TIME Stories – la machine à voyager dans le temps

Avec 4 ans de retard, je peux enfin vous parler du phénomène ludique : TIME Stories. Ce jeu très intriguant, au design minimaliste et au concept novateur, est arrivé dans le monde ludiste comme une petite bombe, il y a maintenant 4 ans. Comme papa pour cet étrange bébé, cela ne pouvait être personne d’autre que les Space Cowboys. Ces créateurs de jeux innovants et non identifiés, ont depuis lors peuplés les ludothèques d’autres spécimens rares tels que Sherlock Holmes Detective Conseils, Orbis ou encore Unlock. Fan absolue de leurs créations, il me tardait de me mesurer à TIME Stories et à ses incroyables voyages dans le temps.


” FAUT VOIR GRAND DANS LA VIE, QUITTE À VOYAGER À TRAVERS LE TEMPS AU VOLANT D’UNE VOITURE, AUTANT EN CHOISIR UNE QUI AIT D’LA GUEULE ! “

RETOUR VERS LE FUTUR – DR. EMMETT BROWN.



Time is money

Car oui, c’est bien d’une machine à voyager dans le temps qu’il s’agit. Beaucoup plus moderne de la Delorean, je vous l’accorde. Vous voila donc membre de la très célèbre agence TIME. En tant que gardiens du temps vous allez voyager à travers les époques pour éviter des failles temporelles, résoudre des enquêtes ou même sauver le monde ! Pour mener à bien votre mission vous serez envoyer dans un “réceptacle” (un personnage vivant à l’époque visitée). Beaucoup plus discret, vous risquerez moins de vous faire repérer et de risquer de compromettre l’équilibre spatio-temporel. Mais comme on dit “time is money”, pas question donc de perdre du temps. Chacune de vos actions et de vos déplacements coûtera des unités temporelles à votre équipe. Et bien évidemment vous ne disposera que d’une quantité limitée d’unités par partie, faute de quoi vous serez renvoyé dans le présent et vous devrez alors tout recommencer depuis le début.


GAME OVER, SAME PLAYER SHOOT AGAIN ?


Et c’est là toute la force et la faiblesse de TIME Stories. Un peu comme dans un jeu vidéo, si vous échouez faute de temps ou de points de vie vous ressentirez la frustration du “game over”. Et tout comme sur une console il vous faudra alors relancer la partie et la recommencer avec plus de concentration et de prudence. Chaque “tentative” (ou run) vous permettra d’acquérir de l’expérience, de comprendre un peu plus le scénario, de parcourir les lieux et de récolter des infos. Travaillez donc en équipe (car oui il s’agit une fois de plus d’un joli coopératif), faites les bons choix, soyez perspicaces, optimisez vos actions et surtout ne gaspillez pas votre temps.

Infiltrez vous et soyez discret !

C’est bien joli tout ça, mais comment ça marche les voyages dans le temps ? Vous l’avez donc compris vous allez incarner l’une des personnalités proposées qui est directement liées à l’époque. Celle-ci dispose d’un certain nombre de points de vie, d’endurance mais aussi de capacités. Ainsi certains seront doués en discussions tandis que d’autres excelleront dans les coups. A vous de constituez la meilleure équipe possible. Ces personnages pourront se déplacer à travers un lieu (en restant toujours ensemble).

Chaque lieu sera représenté par une scénographie de cartes (présentant un panorama de l’endroit). Les personnages pourront explorer le lieu en positionnant leurs pions au dessus des parties qui les intéressent et retourner la carte correspondante. De cette manière vous allez découvrir des éléments, rencontrer des personnes plus ou moins agréables et pouvoir interagir avec elles, explorer de nouveaux lieux etc. A vous de suivre les bonnes pistes, d’être prudents et de ne pas gaspiller votre temps et votre énergie.



“IF WE GONE AGAIN ALL THE WAY FROM THE STARTS…”

STILL LOVING YOU – SCORPIONS


Run Forest, run !

Car oui, le temps joue contre vous. Chaque déplacement et chaque action vous coûtera des Unités temporelles, et comme je vous le disais plus tôt, en manquer vous mènera à votre perte. D’autant que rien ne vous facilitera la tâche, croyez moi ! A vous de rejouer la boucle temporelle jusqu’à ce que votre mission soit un succès (un vrai travail d’endurance qui risque d’éveiller quelques frustrations). Comme pour Unlock ce sont des jeux qui proposent une expérience unique, une fois la partie achevée vous n’aurez forcément plus envie d’y rejouer (a moins de souffrir de troubles de la mémoire). Chaque scénario nécessitera au moins 2/3 runs (donc environs 3/4 heures de jeu).


Asylum, l’asile des années folles

La boite de base est indispensable pour jouer à tous les scénarios. Dans celle-ci se trouve le premier scénario Asylum. Pour ce premier voyage vous devrez vous infiltrer dans un asile psychiatrique à l’époque des années folles à Paris. Choisissiez votre réceptacle parmi les patients du centre et évitez la mise en place d’une faille temporelle. L’ambiance est vraiment intrigante et les illustrations superbes. Nous avons réussi la mission à deux en 3 runs (en nous aidant de notes). C’est une excellente entrée en matière pour apprendre les mécanismes du jeu.


” DECKSPLORING ROLISTIQUE & HOLISTIQUE ”


Il existe de très nombreux opus, proposant diverses expériences (Moyen-âge, Egypte antique, Hollywood des années 80, la piraterie du 17E siècle, etc). A vous de choisir votre époque et d’enclencher la machine ! Nous on a adoré cette première mission et on se tarde de tester les suivantes. C’est fidèle à ce que propose les Space Cowboys : immersion, coopération, innovation. Si je peux déjà vous donner trois petits conseils : jouez toujours avec la même équipe de joueurs, ne laissez pas trop de temps s’écouler entre les runs et prenez des notes. Cela devrait vous permettre de profiter à fond des boucles temporelles sans pour autant vous y perdre. Allez je file, je pars pour sauver le monde dans les années 80 !


One thought on “TIME Stories – la machine à voyager dans le temps

  • Reply Laura 21 février 2019 at 10 h 58 min

    J’adore ce jeu ! Il est super immersif. Mais certaines extensions sont mieux que d’autre je trouve, j’ai moins accroché avec celle sur le bateau mais maintenant faut tester celle avec les zombies haha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *