[travel] USA 2011 : Los Angeles

Hello tout le monde ! Comme chaque vendredi je vous propose une nouvelle destination et cette semaine mon choix c’est porté sur Los Angeles ! Soyez indulgents avec la qualité des photos (nous nous sommes un peu améliorés depuis – enfin j’espère). Pour ceux qui sont déjà allé visiter la cité des anges vous savez qu’il y a tout à faire et tout à voir. C’est une ville où nous aurions bien passé une semaine (ou plus), mais notre road trip était assez serré au niveau du timing. Voila donc la première partie de notre passage à L.A. La prochaine fois je vous emmènerai faire un tour dans les studios : )

Au bout du monde… Du moins au bout de notre carte du monde d’Européen (la terre étant ronde, pour les américains, c’est leur continent qui se trouve au centre de la carte). Nous n’aurons jamais été aussi loin, 9000 km nous séparent à présent de notre terre natale. Nous avons donc quitté l’East Coast, rendue notre titine rouge, et pris un avion en direction de la Californie. Le vol aura été un peu agité, surement dû aux vents contraires.  Pas d’attardement après l’atterrissage car notre nouvelle voiture nous attends et on est impatient de faire sa connaissance. On doit admettre que les américains sont vraiment mieux organisés et beaucoup plus efficaces que nous. Le checking peut être fait sur une borne électronique, et avec le temps de remise des bagages on en a eu pour dix minutes ! A la sortie de l’avion, récupération des valises dans un temps record (et jusqu’à présent il ne nous en manquait pas une!) et direction les shuttles pour les agences de location de voitures qui roulent en boucle et viennent rapidement vous chercher juste devant la sortie du terminal.

01

Nous étions vraiment très satisfait de notre location chez Alamo mais pour la cote ouest, la meilleure offre provenait de chez Dollar… Et oui ça ne s’invente pas !  » I need a dollar… dollar is what I need » Cette fois, nous avons choisit de prendre un mini suv pour nous conduire à travers les terres arides et sauvages du far West. Après que la vendeuse ait essayé de nous refourguer une assurance complémentaire dont on avait pas besoin (déjà couvert par mondial assistance), nous arrivons sur le parking où nous attendaient trois voitures… Dude where is my car ?… Une Ford escape blanche, une grise et une Jeep Liberty blanche. On vous laisse deviner laquelle a conquit notre coeur ? La Liberty bien entendu ! Pour tailler la route dans les canyons rien de tel qu’une jeep blanche ayant déjà l’appellation Liberty ; )

02

03

Ça y est ! On est dans la cité des anges ! Plus rien à voir avec les deux semaines précédentes, tout est radicalement opposé. Le soleil éblouissant, les palmiers ombrant légèrement les rues, ce petit vent venant de l’océan et surtout des noms de célébrités ou de rues connues un peu partout pour nous rappeler que nous ne sommes pas dans n’importe quelle ville. Madonna disait everybody comes to Hollywood.. Et bien nous ferons partie du lot. Nous déposons vite fait nos bagages à l’hotel et reprenons la route vers Hollywood boulevard et son Walk of fame. Trop impatients, malgré la fatigue de la journée et du vol, avec deux heures de décalage en plus… (nous en sommes donc à 9h de décalage) Rien ne nous donne plus envie que de plonger au cœur de tout cela.

Nous commencerons par Hollywood Highland qui est un énorme centre commercial à ciel ouvert. Encore des magasins vous nous direz.. Mais non le lieu vaut vraiment le coup  d’œil. Juste à cote se trouve le Chinese Grauman Theatre, c’est là que les stars viennent immortaliser le sol en mettant la main à l’asphalte. Ce jour la justement la dernière « dalle » en date était occupée à sécher, la star étant la première top modèle mondiale, Janice Dickinson. Devant le théâtre on croise toute sorte de personnes… Dark Vador qui taille la bavette avec John Travolta.. Samuel L Jackson qui prend la pause tout près de captaine america.. C’est un peu ça Hollywood !

04

05

06

Sur le trottoir étoilé, on peut voir le nom d’acteurs, musiciens, cinéastes, chanteur etc. Certains sont mondialement connus.. Tandis que d’autres datent d’un autre temps… Je pensais à tort que le Walk of fame n’était qu’une rue.. Et bien non, les stars ont bel et bien envahi les rues de Hollywood. Les limousines rallongées sont encore plus communes qu’à New York et le public est parfois très surpenant aussi, dans des tenues étranges ou originales, et parfois accompagnés de leurs fans. On ne sait pas trop qui est la star et qui la joue.

08

09

10

Nous avons été assez surpris par l’état des trottoirs… certains ont vraiment mal vieilli et l’étoile s’est un peu ternie pour certaines célébrités.  Nous avons donc fais l’essentiel en parcourant Hollywood boulevard et pour le reste, nous avons décidé de nous munir d’une carte reprenant les différentes stars et leurs emplacements. Après notre petite escapade dans les canyons nous retournerons quelques jours à L.A avant de prendre le vol de retour, on en profitera pour faire les étoiles manquantes.

collage02 collage3 collage4

Sur Hollywood boulevard vous pouvez trouver tout et n’importe quoi ! Boutiques de luxe, vendeur de hotdog, magasin vintage, bazar à souvenir, tatoueur, smoke shop… Ce qui marque définitivement la césure avec la cote est, c’est le style des vêtements : ici vous trouvez  le nécessaire de Betty Boop et de Pamela Anderson… Vulgaire ou too much ? Mais non vous êtes à Hollywood voyons ! Loin de nos gouts… On tente vainement de trouver un maillot… Autant vous dire que c’est comme pour Tom Cruise : mission impossible !

17

18

19

Nous commençons à avoir un peu la « dalle » à parcourir ces trottoirs (je pense que c’est le seul endroit au monde où les gens ont les yeux rivés sur leur pieds…), on s’arrête donc dans un restaurant japonais, histoire d’étancher la soif de sushi de Charlie. En entrant, le personnel de salle vous salue en criant… Drôle de coutume… Mais au moins vous êtes sur qu’ils vous ont vus. Au menu, sushis froid, tiède ou cuit. Leur carte est très différente de ce que l’on à l’habitude de trouver en Belgique, on en profite pour découvrir de nouvelles saveurs. Et puis en toute logique les plus à même de faire les meilleurs California rolls sont surement les japonais californiens eux même. Avant de prendre la route du retour on fera un petit détour pour voir l’Egyptian theater et le records tower.

20

21

22

23

b

a

c

d

e

f

g

h

i

j

k

La prochaine fois je vous parlerai des studios, alors stay tuned ! 

[button size= »small » color= »blue » style= »download » new_window= »true » link= »http://ilovemypixel.be/blog/wp-content/uploads/2013/12/LA2.pdf »]Mon guide sur Los Angeles[/button]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *