Un vélo de grand avec B Twin ! #Decathlon

Hello tout le monde !  J’espère que vous allez bien ?  Ici, tout roule (et c’est le cas de le dire ^^) !  L’été est pour nous synonyme d’avancement dans les travaux de la maison, de petites et grandes excursions, de beaucoup de boulot mais aussi de temps en plein air.  Passant énormément de temps derrière mon écran, j’essaye de prendre l’habitude de faire une petite ballade en fin de journée (histoire de m’aérer un peu les neurones).  La météo étant capricieuse, c’est pas toujours possible.  Mais quand le temps le permet, on enfile vite les chaussures, on sort la poussette et nous voila partis.  Cet été, nous avons décidé d’apprendre au Pixel à rouler avec un vélo de grand (à deux roues).  Son papa étant un pro des roulettes (il faisait pas mal de roller), j’étais certaine que ce serait un super prof pour lui apprendre.  Il faut dire que j’ai pour ma part, une sainte horreur d’à peu près tous les sports et que j’ai appris à rouler très tard (après mes 10 ans !).  Bref, nous avons donc proposé l’idée au principal intéressé qui a de suite été emballé.  Et comme de nombreux stages dédiés à l’apprentissage du vélo sont donnés près de chez nous, c’était parfait !   Bref, nous voilà partsi en quête d’un petit bolide.

Ayant la chance d’être en collaboration avec Decathlon (le comble hein pour une allergique au sport comme moi ^^), j’ai eu l’occasion de pouvoir tester leur célèbre marque « B’Twin ».  Quand je dis « je », c’est surtout le Pixel : )  Nous avons alors fait un petit tour sur le site afin d’avoir une idée des différents modèles et de la taille qui pourrait lui convenir.  Comme le site est très fournis en informations, nous avons trouvé cette page conseils qui répond parfaitement à toutes les questions que nous nous posions.  Un vélo se choisit donc selon différents critères : l’âge de l’enfant, sa taille et l’utilité (chemins de campagne ou trottoirs citadins).  Une fois qu’on a une idée un peu plus claire du vélo, le plus adapté selon les critères de notre enfant, on peut découvrir la sélection des modèles et des couleurs.  Nous avons opté pour un modèle noir avec quelques touches néons.  Je vous conseille vivement d’aller en magasin afin de le tester avec votre enfant pour être certain de la taille.  Du haut de ses presque 5 ans et de son mètre dix, notre Pixel a choisit la version 16 pouces (et comme la selle est adaptable, il pourra grandir avec pendant quelques années).

Pas de vélo sans casque !  Et quand les couleurs sont assorties, ça donne un super style !  Non seulement c’est obligatoire, mais c’est surtout une question de bon sens.  Normalement, le Pixel porte également des jambières et des coudières mais comme ici le vélo était stabilisé par une barre d’apprentissage, il ne risquait pas de tomber.  Après l’excitation d’avoir reçu un nouveau « jouet », place à l’appréhension et la peur de tomber.  On propose alors à ce jeune conducteur de faire connaissance avec son véhicule.  On règle la selle pour qu’il puisse toucher le sol et se maintenir en équilibre à l’arrêt.  On lui explique le frein, les roues, le klaxon et les pédales.  On le rassure en lui montrant que grâce à la barre d’apprentissage, papa peut équilibrer le vélo.  On l’encourage, le motive et nous voila partis.  Cette barre est vraiment super, non seulement le Pixel est rassuré et peut apprendre en douceur mais en plus on évite de se bousiller le dos en devant marcher plié en deux.  Elle est facile à accrocher et à retirer.  De quoi apprivoiser doucement son équilibre (ou plutôt la perte de celle-ci).

A ce stade les pédales ne sont en réalité pas du tout nécessaire.  Il faut que l’enfant apprenne à gérer son équilibre.  Nous pensions lui avoir facilité l’apprentissage grâce à sa draisienne.  Au final, celle ci était beaucoup trop lourde (bien que super belle).  Et comme le Pixel est très sécuritaire, il a tendance à être plus « lent » à se lancer.  Être assis correctement, bien au milieu, avoir les bras dans une bonne position, se stabiliser, monter et descendre correctement, s’habituer à la route et aux autres usagers… voila de nombreuses choses que l’enfant va devoir apprendre.  Se sentir en sécurité et prendre confiance en lui seront les deux choses indispensables pour qu’il puisse rouler tout seul.

Une fois l’équilibre dompté, on peut s’intéresser aux pédales qui lui permettront de gérer lui même sa vitesse.  Il est très important que l’enfant apprenne à bien positionner ses pieds dessus.  La mécanique n’est pas très compliquée mais il lui faudra garder un certain rythme pour acquérir de la vitesse et faciliter son maintien.  Parce qu’à vitesse trop réduite, le risque de chutes est bien plus élevé, l’enfant ayant beaucoup moins d’équilibre.  Etre attentif à ce qui l’entoure, comprendre les bruits de la route pour savoir quand une voiture arrive mais aussi toujours regarder droit devant lui (car comme en voiture le regard guide tout le reste).  Et puis essayer, tomber, remonter et se lancer !  En ce moment, le Pixel et son joli vélo suivent un stage.  Il semble apprécier et progresser (il commence à pédaler).  J’ai hâte d’être en fin de semaine pour voir comment il s’en sort et pourquoi pas partir en ballade avec lui (euh oui va falloir qu’on s’achète aussi des vélos du coup ^^).

Et sinon ce vélo, qu’en pensons nous ?  Il est non seulement vraiment beau mais en plus robuste.  Nous avons choisi la version Dark Hero et franchement je ne regrette pas le moins du monde !  Son cadre en acier et ses jantes en aluminium lui garantissent une grande solidité.  Et pour autant il n’est pas trop lourd, ce qui est important pour un vélo d’enfant.  Le cadre est abaissé ce qui permet à l’enfant de monter et descendre facilement.  Tout est adapté aux petites mains des enfants : les freins stop easy permettant de gagner 30% d’effort de freinage.  Et pour les avoir testé ils sont vraiment très (même trop) efficaces !  Et puisque les enfants aiment mettre leurs mains là où il ne faut pas, B’Twin a penser à mettre des carters de protection en plastique afin d’éviter tout accident (pincements et autres) et tâches sur les vêtements (merci B’Twin ! ).  Et pour parfaire son joli look et être adapté à nos chemins de campagne il est équipé d’un garde-boue et de pneus crantés.  Et bien entendu d’une sonette et d’un système d’éclairage.  Et comme toujours avec Decathlon, la qualité ne signifie pas de devoir se ruiner.  Ce joli deux roues tout équipés coûte 110 euros.

Merci donc à Decathlon et  B’Twin pour ce super vélo.  Je dois avouer que ça m’a même donné envie de me remettre au vélo (surtout quand on voit les magnifiques modèles pour adultes ^^).  J’ai hâte de voir notre Pixel s’amuser avec et pouvoir organiser des petites ballades familiales à deux roues.

Et vous B’Twin vous connaissez ?

One thought on “Un vélo de grand avec B Twin ! #Decathlon

  • Reply LuciledeGuinzan 14 août 2017 at 12 h 45 min

    Je ne connaissais pas du tout le principe de cette barre ! Ici nous les parents sommes équipés et chez Décathlon aussi. Ce sera sans doute pareil pour mon petit chat le jour venu. En tout cas oui, il a un sacré style avec son vélo et casque assorti !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *