Museum, focus sur les extensions !

Quand on est à la tête d’un lieu comme un musée, on sait qu’il est important de savoir se renouveler. Les visiteurs sont friands de nouveautés à découvrir et de nourrir leur culture toujours plus gourmande. Mais ce n’est pas toujours évident de se réinventer et de dénicher de nouveaux artefacts à exposer. Aussi, il faudra développer de nouvelles méthodes et techniques afin de satisfaire les envies du public. Allez-vous envoyer des archéologues creuser là où personne n’avait encore été fouiller ? Organiserez-vous une grande exposition universelle ? Mettrez-vous en place des prêts avec d’autres galeries ? Ferez-vous appel à des filières détournées via le marché noir ? Tant de nouvelles possibilités s’offrent à vous… De quoi continuer à épater la galerie au fil des parties !

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez certainement que le jeu MUSEUM occupe une place de coeur dans ma ludothèque. C’est un des jeux que je trouve le plus complet tant au niveau du développement de son thème que de ses mécaniques de jeu. On ressort toujours la boîte avec autant de plaisir partie après partie en tentant à chaque fois de nouvelles stratégies.

J’ai récemment eu la chance de recevoir les extensions (danse de la joie), de quoi pimenter ce jeu qu’on adore ! Cet après midi, nous avons donc décidé de tester une partie “full monty” avec toutes les extensions (sauf le choix du public puisque nous étions deux). On avait peur que ce soit trop … long, compliqué, lourd… Mais que nenni ! Chaque extension apporte une nouvelle manière de construire sa stratégie, c’est ultra riche mais pas pour autant indigeste ! Faisons un petit tour au musée afin d’en savoir plus…


Les archéologues

On commence par les archéologues, sans qui, les musées seraient vides de reliques historiques. L’extension rajoute une contrainte dans l’obtention des cartes ainsi qu’une vraie course aux points. Chaque joueur détient son équipe d’archéologues prêts à partir en expédition aux quatre coins du monde. Ces missions sont représentées sur un plateau additionnel (divisés en trois colonnes). Désormais pour pouvoir acquérir l’une des cartes objet du plateau il faudra nécessairement avoir un de ses archéologues présents sur ce continent. Il vous suffira de payer 2 points (en cartes ou en prestige) pour ouvrir la voie d’un continent (ce qui vous permettra ensuite de piocher des cartes).

Par la suite, vous pourrez pousser vos fouilles en payant 4 et puis 6 points de prestige ou en défaussant cette valeur en cartes dans votre fond commun. Cela vous permettra d’acquérir des avantages. Le premier à financer complètement un continent (3e colonne) emporte les 15 points de prestige tandis que le second se contentera de 7 points. Les places sont chères et on ne dispose pas de suffisamment d’archéologues pour développer toutes les pistes. Et financer cette course aux points se fera au détriment d’autres investissements. Pour accompagner cela, on peut compter sur de nouvelles cartes mécènes et de nouveaux experts.

[ Retrouvez l’extension Archéologues à 19€ sur Philibert ]



Exposition universelle

Une autre manière de gagner des points (sans remplir son musée) est de participer à la grande Exposition universelle. Chaque pavillon propose de nouveaux objectifs communs à remplir. Répondez aux exigences en respectant leur ordre et tentez d’empocher la première place. Tous les joueurs peuvent y participer en plaçant une ou plusieurs cartes dans le pavillon (en payant le coût en points de prestige ou en défaussant). On indiquera ensuite l’identité de l’exposant avec un trombone à sa couleur. Chaque carte posée rapportera des points de prestiges mais pour scorer les points du pavillon, il faudra que celui-ci soit complet. Le joueur ayant posé la majorité des cartes remportera le bonus. Il est également possible de réaliser des prêts entre musées.

[ Retrouvez l’extension Exposition universelle à 19€ sur Philibert ]



Le marché noir

Tout s’achète… à condition d’en payer le prix. Désormais, il est possible de s’adosser à des activités illicites en faisant appel au marché noir. Un endroit de corruption, de pratiques douteuses et de faussaires qui vous permettront de trouver de nouveaux artefacts à exposer mais aussi de vilains tours à jouer. Faites éclater le scandale en supprimant l’un des experts ou dénoncer un faux en anéantissant l’un des objets d’un musée concurrent. Avec le marché noir, vous allez pouvoir ajouter beaucoup d’interactions dans vos parties, mais faites attention à ce que vos magouilles n’entachent pas votre réputation (car cela se répercutera sur vos points de prestige en fin de partie).

Un plateau additionnel propose une sélection de cartes issues du marché noir, leur coût est influencé par leur position. Pour acheter une carte, il suffira de payer sa valeur en carte (dans votre fonds commun) ou en points victoire.

[ Retrouvez l’extension Marché noir à 19€ sur Philibert ]



Le Prix du public

Et finalement, une extension pour ceux qui aiment jouer à beaucoup. Avec le Prix du public, vous pourrez compter un cinquième collectionneur autour de la table. Tout le nécessaire pour ce joueur additionnel est compris, avec les éléments de chaque extension ainsi qu’un nouveau plateau personnel. L’extension propose aussi de nouveaux objectifs communs permettant de gagner de précieux points de prestiges.

[ Retrouvez l’extension Prix du public à 17,90€ sur Philibert ]



Une pincée de course aux points avec “les Archéologues”, un soupçon d’objectif partagé avec “l’Exposition universelle” et on saupoudre le tout d’interaction et de chalutage avec “Marché noir”. Et puisque plus on est de fous, plus on rit, l’extension “Choix du public” vous permettra de rajouter un 5e joueur dans le game !

Chaque extension apporte de nouveaux choix et de nouvelles possibilités. Sachez également qu’un late pledge est ouvert avec une de nouvelles extensions exclusives (pas encore en boutiques) telles que les historiens ou les reliques de Cthulu. Un pack issu de la campagne kickstarter est également disponible avec pas mal de chouette matos (des figurines, de nouvelles cartes, des mini extensions et une version solo). Il y a également une boîte de rangement collector permettant de ranger toutes les extensions au même endroit. Autant vous dire que je suis impatiente de découvrir tout ça !

[ Museum Deluxe les extensions exclusives c’est par ici ! ]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *