Tadam, voici Magic Rabbit !

Les places commencent à se remplir et on peut désormais entendre les cris d’enthousiasme des enfants et l’impatience des parents. Le brouhaha emplit rapidement la tente tandis que la lumière se tamise. Tout le monde a pris place et regarde attentivement le rideau de la scène, bientôt ce sera à vous. Plus que quelques minutes…

Bien sûr, vous avez un peu le trac, c’est normal. Même si vous avez répété sans relâche depuis des mois et que vous connaissez vos tours sur le bout des doigts, on est jamais à l’abri d’un imprévu. Tandis que vous retournez en coulisse chercher tout votre matériel, vous découvrez avec effroi que votre loge est devenue une plaine de jeux à lapins. Tous les lapins sont sortis de leur chapeau… c’était votre meilleur tour… et le spectacle commence dans moins de 3 minutes. C’est une véritable pagaille et vous allez devoir faire très vite pour tout remettre dans l’ordre avant le début du show !

Préparez vous pour un spectacle de 1 à 4 magiciens dès 8 ans et un tour de passe passe de 2 minutes 30 ! Aujourd’hui, je vous propose de découvrir mon tout dernier coup de cœur ludique en date : Magic Rabbit ! Un jeu de Julie Dutois, Romaric Galonnier, Ludovic Simonet et Cécile Ziégler, illustré par Jonathan Aucomte chez Lumberjacks studio ! Un jeu coopératif hyper rapide et très addictif mettant en scène votre mémoire et votre coordination.

Attention, Mesdames et Messieurs, dans un instant.. ça va commencer…

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est MR-pictos-infos-jeu.png

Mets de la magie à la pause café !

Magic Rabbit est le petit nouveau de la gamme Coffee break imaginée par les Lumberjack. L’idée est de proposer des jeux en format et durée adaptée pour les pauses café ! Et si, au départ, j’avais du mal à envisager qu’un jeu puisse tenir en seulement quelques minutes, je dois avouer qu’avec Magic Rabbit, c’est un vrai tour de magie ! Tout d’abord pour le format de la boite qui est super original et bien pensé. Un système de volet permet de lire les règles du jeu sans ouvrir la boîte et à l’intérieur tout est bien rangé et décoré. Vraiment, c’est rare que je m’extasie sur une boite, mais là, c’est tellement beau que ça mérite d’être soulevé.

A l’intérieur se trouve tout le nécessaire pour réussir d’incroyables tours de magie : 9 tuiles lapin (numérotées et aux couleurs différentes), 9 tuiles chapeaux correspondant aux lapins mais aussi des tuiles colombes, les règles du jeu, un sablier et trois mystérieuses enveloppes. Le travail éditorial et les illustrations sont vraiment canon et j’adore le thème de la magie (qui n’est pas tant représenté que ça dans le monde du jeu).



Et là, il y a un lapin qui sort du chapeau !

Magic rabbit est donc un jeu très simple et fait un peu penser au jeu des gobelets. Tous ensemble vous allez tenter de remettre un peu d’ordre dans toute cette pagaille. Chaque lapin doit retourner dans le bon chapeau et tous les chapeaux doivent être rangés par ordre croissant. Et il va falloir 2 minutes 30 pour faire ça ?

Pour préparer le tour de magie : Les tuiles lapins et les tuiles chapeaux sont mélangées séparément. Au centre de la table on dispose en ligne les 9 tuiles lapins faces cachées. Au dessus de ces tuiles on vient poser de façon aléatoire les tuiles chapeaux mais faces visibles cette fois. Vous n’avez donc aucune idée de quel lapin se cache sous quel chapeau. En plus, selon le nombre de magiciens participants au tour, vous devrez rajouter des colombes sur certains chapeaux. Le sablier est à portée de main ? Vous êtes désormais prêts !

Pour réussir le tour de magie : Une fois le sablier retourné, les joueurs vont l’un après l’autre devoir choisir une des trois actions possibles. Soit soulever une pile et voir secrètement quel lapin se cache en dessous, soit intervertir deux tuiles chapeaux, soit intervertir deux piles de tuiles (chapeaux et lapins). Attention que les tuiles sur lesquelles se trouvent les colombes ne pourront pas être activées. A la fin de son tour, le joueur pourra déplacer une des tuiles colombes.

Abracadabra : Le but est donc de remettre toutes les tuiles dans l’ordre croissant et d’associer chaque chapeau au bon lapin. Pour y arriver, il faudra faire preuve d’attention, de coordination, de rapidité et de mémoire. Mais attention car pas question de parler, comme dans un Hanabi, il faudra collaborer sans trop communiquer !. Les missions sont courtes (max 2 minutes 30′) et s’enchaînent frénétiquement. C’est vraiment très addictif.



Plus d’un tour dans son sac la boîte !

Au fil des tours (de magie), on devient de plus en plus rapides et efficaces. Mais ne vous prenez pas pour Houdini, le jeu a bien plus d’un tour dans sa boîte… A l’image de Zombie Kidz (auquel je voue une admiration sans fin), on peut découvrir trois enveloppes dans la boite. Celles-ci proposent de nouveaux challenges et de nouveaux mécanismes. Ce qui est génial, c’est que ça permet à tout le monde de découvrir le jeu dans son niveau “classique” et ensuite de le faire évoluer au rythme des joueurs. D’autant que cet esprit legacy cultive la curiosité et donne envie d’y revenir encore et encore. Nous avons réussi tous les tours de la première enveloppe et on se retient de ne pas dévorer les deux autres enveloppes tout de suite (faut bien faire durer les plaisirs).



Abracadabra !

C’est beau, malin, rapide, facile à comprendre, évolutif, accessible… Bref, un jeu aux multiples qualités. Un petite boîte qui cache un grand jeu ! Ici, on l’a adopté et on résiste à l’envie de dévoiler le contenu des deux enveloppes restantes. J’ai eu la chance de recevoir un exemplaire du jeu pour en faire les photos, il sera disponible en boutique début juillet.

En attendant, vous pouvez découvrir le jeu en version print & play ainsi que des niveaux exclusifs (par ici).



Afin de ne pas inonder le blog de publicités et pouvoir continuer à le développer, j’ai rejoins le programme d’affiliation du site Philibert. Pour vous, cela ne change strictement rien. Pour moi, cela permet de générer un tout petit pourcentage de rémunération lors d’une commande en ligne. Cela vous permet ainsi de soutenir le blog tout en remplissant votre ludothèque et moi, cela me permet de vous proposer encore plus de contenu. Certains jeux sont issus de collaborations avec les éditeurs ou distributeurs, cela ne change en rien mon avis sur ceux-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *