Tous les chemins mènent à Lost Cities

Avec Lost Cities, réveillez l’Indiana Jones qui sommeille en vous et partez en quête des citées perdues. Lancez une série d’expéditions et planifiez judicieusement votre progression. Une vraie course s’annonce et le jeu en vaut la chandelle. A la clé se trouvent de précieux artefacts et les trésors légendaires.

A l’image des jeux The Mind et Hanabi, il faudra collecter des cartes avec des numéros et les poser de manière croissante et par couleur pour faire progresser vos troupes. Par contre, pas question de travailler en équipe, c’est chacun pour soi !

Aujourd’hui, on part à la découverte de Lost Cities en version plateau, qui se dispute de 2 à 4 aventuriers (dès 10 ans) pour des expéditions d’environs 45 minutes.


Progresser dans l’ordre

Vous êtes donc à la tête d’un groupe d’explorateur composé d’aventuriers et d’un chef d’expédition. Votre but est d’être le joueur ayant rapporté le plus de points de victoire à la fin des 3 manches. Pour ce faire, vous allez tenter de conduire votre équipe le plus loin possible sur les différents chemins du plateau (5 mondes). Vous ne pourrez envoyer qu’un seul pion par monde. Plus celui-ci sera avancé sur la piste, plus il comptabilisera des points. Attention de ne pas être trop gourmand, car vous ne pourrez pas forcément mener tout le monde au bout du chemin et les premières cases vous coûteront des points !

Sur les chemins, vous trouverez des bonus (posés de façon aléatoire en début de partie). Ceux-ci peuvent vous rapporter des points de victoire, vous permettre de faire avancer d’une case n’importe lequel de vos aventuriers ou encore vous faire gagner un artefact. Ces derniers vont être très précieux lors du décompte de fin de partie. Il va donc falloir être le plus rapide, car premier arrivé, premierr (et seul) servi.


Le solitaire compétitif

Il existe donc 5 mondes (représentés par des couleurs différentes) qui vous attendent. Pour faire avancer vos pions sur les chemins, vous devez poser des cartes de la couleur correspondante. Oui mais attention : les cartes que vous poserez ne pourront être que supérieur ou égale à la carte précédente. Il faudra donc bien calculé votre coup sous peine d’être stoppé avant la fin. C’est un peu comme une sorte de solitaire mais en beaucoup plus compétitif cette fois ! Car évidemment au départ, tout le monde cherchera a obtenir les cartes avec les valeurs les plus petites. Il sera peut-être malin de garder dans votre main les cartes inutiles pour vous, mais tellement espérée par les autres joueurs… Planifiez petit à petit en collectant toutes les cartes utiles à votre avancée.

Le jeu est vraiment malin et pourtant très simple. Chaque joueur pourra à son tour jouer ou défausser une des cartes de sa main et ensuite piocher une carte ou récupérer une des cartes des défausses. Il y a donc un gros facteur de hasard qui pourrait en agacer plus d’un « oh mais pourquoi je n’ai que des 9 ?« … Mais, même si le jeu est parfois contre vous, il y a toujours moyen de faire preuve de tactique et de renverser la vapeur. On ressent vraiment la sensation de course à la victoire et de compétition tout au long de la partie. Surtout que lors du décompte de fin de partie, le nombre d’artefacts collectés par chacun aura une fort incidence sur le score final !

Ayant découvert récemment les jeu de gestion de main et de suite comme Hanabi, c’est vraiment une belle découverte. Il s’explique en 5 minutes, il garde bien sous tension tous les joueurs pendant 45 et se rejoue directement après. Bien sûr, les allergiques au hasard risquent d’avoir envie de brûler leurs cartes mais comme au solitaire, tout est une question de perspective et de programmation. Un joli coup de coeur pour nous. Il détermine souvent qui fera la vaisselle ou donnera la douche aux enfants : )

Retrouvez Lost cities le jeu de plateau chez Philibert à 31€90


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *