Escape Hunt – the greenhouse

Jamais deux sans trois ? Après avoir testé et approuvé les deux précédentes missions chez Escape Hunt, nous avons validé le dicton en renouvelant l’expérience une fois de plus. Nous avions déjà été menottés dans un bar bruxellois et embarqués dans la célèbre tour japonaise. Mais cette fois, c’est dans un petit atelier de botaniste que nous avions rendez-vous.

Cela faisait quelques temps que nous n’avions plus testé de nouvelles missions évasion et je dois avouer que ça me manquait terriblement. Nous avons donc réuni notre équipe de choc pour sauver le monde d’une apocalypse végétale. Je ne vous parle pas d’un coup de com de la part d’écolo mais bien d’une menace terroriste d’un genre nouveau.

Une étrange plante aurait commencer à envahir chaque recoin de la ville. Et après une rapide enquête, il semblerait que tout ait commencé avec les expériences du Professeur Triffolium. Cet étrange et excentrique botaniste bruxellois aurait accidentellement créé une plante dangereuse et désormais hors de contrôle. Infiltrez la Greenhouse, découvrez ce qu’il s’est passé et sauvez le monde !


Venez vous mettre au vert !

Avec les éternels soucis de circulation à Bruxelles, nous sommes arrivés en catastrophe avec un peu de retard. On avait peur de se faire taper sur les doigts mais l’accueil était comme toujours vraiment chaleureux. Notre Game master était vraiment chouette et nous a de suite mis dans l’ambiance. Mais parlons du thème de la salle.

Original, frais, ça change de ce qu’on a l’habitude de voir et ça fait plaisir. L’ambiance lumineuse est bien conçue et fait totalement partie de l’immersion dans la pièce. Bien que assez étroite, la pièce est vraiment bien conçue et décorée. Chaque élément est cohérent et colle totalement au thème. Mais contrairement à son nom, il s’agit plus d’un atelier de jardinage ou de botaniste que d’une serre. Ne vous attendez donc pas à voir des plantes de partout car ici, on joue, on ne jardine pas !



Comment on se serre de ça ?

Comme dans les précédentes salles testées chez Escape Hunt, nous avons comptés peu de cadenas. La plupart des énigmes étant surtout en format mécanique (par exemple : on pose quelque chose au bon endroit et cela débloque une porte). Personnellement, c’est quelque chose qui me plait beaucoup, d’autant que celles découverte dans la Greenhouse étaient très sympas. Des animations qui ont fait leurs effets et qui donnent un côté encore plus ludique à la pièce. La salle ne nécessite pas beaucoup de fouille (tout se trouve assez facilement) mais est plutôt axée sur l’observation, la déduction et la manipulation.

On peut résoudre la plupart des énigmes de façon indépendante, ce qui permet de travailler simultanément et sur différentes choses. Nous n’avons pas ressenti de blocage car tout est cohérent (et surtout bien pensé). Mais malgré tout, tout le monde a eu de quoi s’occuper et personne n’a eu l’impression d’être passé à côté de l’évolution du jeu.



Une escape pour nain-porte-qui ?

C’est clairement une salle idéale pour initier la famille au plaisir des escapes. Elle conviendra aussi bien aux habitués de ce type de rendez-vous qu’aux novices qui découvrent l’expérience. Tout est accessible et à la portée de tout le monde. Vu que la salle n’est pas très grande, un groupe de 3 ou 4 personnes est idéal. Au delà, vous risquez de vous marcher un peu sur les pieds.



Alors ça vous bottes ?

Pas besoin d’avoir la main verte, d’être une graine de génie ou d’avoir des idées à la pelle… quelques pot(e)s, une bonne dose d’observation et de coopération seront les meilleurs engrais. C’est une salle qui offre une jolie immersion, des mécanismes originaux et des énigmes fluides et cohérentes. Nous avons sauvé Bruxelles et sommes sortis de la salle au bout de 39 minutes à 4 (avec un indice). Des trois salles que nous avons eu la chance de tester chez Escape Hunt, c’est certainement celle qui est la plus familiale et accessible. Encore un grand merci à eux pour l’invitation.



Alors prêts à sauver Bruxelles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *