points de victoire en fin de partie. Soyez le plus rapide à construire vos premiers bâtiments et vous obtiendrez les meilleurs médailles bonus !

Il est possible également de permuter des tuiles terrains afin de réaliser des colonnes de même type. Cela vous permettra de scorer des points supplémentaires en fin de partie.

Une fois que tous les ouvriers (disponibles) ont été placés sur le plateau central on remplit à nouveau les espaces de tuiles, chacun récupère ses meeples et on recommence une nouvelle manche. La partie prend fin lorsque ‘un joueur pose son 5e jeton bonus ou 4e dans une partie à 2) ou sa 12e tuile terrain.



The River, un vent de fraîcheur

Comme vous l’avez compris, The River est un très beau jeu de collecte de ressources et de pose de tuile. Les stratégies sont multiples et l’interactivité entre les joueurs omniprésente. C’est un jeu qui séduira les familles, les joueurs débutants mais aussi les plus expérimentés. Il n’y a pas de réinvention d’un nouveau système de jeu mais tous les ingrédients en font un jeu très apprécié. Au plus la partie progresse au plus les choix deviennent serrés. Chaque partie est différentes et on s’essaye à différentes stratégies. Encore un jolie réussite signée Days of Wonder !




One thought on “The River

  • Reply Nenkira 29 janvier 2019 at 22 h 36 min

    Super articles, il faudra quand même ensuite au moins une partie pour bien saisir tout cela ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *