Trapwords, taboo réinventé

Malgré une ludothèque de taille respectable faite de jeux de développement, de gestion de ressources, de stratégie, d’énigmes et autres mécanismes, je sèche toujours quand les copains me lancent « tiens t’as pas un jeu d’ambiance ». Me voila alors plongée dans un long moment de réflexion devant les 130 jeux qui me fixent du regard. Je dois avouer que les « party game » ce n’est pas vraiment ce qui me fait rêver, mais c’est malgré tout c’est un ingrédient parfait pour une soirée mémorable ponctuée de fous rires, d’anecdotes et de légèreté. Pas de règles du jeu sans fin à détailler ni de partie qui dure des heures… Un jeu fluide, sympa, dynamique proposant une expérience de jeu originale et sans prise de tête… voila ce qui me manque dans ma collection.

J’ai donc décidé d’élargir un peu mes découvertes ludiques à ce qu’on appelle communément les « party games ». Il en existe énormément de variétés allant des plus décalés au jeux de rapidité, des jeux d’équipes aux jeux de cartes… Mais pour ma part, ma préférence va pour les jeux de mots. Cette gymnastique de l’esprit mêlant succession d’idées et association de concepts est quelque chose que j’adore. Ma ludothèque en témoigne avec Time’s up, decrypto, tags, et quelques autres. Et aujourd’hui je vais vous parler du petit nouveau, qui a déjà de jolies soirées réussies à son actif : Trapwords.


Trapwords

Trapwords c’est un joli jeu d’ambiance à l’univers médiéval fantastique proposé par Iello pour des parties de 4 à 8 joueurs, d’environs 30 minutes. En quelques mots Trapwords est une sorte de Taboo revisité avec plus de stratégie et de psychologie.

Deux équipes d’aventuriers intrépides décident de partir explorer les couloirs d’un donjon dans l’espoir de trouver un précieux trésor. Durant ce périple vous devrez traverser de nombreuses salles protégées par des malédictions et vous risquerez bien de croiser quelques monstres. N’espérez pas pouvoir progresser à coup de gourdin ou de lancer des sortilèges, ici seuls les mots comptent. Tel le classique Taboo, vous devrez faire devinez aux membres de votre équipe le mot de passe pour franchir les étapes. Et c’est là que tout se corse car contrairement à son ancêtre, les mots interdits (ceux que vous ne pourrez pas prononcer) vous serons inconnus. Ce pouvoir reviendra à l’équipe adverse qui pourra choisir (selon le niveau de difficulté de la salle) un certain nombre de mots qui seront piégés. Oui mais ceux-ci vous ne les connaîtrez pas… Il vous faudra donc avancer à l’aveugle en tentant d’imaginer quels mots vos adversaires auront choisi.



Oui mais ils ne savent pas qu’on sait qu’ils savent qu’on sait, nous !

Et c’est là tout le sel du jeu. Tenter de penser à la place de l’équipe adverse pour les piéger. Plus qu’un jeu de mots, Trapwords requiert une logique inversée et pas mal de déduction. Et comme je vous l’avais dis, des malédictions viendront pimenter le jeu (des petits handicaps durant votre tour comme par exemple devoir répéter la fin de chaque phrase deux fois ou devoir s’arrêter de parler une fois la première proposition faite).



Alors prêt pour Trapwords ?

6 thoughts on “Trapwords, taboo réinventé

  • Reply dufeutrelle bérangère 1 novembre 2019 at 12 h 47 min

    Bonjour, j’aime bien ce genre de jeu pour les enfants qui fait travailler leurs méninges !! merci

  • Reply Lacoste Violetta 1 novembre 2019 at 17 h 50 min

    Et coucou, c est vraiment le genre de jeu que mes enfants apprécient. Logique, déduction, piège à l adversaire…j adore.
    Merci pour la decouverte.
    Bonne journée.

  • Reply Descamps 2 novembre 2019 at 15 h 01 min

    Bonjour merci pour les explications
    il me plait ce jeux

  • Reply Anne Cresteaux 4 novembre 2019 at 0 h 19 min

    Merci pour ce super concours et vos idées cadeaux 😉

  • Reply Papillon 5 novembre 2019 at 9 h 04 min

    Super jeux pour une super copine bisous

  • Reply Mélody 1 décembre 2019 at 16 h 16 min

    Teste une fois en festival et bien aimé !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *