Trop jeune pour avoir une tablette ? #Vtech

Hello tout le monde !  J’espère que vous vous portez bien ?  Et que vous avez bien profité de ce beau dimanche enneigé ?  Nous voila déjà mi-décembre. A peine avons nous rangé les transats et jouets d’été, que l’hiver et la neige recouvre déjà le jardin.  Et qui dit décembre, dit surtout : course aux cadeaux de Noël.  Alors oui je sais, certains m’ont entendu dire “non mon Pixel il n’aura pas de tablette et ne passera pas au numérique avant qu’il ait dix ans”.  Depuis qu’il est tout petit, nous favorisons les jouets en bois, les livres, le dessin.  Bref l’encrage dans les choses réelles et matérielles.  Nous avons toujours pensé qu’il était primordial qu’il puisse d’abord découvrir le plaisir de manipuler des objets, de griffonner un crayon sur du papier et d’éviter tant que possible les écrans.  On a de la chance parce qu’il ne nous a jamais demandé quoi que ce soit.

Mais alors pourquoi changer d’avis  ?

Il peut passer des heures à jouer avec des billes, des dominos ou son train en bois.  Mais alors pourquoi avoir changé d’avis ?  Pourquoi avoir précipité l’arrivée d’une tablette et ainsi son entrée dans le monde virtuel ? Je vais vous parler de mon avis, de notre décision et de ce qui nous semble être le mieux pour notre Pixel.  Sachez donc que ceci n’est pas LA vérité absolue. Je ne suis pas spécialiste de l’enfance et que je ne prétend en rien avoir la meilleure opinion.  J’avais juste envie de vous partager notre réflexion en toute transparence. Bref maintenant que les petites précautions d’usages ont été prises, je vais vous parler de l’entrée du Pixel dans le monde 2.0 ainsi que notre avis sur sa tablette Vtech Storio Max 2.0 (que nous avons eu la chance de recevoir par la marque).

tablette storio max vtech

Enfant de la télé (génération 80) mais pas que !

Tout d’abord je vais vous expliquer ce qui m’a poussé à lui mettre une tablette entre les mains ainsi que les raisons qui nous avaient jusqu’alors décidé du contraire.  J’étais déjà une petite graine de geek avec un papa informaticien qui avait un super ordinateur, des disquettes et internet (enfin si on peut appeler ça comme ça).  Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours eu les doigts sur un clavier et les yeux sur un écran.  Je pouvais y passer des heures jours.

Que ce soit pour jouer à Simcity 2000, les Sims, un jeu tycoon (pour construit un parc à thème, une pizzeria, un hôpital ou n’importe quoi d’autre).  Voir même parfois juste avoir le plaisir de chipoter dans les dossiers… En tant qu’enfant unique, l’ordinateur a toujours été un excellent compagnon de jeu.  J’en ai d’ailleurs rédigé un article avec mes jeux pc vintage préférés.

Le monde (réel et virtuel)

Ma maman était quand à elle, plutôt allergique à tout ce qui était technologique.  Elle ne trouvait aucun intérêt à s’enfermer derrière la lumière d’un écran quand il y avait un beau soleil dehors.  Ainsi elle m’a transmit le plaisir de se balader, le goût des voyages et de la nature et bien d’autres choses.  Je pense que mes parents m’ont chacun fait découvrir leur monde (virtuel et réel).  Ainsi malgré ma légère addiction au numérique, j’aime aussi cuisiner, dessiner, rénover des meubles, jardiner etc.  Si je vous raconte tout ça c’est parce que même si c’était mieux dans les eigthies, je pense qu’à l’heure actuelle c’est toujours important (si pas plus) d’ouvrir un maximum de portes à nos enfants.

Si mes parents m’avaient bridé et privé de mon ordinateur (à l’âge de 6 ans déjà), je n’aurai surement pas acquis tant de facilité avec l’utilisation de programmes tels que Lightroom, Premiere ou Photoshop (qui me sont indispensables dans mon métier). Ainsi dès l’enfance j’avais, sans le savoir, commencé à acquérir des compétences nécessaires à mon métier. C’est aussi pourquoi on voit de plus en plus de robots, de kits de constructions électroniques et même de jeux en bois de programmation pour les petits dans les catalogues de jouets !

Un outil d’apprentissage

Alors oui, j’ai “gaspillé” pas mal de temps à jouer avec des jeux informatiques alors que j’aurai pu jouer dehors ou faire du vélo.  Mais j’ai aussi appris plein de choses avec de chouettes programmes éducatifs tels que “Où est passée Carmen Santiago” ‘Adibou” etc.  Et maintenant que l’ère digitale est omniprésente dans nos quotidiens et celui des enfants, ce serait selon moi l’enfermer que de lui interdire d’utiliser de tels outils.  Et puis avec un Pixel aussi curieux et en demande  constante d’apprentissage, cela aurait été idiot de ne pas lui fournir un appareil lui permettant de se développer.

tablette storio max vtech

La tablette oui, mais avec modération !

Bref vous l’aurez compris, après avoir longuement discuté avec le chéri (qui n’était pas convaincu à la base), nous avons décidé de lui ouvrir les portes du monde 2.0.   Oui mais pas sans certaines limites.  Ainsi, nous lui avons expliqué qu’il y avait une limite de temps.  Passer trop de temps derrière l’écran aussi petit soit il n’est pas bon pour ses yeux et son développement.  Cela peut aussi lui faire oublier le temps et le monde qui l’entoure.  L’idée était de lui ouvrir des portes et pas de le couper du monde.

Nous lui avons donc fixé une limite de 30 minutes d’utilisation grâce au panel parent de la tablette.  Certains trouverons ça trop, d’autres pas assez.  Selon les jours nous l’adaptons également. L’interface parents est vraiment très bien faite et permet de tout modifier facilement.  Une fois la durée de jeux atteinte il ne pourra plus l’utiliser jusqu’au lendemain.

Pas une babysitteur 2.0

La tablette n’est pas une nounou de substitution.  C’est en réalité la limite que nous nous somme fixés.  On voit selon moi, trop d’enfants cachés derrière une tablette lors d’un repas au restaurant.  Alors non je ne lance pas la pierre (Pierre ! : )- ), on sait à quel point c’est tentant.  Néanmoins c’est quelque chose que nous voulons éviter tant que possible.  Alors parfois pendant les longs trajets ou pour de longues attentes oui, mais à chaque fois qu’on va quelque part, non.  Pour le moment c’est quelque chose qui se passe super bien et depuis des semaines d’utilisations (pas tous les jours, il préfère quand même les “vrais jouets”) on ne déplore aucune crise : ) !

tablette storio max vtech

Sa première tablette : La Storio 2.0 Max de Vtech

Et voila donc sa tablette, celle qui lui a ouvert les portes du monde 2.0.  Sans aucune hésitation nous nous sommes tourné vers ce qui est pour moi LA marque de référence en ce qui concerne les outils et jouets technologiques pour enfants : Vtech.  Si vous me suivez depuis quelques temps vous devez savoir que c’est une marque que j’affectionne particulièrement.  Et comme nous pouvions nous en douter, elle allie les deux qualités essentielles : solidité et interactivité.

Légère, design, tactile et avec un grand écran HD de 5 pouces, elle plaira aussi bien aux plus jeunes qu’aux plus grands.  Elle propose une interface animée et totalement personnalisable (ainsi l’enfant pour choisir le fond d’écran et rajouter les éléments qu’il désire).  Elle évolue aussi en fonction du temps.  Tout comme la tablette de papa, elle a un appareil photo (certes les photos ne sont pas waouw comme sur un smartphone mais ça fait le job pour un enfant).  La caméra est rotative, vive l’initiation au selfy agrémentés de petits effets et trucages marrants.

Il y a de nombreux jeux, vidéos et applications téléchargeables sur le store.  La plupart sont payantes mais cela pourrait être l’objet d’une récompense pour un bon bulletin et l’occasion aussi de renouveler l’attrait de la tablette.  4 jeux sont déjà installés et permettrons de nombreuses heures de jeux. Il est également possible d’ajouter des cartouches de jeux vendues dans le commerce.  Notre Pixel a reçu Pat Patrouille avec sa tablette et autant vous dire qu’il a fait des bonds !  Il y a énormément de titres disponibles adaptés selon les âges et les personnages préférés des enfants.  En plus d’être ludiques ce sont également des jeux éducatifs pour apprendre à compter, l’alphabet etc.

Tout comme les tablettes de papa il y a de nombreuses applications : un calendrier, une calculatrice, un album photo, un bloc-notes, un chronomètre etc.  Vous pouvez également (toujours avec le store) acheter des films ou des épisodes de ses dessins animés préférés, des musiques ou même des ebooks.  Ainsi quelque soit le support tout est gérable et stockable sur sa console.

Et puis finalement la tablette que nous avons choisie est spécialisée pour les enfants avec de très nombreuses sécurités et protections.  On a la chance d’avoir un petit garçon extrêmement respectueux des règles, il n’a donc jamais touché à nos téléphones, ordinateurs , pas même à la télécommande de la télé !  Néanmoins les paramètres protègent les différents accès à internet et au store (auquel il ne peut faire qu’une wishlist).  Via l’application Kid Connect il pourra vous envoyer des messages, des dessins et même des photos sur votre téléphone.  Et je trouve ça super sachant que nous sommes assez souvent en déplacement.

tablette vtech

Vous l’aurez compris ce bel objet à été adopté par le Pixel.  Et moi qui avait peur qu’il ne s’isole, j’ai pu constater qu’il était possible d’y jouer à plusieurs lors d’une après midi à la maison avec son meilleur ami.  Il respecte parfaitement les limites que nous lui avons expliquées et s’arrête même parfois avant la fin du temps imparti.  Bien qu’il aime ce nouveau monde du 2.0 il n’en oublie pas le réel et continue de jouer avec ses Lego, voitures et dominos.  Je pense donc que 5 ans était, pour mon Pixel, le bon âge pour recevoir une tablette et s’initier au virtuel.

Et vous qu’en pensez vous ?

 

 

13 thoughts on “Trop jeune pour avoir une tablette ? #Vtech

  • Reply lau and the girls 12 décembre 2017 at 13 h 36 min

    Même âge et même tablette reçue récemment par Saint-Nicolas. Je n’ai pas encore assez de recul, puisque cela fait à peine 10 jours qu’elle l’a. Mais j’ai déjà constaté qu’on devait faire quelques ajustements, notamment par rapport au temps qu’elle y consacre !

  • Reply Anne-Claire 12 décembre 2017 at 18 h 20 min

    Je suis désolée mais je n’adhère pas du tout. A la tablette comme à l’article. On dirait que vous cherchez absolument à justifier un sponsor/avantage/cadeau/appelez-ça-comme-vous-voulez, bref à leur offrir ou vous offrir une visibilité sur la toile. Bravo, UNE de hellocoton. Votre premier avis sur “pas de tablette avat 10 ans” était sans aucun doute le bon… mais le chant des sirène. Je comprends. Par contre je ne suis pas dupe de Vtech qui passe par des maman comme vous, très sympathiques au demeurant, fleurant bon la maman qui veut le mieux pour son enfant, et qui peut dire “Au début non, mais j’ai essayé et en fait c’est top. et moralement justifiable. Même moi j’ai chagé d’avis, pourquoi pas vous. achetez Vtech”.

    • Reply Billie 12 décembre 2017 at 23 h 07 min

      Bonjour Anne-Claire. Je comprends votre avis et je le respecte. Pour ma part il s’agit comme mentionné dans l’article de mon unique avis. Je n’ai en rien caché que l’article avait été reçu (et c’est à ma demande auprès de la marque avec laquelle je travaille depuis des années). Si le produit ne me convient pas ou ne convient pas à mes enfants je n’ai aucune obligation d’en parler. Je vous ai juste partagé mon opinion. C’est aussi ça le but du blog, on est pas obligé d’y adhérer et je respecte que vous soyez contre. Par contre je n’ai aucune obligation vis à vis de la marque ou de mes lecteurs à part d’être sincère et transparente, ce que j’ai été.

      Il n’y a rien de plus personnel que sa manière d’élever ses enfants. Je ne suis pas la meilleure des mères et ce qui convient à mon fils de 5 ans n’est certainement pas ce qui convient à un autre. Je n’ai pas le besoin de me justifier car je ne me sens aucunement mal par rapport à ça. Par ailleurs j’avais envie de partager cela à d’autres qui pouvaient se poser la même question que moi.

      Libre à vous de penser comme il vous semble :)

  • Reply Cyrielle 12 décembre 2017 at 20 h 33 min

    Nous avons la tablette depuis de nombreux mois et on l’adore. Il y a pas mal de jeux éducatifs adaptés à tous les âges et ma fille adore l’application pour faire des dessins. Je suis pour ce genre de jouets, je pense qu’on est dans une époque où il est impossible de passer à côté et que le numérique a une place tellement importante que ce n’est pas une mauvaise chose de leur faire découvrir petit à petit avec des objets adaptés. Ici, elle n’a pas (encore) de limite de temps d’utilisation mais elle ne l’utilise jamais très longtemps. Et tout ça ne l’empêche aucunement de jouer avec ses autres jouets “physiques”, ça permet de varier :-)

  • Reply fleur 12 décembre 2017 at 22 h 07 min

    Il me semble quand même que ça fait beaucoup 1 demi heure par jour. Les fin d après midi et les soirées sont courtes. On consacre ici 1h00 a 2 heures de lecture par jour (histoire du soir comprise) , 15 a 20 minutes aux devoirs, 45 minutes a 1 heure de jeux divers, souvent aussi 10 a 20 minutes de dessin ou coloriage. Il y a le repas. 30 minutes de dessins animés sélectionnés pendant que je prépare le repas : les 3 mousquetaires, le tour du monde en 80 jours, tom Sawyer… en fait, je ne vois pas comment caser encore des jeux vidéo ! Minidou y a accès parfois sur nos téléphones ou tablettes, pas plus de 30 minutes par mois ( 2 séances de 10 a 15 minutes par mois grand grand max) mais ca reste notre telephone, notre tablette. Sous notre surveillance. Je pense que en dessous de 9 ans, 15 minutes 2 fois par semaine, c est un max. C est le côté quotidien qui me gêne. Certains de mes eleves de collège sont des joueurs réguliers et sont pourtant peu compétents en informatique. Même retrouver un fichier est trop souvent mission impossible. Et ce sont les non joueurs qui finalement s en sortent le mieux… alors…

    • Reply Billie 12 décembre 2017 at 23 h 10 min

      Bonjour Fleur,

      Certains spécialistes du développement diront que la lecture peut aussi provoquer un enfermement autistique chez l’enfant (si si je l’ai lu cette semaine !). Cependant mes enfants sont également friands de livres (c’est de loin leur premier reflex le soir et le matin – et entre temps également). Malgré tout la technologie fait partie du quotidien et de leur avenir. Pour ce qui est de la limite de temps c’est selon les enfants, le programme et le moment. Il ne l’utilise pas quotidiennement. Il ne l’a demande pas tous les jours et parfois même pendant une semaine il ne l’allume pas. Mais une limite est fixée par jour. Une fois de plus ce n’est que mon avis :)

  • Reply fleur 12 décembre 2017 at 23 h 59 min

    alors ça me rassure qu’il ne passe pas 1 demi-heure chaque soir devant sa tablette. Parce que à 5 ans, il y a mieux à faire le soir. Quant à la lecture, c’est le top de l’ouverture sur le monde, l’ouverture sur l’autre, l’ouverture au langage. On lit à deux ou trois. On parle des lectures. c’est une activité partagée. Le temps de jouer, dessiner, parler avec sa famille, de s’ennuyer, de dîner. Tout ça à caser entre 16h00 et 20h00 (souvent moins pour la plupart des parents) : je ne conseille pas aux parents des 5-9 ans d’offrir une tablette. Un accès à la tablette des parents durant un resto pour regarder un dessin animé, c’est suffisant.

    • Reply Billie 13 décembre 2017 at 0 h 10 min

      Et bien justement pour ma part j’ai l’idée inverse. Il n’utilise jamais nos smart phone, tablettes, pc etc. Je préfère qu’il ait un outil adapté avec des programmes pour son âge et être certaine qu’il ne se trouve pas sur internet ou des application pas adaptées :) La tablette est surtout utilisée pour les temps “morts” parce que avec 3 enfants dont des jumeaux de 20 mois il y a des moments où il doit attendre. En dehors de ça nous ne l’utilisons jamais au restaurant (tout du moins pour le moment). Après comme toujours c’est différent d’un enfant à un autre. Le jour où il m’a expliquer l’histoire des moteurs à combustions grâce à son stylet leapfrog j’ai compris que parfois la technologie pouvait lui apporter beaucoup plus que des livres (puisqu’il ne sait pas lire et qu’avec les jumeaux je ne peux pas toujours être disponible). Voila voila :)

  • Reply annie 13 décembre 2017 at 3 h 10 min

    Intéressant article. Je vois qu’on est de la même génération (j’ai 32 ans).

    Pour ma part, je trouve que les tablettes, c’est un peu nul. C’est super passif. C’est pas comme l’ordinateur de notre enfance où on pouvait programmer, faire notre blog avec les codes html, faire nos exposés sur word, utiliser photoshop ou paint…

    La tablette c’est beaucoup plus passif, en plus, les jeux qui sont proposés dessus sont souvent “infini”. Genre on peut jamais les terminer, d’où l’addiction folle.

    Je dis ça, car je traîne avec des “jeunes” de 20-22 ans… ils utilisent super biens les réseaux sociaux, mais ils sont trop nuls pour coder (html, excel ou même optimiser leur ordinateur, installer une imprimante en réseau…), ou même pour utiliser des raccourcis clavier sur word, trouver un fichier, bien utiliser une dropbox… et je pense que c’est parce qu’ils ont été trop passifs, avec des tablettes ou des MAC.

  • Reply fleur 13 décembre 2017 at 8 h 04 min

    Bien entendu, lorsqu’il se retrouve sur notre téléphone ou sur tablette (ce qui est finalement assez exceptionnel), c’est sous notre surveillance. Là encore, il ne se retrouve pas seul face à l’outil numérique. Il y a toujours des temps morts, et il va automatiquement bouquiner (moult livres qui tainent) ou dessiner.

  • Reply Elsa 17 décembre 2017 at 11 h 22 min

    Chacun fait ce qu’il veut ! C’est comme avec montrer Star Wars a des enfants de 5 ans, ce sont des choix personnels… Là ou je ne suis pas d’accord, c’est quand tu dis que commencer tôt t’as aidé dans ton métier… J’ai les mêmes compétences que toi, sur les mêmes logiciels voir aussi des logiciels de codage et j’ai commencé sur le très tard… ! et j’ suis aussi “bonne” qu’une autre ;)

    • Reply Billie 17 décembre 2017 at 13 h 35 min

      Tant mieux pour toi :) Comme tu le dis, chacun fait ce qu’il veut.
      Pour ma part ça m’a vraiment aidé, surtout que j’ai tout appris par moi même ensuite.
      Jamais je n’ai dis que ceux qui n’avais pas eu d’ordinateur étant jeune était moins bons..

  • Reply Aléna 9 janvier 2018 at 21 h 11 min

    Rhhhha, génération Adibou, Thème Park, Les Sims ou démineur … moi aussi ! Bravo pour cet article nuancé, la technologie fait partie de notre monde, à nous d’en tirer profit et d’en faire bon usage. Des bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *