• Fabulia, allez viens, on fabrique une histoire

    Il était une fois, un grand livre d’histoire dont il manquait les personnages. Les récits étaient prêts, mais encore fallait il trouver quelqu’un pour leur donner vie. Alors le livre attendait, espérant que quelqu’un le complète.

    C’est alors que des enfants découvrirent cet étrange ouvrage rempli de belles images. Tristes de ne pas voir l’histoire s’animer, ils décidèrent d’organiser un grand casting auquel tous les animaux furent conviés : à poils, à plumes, à écailles… Qu’ils soient de l’air, de l’eau ou de la terre, chacun aurait sa chance de prendre part à l’histoire.

    Vous n’aurez pas un grand fauteuil rouge qui pivote, mais ce sera pourtant à vous de voter pour votre animal préféré et répartir au mieux les rôles à chacun.

    Dans Fabulia, les enfants vont plonger au coeur d’une aventure où ils devront choisir les héros. Un univers tout en poésie qui suscitera l’imagination et la diplomatie des petits joueurs. Parfait pour initier les enfants au plaisir de la lecture interactive ainsi qu’aux jeux de société.

    Read More
  • Journal d’une maman en quarantaine / Jour 6

    Souvent, le samedi on court partout, on voit du monde, nous faisons quelques courses et travaillons. Ce qui est le plus perturbant pour moi, ce n’est pas d’être “enfermée” chez moi ou d’avoir à gérer les enfants. En réalité, ce qui me perturbe le plus, c’est de ne pas être “productive”. Etant indépendant depuis 10 ans, j’ai besoin de rentabiliser mon temps et de produire une certaine quantité de travail chaque jour.

    Et puis, tout ralentit, s’arrête et il faut désormais détricoter toutes nos habitudes. Voila une semaine que je n’ai pas répondu à mes enfants “plus tard, je n’ai pas le temps”. Une semaine que je m’occupe des petites choses anodines du quotidien sans pression et avec douceur. Une semaine aussi qu’on peut profiter du jardin et d’être vraiment à la maison (et pas tout le temps derrière un écran). Bref, cette quarantaine nous réapprend finalement à vivre vraiment.

    Read More
  • Journal d’une maman en quarantaine / Jour 5

    Une journée de plus s’est écoulée, que vais je bien pouvoir vous raconter de plus que les autres jours ? Est ce que nous sommes déjà tombés dans une sorte de routine où le confinement aura eu raison de notre motivation ? Il faut dire que le stock d’énergie a été pas mal épuisé ces derniers jours. Les enfants donnent le rythme en se réveillant toujours trop tôt et nous, on compose un peu avec le programme et leurs états.

    On réfléchit beaucoup à notre vie d’avant et celle qui sera une fois cette période terminée. On pense à tous les changements climatiques à petite échelle qui ne peuvent désormais plus attendre. On réfléchit à prendre des poules, mettre en place un potager, voyager beaucoup moins, trier encore plus… Si ce virus détruit toutes nos œillères, notre système de santé et notre économie mondiale, c’est pour que l’homme soit confronté à devoir changer pour de bon. En voyant la nature reprendre ses droits tels que des dauphins dans les grands ports italiens ou des sangliers dans les métropoles, c’est bien la preuve que tout est encore possible, mais c’est peut-être notre dernière chance.

    Cette chance et cette responsabilité, on a envie de la saisir et de l’assumer. C’est pourquoi on veut mettre à profit ces prochaines semaines pour mettre en place des projets écologiques avec les enfants. Cela commencera la semaine prochaine avec la mise en place d’un potager. Le but est d’une part de les occuper et d’autre part de les sensibiliser à la nature et à la nécessité de prendre soin de ce que nous donne la nature. Radis, carottes, petits pois, des légumes simples pour commencer.

    Ce vendredi, on a donc refait le monde avec le chéri et redessiner notre vie. Bien entendu, les enfants ne se sont pas assis calmement à côté de nous pour partager cette grande réflexion sur le monde et l’environnement. On a ralenti un peu le rythme parce qu’il faut bien avouer que tout ces changements et leurs virus fatiguent pas mal (aussi bien eux que nous).

    Read More
  • Journal d’une maman en quarantaine / Jour 4

    Aujourd’hui, le ciel est tout gris, pas de soleil ni de lumière dorée pour rendre la journée un peu plus douce. La grisaille, c’est pas bon pour le moral des troupes. Mais il faudra faire avec (ou sans c’est selon). Aujourd’hui, c’est aussi le jour off pour moi avec papa qui prend la tête des opérations. Après trois jours intenses à dévouer mes journées entièrement à mes marmots, j’avais besoin de pouvoir faire autre chose (bosser par exemple !).

    Et c’est là qu’on est content d’avoir l’habitude de fonctionner en équipe (puisqu’on travaille ensemble depuis 10 ans). Je pense sincèrement qu’au delà de l’angoisse de la maladie et de la peur du manque de nourriture (ou de papier wc), la cohabitation sans interruption pourrait vite devenir pour certains un vrai défi. Mettre de l’eau dans son vin, prendre du recul, discuter et être indulgent avec soi et avec les autres… tant de petites choses qui seront vite indispensable à la survie nerveuse de tous.

    Aujourd’hui, j’ai donc délégué l’intendance et l’animation des activités à super papa. J’ai donc fait moins de photos (des enfants) puisque j’ai passé pas mal de temps à photographier des jeux de société. Une journée un peu plus maussade que les autres (la météo n’est pas faite que de ciel de bleu et de soleil). Les monstres ont fait leur yoga quotidien, mis en couleurs leurs œuvres de sel, découvert un nouveau jeu de société et fait un gâteau au chocolat.

    Read More
  • Journal d’une maman en quarantaine / Jour 3

    Un jour numéro 3 qui commence par des sourires inversés et des enfants grognons. On va mettre ça sur le coup de leurs vilaines laryngites, et ne pas trop en vouloir à ces petits gremlins… Le challenge de cette quarantaine sera d’arriver à faire en sorte que les jours se suivent sans se ressembler tout en mettant quand même en place une routine et des habitudes. On sait que ces premiers jours seront transitoires et qu’il faut qu’on trouve tous nos marques. Pas évident de s’adapter à cette nouvelle manière de vivre et de penser. Certains jours seront plus difficiles que d’autres et il faudra garder le cap. Et plutôt que de barrer les jours tels des petits prisonniers on va tenter de mettre tout ce temps à profit.

    Au programme du jour, on a donc confirmé une routine matinale qui marche bien, fait un bricolage pour les cloches de Pâques, regarder des programmes éducatifs sur netflix, fait des exercices dans les cahiers, lu des livres et fait une longue sieste.

    Read More