Journal d’une maman en quarantaine / Jour 6

Souvent, le samedi on court partout, on voit du monde, nous faisons quelques courses et travaillons. Ce qui est le plus perturbant pour moi, ce n’est pas d’être “enfermée” chez moi ou d’avoir à gérer les enfants. En réalité, ce qui me perturbe le plus, c’est de ne pas être “productive”. Etant indépendant depuis 10 ans, j’ai besoin de rentabiliser mon temps et de produire une certaine quantité de travail chaque jour. Et puis, tout ralentit, s’arrête et il faut désormais détricoter toutes nos habitudes. Voila une semaine que je n’ai pas répondu à mes enfants “plus tard, je n’ai pas le temps”. Une semaine que je m’occupe des petites choses anodines du quotidien sans pression et avec douceur. Une semaine aussi qu’on peut profiter du jardin et d’être vraiment à la maison (et pas tout le temps derrière un écran). Bref, cette quarantaine nous réapprend finalement à vivre vraiment.


Différencier le w-e de la semaine

Aujourd’hui, pas de yoga, de cours, de bricolage ou de programme. Puisque désormais, tous les jours sont “les mêmes”, on voulait donner des marqueurs temporels aux enfants en différenciant les jours de la semaine avec ceux du weekend. On se lève (un peu) plus tard, on lamine un peu, on se demande ce qu’on a envie de faire… On sort quelques jouets, on reste posé dans le canapé ou on lit un livre… Bref, on commence la journée au ralenti.



Les laisser apprendre à s’ennuyer

La question qu’on nous pose le plus c’est : “les enfants ne s’ennuient pas trop ?”. Et bien, en réalité, je crois qu’ils n’ont pas eu le temps pour ça. Depuis le début de la semaine, on enchaîne activité sur activité. Alors, le weekend, c’est important qu’ils puissent apprendre à s’ennuyer (parce que c’est là que naît l’imagination, paraît il). Chez nous, chacun a sa préférence, l’un va aller jouer aux lego, l’autre jouer aux Kappla, tandis que le dernier sortira des jeux de société ou du coloriage.

Et puis, il faut aussi parler de nous, parents. On subit aussi le confinement, la pression, les inquiétudes et la fatigue. C’est donc aussi nécessaire pour nous de pouvoir se recentrer un peu sur nous.



Jouer à SmartGames

Bien qu’ayant déjà de très nombreux exemplaires de la gamme, notre grand était ravi de pouvoir tester d’autres jeux Smart Games sur leur site. Comme toujours ce sont de supers jeux de logique à jouer seul (parfait pour cette période de confinement) qui apprennent aux enfants à faire preuve de déduction et de patience. Si vous ne connaissez pas encore la gamme ou que vous avec envie de tester certains de leurs titres, je vous conseille d’aller faire un tour sur le site.



Faire un grand tri dans les chaussures

Un des avantages du confinement, c’est qu’on prend vraiment le temps de faire des choses non prioritaires (qui n’auraient jamais dépassé la 50e ligne de notre to do liste). C’est par exemple le cas du tri. Chaque jour, on trie quelque chose : nourriture, vêtements, jouets, etc. Aujourd’hui, c’était le tour des chaussures. Avec nos 10 pieds, ça fait pas mal de godasses accumulées. Entre celles qui sont trop petites, trouées, à jeter ou à donner… il y avait du stock. Trier, ça fait du bien au moral, ça désencombre l’esprit. Je vous conseille vraiment d’essayer, un peu chaque jour. Et puis, dans quelques semaines, on aura des maisons mieux rangées avec plein de place, chouette non ?




High level : Trier les LEGO

C’est là que tu réalises que tu es vraiment passé du côté obscure de la force : quand tu décide de ranger et trier les 3 caisses de LEGO de tes enfants. Une quantité astronomique de briques de toutes les couleurs… Comme on est parti pour BEAUCOUP de temps à la maison avec la quarantaine, autant leur installer un vrai espace de jeu (puisque notre studio ne servira pas avant quelques temps). Du coup, on se lance dans un grand tri des LEGO (par couleur … oui on est maso). L’idée étant de reconstruire les différents kits (grâce aux livrets d’instructions qu’on a gardé), et oui on passe le temps comme on peut.



Youpie, on sort un jeu de société !

Je crois qu’on n’a jamais aussi peu joué à des jeux de société que depuis le début de cette quarantaine. La journée est consacrée aux enfants et le soir on bosse comme on peut et on finit par s’écrouler de fatigue. Mais puisque nous sommes samedi, on s’octroie une vraie parenthèse avec une soirée jeux. On a commencé par une petite partie de Skyjo pendant la préparation du repas pour enchaîner ensuite avec un jeu beaucoup plus conséquent Dominations. Un bon gros jeu de civilisations par les auteurs du jeu Museum. Un gros coup de cœur dont je vous parle bientôt.

Et chez vous, à quoi a ressemblé ce premier samedi de quarantaine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *