#VDM : Someone is happy with less than you have

Bonjour à tous ! Je sais que mes derniers articles étaient assez légers, c’est facile de vous parler de mes anciens voyages, de cosmétiques, de mes envies shoppings etc. Pourtant ma vie ne se résume pas à ça, loin de là. Ces derniers temps je dois vous avouer que le moral n’y est pas. Je ressens cette angoisse, cette peur et ce manque de confiance. J’ai toujours été comme ça, y a des périodes plus « compliquées » que d’autres. Mais bien que j’ai appris  » à vivre avec « , c’est toujours compliqué pour moi de trouver les mots pour vous en parler. Certains mettent ça sur le compte de la saison et du froid. Je ne penses pas, c’est ancré en moi. J’ai tout pour être heureuse et épanouie : un fiancé formidable que j’aime énormément, un petit bout qui grandit bien et qui me rends un peu plus fière chaque jour, des boulets en pleine forme, une grande maison (en chantier mais avec un très gros potentiel), un métier passionnant (qui nous fait rencontrer des personnes géniales, et  nous emmènera à Bali prochainement), une famille que j’aime et des amis en or. Bref tout va bien. Et pourtant je ne suis pas heureuse.

86257b9e9d5a2f6a3564d3becb4bf00aQuand je vois ces mots s’aligner sur mon écran je me dis que je n’ai pas le droit, que « quelqu’un d’autre que moi est bien plus heureux avec moins que ce que j’ai« . Je le sais, et j’en suis désolée. Mon plus grand problème en réalité (voir mon seul problème) c’est moi. Je suis une éternelle insatisfaite. Mon coté perfectionniste à outrance m’a permis d’évoluer, de m’améliorer et d’atteindre des objectifs que je ne pensais pas pouvoir viser. Bien que ça m’apporte, un petit « challenge !, you deal ? » constamment je dois avouer que c’est épuisant. Je ne sais pas vivre sans envies ou projets, c’est un peu mon problème mais aussi ma marque de fabrique. Mes amis m’ont toujours connu ainsi et c’est donc naturel pour eux que je sois toujours occupée à faire un tas de trucs en même temps. Plus que quelque chose d’épanouissant c’est un peu devenu pour moi une course en avant (mais vers quoi ?).

Ces dernières années ont été incroyables. Les plus belles de ma vie ? Sans aucun doute ! Non seulement j’ai appris beaucoup sur moi mais j’ai en plus eu le bonheur de fonder ma famille. Ces rêves que je ne croyais pas à ma portée sont très vite devenus des souvenirs (Voyage aux USA, Photographier des concerts, Avoir notre chez-nous, Devenir maman, etc). Tout a été très vite et de façon très intense. Suis je nostalgique ? Un peu oui :), mais j’aime mon quotidien tel qu’il est aujourd’hui et je sais que cette année sera tout aussi incroyable que les précédentes.

Alors pourquoi ça va pas ? Je ne suis pas jamais fière de moi. Je sais que ça va paraître « prétentieux ou autre » mais j’aimerai être une grande photographe (être publiée, faire de grands wedding destinations, être reconnue dans le domaine), je voudrais être jolie (m’y connaitre en maquillage et en soin, perdre du poids, être aussi jolie que toutes ces filles sur les blogs), être une bonne maman, avoir bon goût pour tout, etc. Et quand bien même j’y arriverai un tantinet,  pour le moment j’ai le sentiment d’être juste « mal dans ma peau« . Oui je sais ce n’est pas ainsi que j’aime me montrer. Alors soyez indulgents avec cet article qui n’a pas vraiment de sens.

Bon alors on fait quoi ? Mon chéri m’a déjà posé la question une dizaine de fois. Je n’ai pas su quoi lui répondre. Il n’y a pas vraiment de solutions toute faites et je pense même qu’il n’y a pas de solution du tout. C’est juste une période, ça passera… Mais comme le temps passe (et on déteste perdre notre temps), je vais quand même mettre des choses en place.

2d4ef0fa01e63f5f2b96ec48a1d3eec3

Faire une grande liste des choses qui me rendraient heureuse cette année.

Essayer d’arrêter de me comparer aux autres blogs etc.

Remplir une jarre de toutes les choses qui me rendent heureuse au quotidien.

Passer moins de temps sur les réseaux sociaux.

Prendre plus de temps en famille.

Apprendre à être patiente et indulgente avec moi.

 

Et si la lumière était en cause ?

Je sais que certains facteurs aggravent cet état (un peu dépressif). Si en hiver les gens sont plus dépressifs ce n’est pas sans raison. En plus de souffrir d’un manque de vacances et de barbecue, notre corps éprouve un besoin en luminosité. Pour faire bref : En plus de nous donner une bonne raison d’enfiler nos jolies Rayban et de nous donner un joli teint halé (voir un bronzage méditerranéen pour certains), le soleil nous apporte sa lumière qui est vitale pour l’homme. Le corps crée une hormone appelée mélatonine (qui est l’hormone de l’obscurité qui nous aide à dormir) et le soleil inhibe l’effet de cette hormone. Si vous manquez de lumière, votre corps continue a produire de la mélatonine et provoque ainsi cet état de somnolence. Lorsque le corps a une bonne dose de lumière, il créée alors de la sérotonine (qui est antidépressive). Bref si t’as pas de soleil : t’as l’air d’un zombie !

Il existe ainsi des séances de luminothérapie (attention je ne parle pas du tout de banc solaire) parce que même les rideaux grands ouverts, le soleil rayonne beaucoup moins en hiver ( 50 000 à 100 000 LUX en été contre 2 000 à 10 000 LUX en hiver ). Et évidemment en intérieur cela se joue entre 100 à 500 LUX ! Bref quand le moral est au plus bas : sortez de chez vous et prenez le soleil ! Pour ma part je vais soigner mon moral avec un peu de lumière  et beaucoup de relativisme : )

Et vous sentez vous les effets de l’hiver ?

Que faites vous quand vous n’avez pas le moral ?

Avez vous des périodes « down » ?

2 thoughts on “#VDM : Someone is happy with less than you have

  • Reply becomeadinosaur 20 février 2014 at 18 h 28 min

    Depuis le début de l’hiver je suis en Suède pour un stage et je suis confrontée à ce problème de lumière ! Nous avons eu des journées ou le soleil se levait à 9h00 et se couchait à 14h30. Et en plus le mois de Janvier 2014 a remporté le record du plus petit nombre d’heure d’ensoleillement depuis 20 ans ! Bref mon moral en a bien pris un coup, je suis beaucoup plus facilement morose, j’ai beau essayer de bien dormir je suis souvent un peu molle du genoux. Mais je me rend compte que les Suédois attendent le soleil avec impatience, quand nous avons eu des journées ensoleillés en début de semaine les gens s’arrêtaient dans la rue pour exposer leur visage au soleil ( et oui j’ai fait exactement pareil, mais qu’est ce que c’est bon ! ). Du coup pour pallier à ce manque de soleil j’essaye de manger beaucoup de fruits pleins de vitamines, de cuisiner plus souvent pour me faire plaisir, j’essaye aussi de faire du sport régulièrement pour bien dormir. Mais qu’est ce que j’a hâte au printemps !

    Bon courage à toi, le printemps arrive bientôt !

    • Reply Billie 20 février 2014 at 19 h 12 min

      Oui c’est clair que c’est encore pire que chez nous (je suis de Belgique). Courage à toi aussi alors : ) C’est vrai que faire le plein de vitamines en mangeant des fruits est une très bonne alternative au soleil :) Je suis fan de ton site waouw (et le design est juste magnifique) :) A bientot !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *